Azure se dote d’outils de communication

Voyant bien que la crise sanitaire a profité à Twilio, Microsoft ajoute à Azure une boîte à outils dédiée à l’intégration dans les applications de fonctions de chat, de VoIP ou encore de SMS. La conférence Ignite de Microsoft a démarré hier et, parmi la flopée d’annonces et de nouvelles fonctionnalités, une a particulièrement retenue notre attention en ces temps où le télétravail connaît un essor sans précédent. Redmond a en effet dévoilé la préversion d’Azure Communication Services. Et non, il ne s’agit pas d’une nouvelle messagerie instantanée dans Azure mais d’une boîte à outils permettant aux développeurs d’ajouter des services de communication dans leurs applications. Chez la concurrence, on trouve peu de services similaires sinon des outils éparses. La cible ici semble bien être Twilio, dont les API pour la voix, les SMS ou encore la vidéo connaissent un succès sans précédent, au point que son cours en bourse a doublé entre le 31 janvier et le 31 juillet. Microsoft, bien conscient de l’intérêt pour les éditeurs d’ajouter des fonctions de communication à leurs applications, en profite pour sauter sur l’occasion. 

Embarquer VoIP et SMS dans les apps

D’autant qu’il bénéficie de l’expérience de Teams en la matière. “Azure Communication Services vous permet d’ajouter facilement à vos applications des fonctionnalités de communications multimédias vocales, vidéo et de téléphonie sur IP en temps réel. Les bibliothèques clientes des services de communication vous permettent également d'ajouter des fonctionnalités de chat et de SMS à vos solutions de communication” explique l’éditeur dans sa documentation. Il énumère plusieurs cas d’usages possibles, pour lesquels les libraires sont disponibles, à savoir les communications de navigateur à navigateur, de navigateur à application et d'application à application, les interactions d’utilisateurs avec des bots en ligne ou encore sur un réseau téléphonique commuté. Ainsi, Azure Communication Services promet entre autres aux développeurs de pouvoir créer les jetons d’accès, de provisionner des numéros de téléphones, d’envoyer des SMS ou encore de lancer des appels voix ou vidéo via WebRTC ou une fenêtre de conversation textuelle. Notons toutefois que le nouveau service d’Azure n’est pas compatible avec les APIs de Microsoft Graph Cloud Communication et Azure PlayFab Party.