AMD met 35 milliards de dollars pour reprendre Xilinx

Les deux fondeurs de semi-conducteurs se sont mis d’accord pour la reprise de Xilinx par AMD pour 35 milliards de dollars. Une acquisition gigantesque pour créer un géant des semi-conducteurs. Comme on s'y attendait après les révélations du Wall Street Journal il y a une quinzaine de jours, Xilinx et AMD ont signé un accord pour qu’AMD reprenne l’ensemble des actions de Xilinx pour la somme faramineuse de 35 milliards de dollars (29,7 milliards d’euros).L’opération va largement étendre le portefeuille d’AMD avec des prises de positions prédominantes dans certains marchés où Xilinx tenait une place prépondérante. La transaction va se réaliser par échange d’actions avec une parité de 1,7234 d’actions ordinaires d’AMD pour une action Xilinx. Sur ce ratio d'échange, le prix par action s’établit à 143 $ par action Xilinx. A la fin de l’opération, les actionnaires d’AMD détiendront 74 % du nouvel ensemble, le reste reviendra aux actionnaires de Xilinx.Lisa Su, l’actuelle CEO d’AMD va prendre la tête de la nouvelle entité qui regroupera 13 000 ingénieurs et 2,7 milliards de dollars d’investissements annuels en R&D. Victor Peng, son homologue chez Xilinx, reste à la tête de la division Xilinx dans la nouvelle entité et sera en charge d’initiatives de croissance stratégique. Deux directeurs de Xilinx rejoignent le conseil d’administration d’AMD.

300M de synergies

AMD a indiqué pouvoir dégager des synergies de 300 millions de dollars dans les 18 mois suivant la transaction qui a déjà été approuvée par les conseils d’administration des deux parties. Il reste encore à passer les barrières habituelles de l’accord des actionnaires et des étapes réglementaires pour une clôture vers la fin de 2021. Jusqu’à cette date les deux entités restent indépendantes avec des opérations séparées.AMD, qui a connu dans le passé de nombreuses vicissitudes, revient sur le devant de la scène et va avec cette opération largement renforcer son business dans les centres de données et s’ouvrir de larges opportunités dans le Edge Computing avec un marché adressable étendu de 110 milliards de dollars tout en augmentant sa marge bénéficiaire, son flux de trésorerie et son bénéfice par action. Un joli coup qui redistribue totalement les cartes du secteur des semi-conducteurs.