HPE

  • Aruba lance des premières offres WiFi 6E

    Aruba, l'entité réseau de HPE, vient d’annoncer le premier ensemble de solutions WiFi 6E de niveau entreprise.

    Le WiFi 6E désigne les appareils fonctionnant dans la bande des 6 GHz, qui a été ouverte en avril 2020 par la Commission fédérale des communications (FCC) pour une utilisation sans licence aux États-Unis, ce qui constitue la plus grande expansion de la capacité WiFi depuis près de deux décennies. La disponibilité en France est attendue sous peu.

    L’ouverture de la bande des 6 GHz fait plus que doubler la quantité de spectre RF disponible pour l’utilisation du WiFi, permettant d’avoir des ondes moins encombrées, des canaux plus étendues et des connexions à plus haut débit, et d’apporter une série d’innovations dans tous les secteurs. Depuis la décision de la FCC d’ouvrir la bande des 6 GHz, 39 autres pays, qui abritent plus de 1,3 milliard de personnes, ont ouvert la bande sans licence des 6 GHz pour le WiFi 6E.

    De nouvelles offres

    Avec les points d’accès (AP) de campus de la série 630 et son premier modèle, l’AP 635, Aruba veut répondre aux besoins des applications nécessitant une large bande passante. Ces solutions font partie dAruba ESP (Edge Services Platform) qui repose sur l'intelligence artificielle, la sécurité réseau Zero Trust et une infrastructure unifiée du campus à la succursale pour offrir une plateforme automatisée et tout-en-un qui analyse en permanence les données à travers les domaines, suit les SLA, identifie les anomalies et s’auto-optimise, tout en voyant et en sécurisant les appareils inconnus sur le réseau.

    Les solutions visent des applications à large bande passante et à faible latence, telles que la vidéo haute définition, les communications unifiées de nouvelle génération, la réalité augmentée/virtuelle (AR/VR), l’IoT et le cloud. De plus, avec une nouvelle capacité de filtrage tri-bande, qui minimise les interférences entre les bandes des 5 GHz et 6 GHz, les organisations peuvent vraiment maximiser l’utilisation du nouveau spectre. Les points d’accès de la série 630 d’Aruba seront disponibles au troisième trimestre 2021.

    Une vue d'un point d'accès Aruba 635
  • Des serveurs certifiés développement durable

    Un HPE ProLiant XL170r désormais certifié durable.

    L'organisme suédois de certification TCO Development a certifié pour la première fois des serveurs pour les centres de données dans sa liste de matériels informatiques suivant toute une liste de critères environnementaux et sociaux.

    Pour la première fois des serveurs pour les centres de données ont reçu la certification TCO Certified, première certification mondiale de durabilité pour les produits informatiques. Elle permet de vérifier que les allégations des fournisseurs sont conformes à la réalité dans les domaines environnementaux et sociaux. La conformité des produits certifiés vis-à-vis de l’ensemble des critères de TCO Certified est en effet régulièrement vérifiée de façon indépendante pendant toute la durée du certificat, ce qui garantit que les consommateurs et les professionnels de la fonction achat dans les entreprises reçoivent des informations authentiques  et comparables.

    Les vérifications sont réalisée par des laboratoires indépendants et comportent des visites d'usines des constructeurs. Vous trouverez la liste de ces critères en anglais ici. Les certifications sont à l'initiative des constructeurs  qui sollicitent la certification TCO Certified pour leurs produits mais également de la part de la communauté des acheteurs. Deux serveurs HPE sont maintenant certifiés selon ces caractéristiques : les HPE ProLiant XL170r Gen10 et HPE ProLiant XL225n Gen10 Plus.

  • HPE dépense 374 M$ pour Zerto

    HPE a signé un accord définitif pour reprendre l'activité de Zerto, un spécialiste de la gestion et de la protection de données, pour une transaction de 374 M$.

    Zerto propose une solution de protection des données en continu (CDP continuous data protection) par une réplication synchrone entre la source et la cible de stockage pour couvrir l'ensemble des cas d'usage du stockage comme la reprise après désastre, la sauvegarde, la migration des données sur une plateforme unique dans le Cloud qui s'adapte à tous les environnements existants.

    Ces fonctions permettent de reconstruire les données dans leur état originel très rapidement, soit quelques minutes, avec une granularité du temps à quelques secondes. Les 500 salariés de Zerto servent actuellement près de 9000 clients dans le monde. Avec cette acquisition HPE vise à accélérer sa feuille de route dans le développement de solutions pour la protection et la gestion des données de ses clients. Pour sa part Zerto va profiter de la force de frappe commerciale d'HPE et de son vaste réseau de partenaires.

    La transaction va se réaliser en cash et doit se conclure dans le dernier trimestre de cette année. Les équipes de management de Zerto rejoindront HPE à la suite de cette clôture et reporteront aux dirigeants de l'unité Stockage. Vu le prix et les sommes levées à ce jour par Zerto, HPE a réalisé une très bonne affaire en ne déboursant qu'un multiple deux pour l'opération.

    Ziv Kedem CEO de Zerto.
  • HPE déterminé sur l'intelligence artificielle

    HPE a annoncé hier l'acquisition de Determined AI, une start-up de San Francisco qui développe une plateforme open source de conception de modèle d'apprentissage machine.

    Aucun détail n'a été donné sur la transaction. La société a été créée en 2017 par Ameet Talwalkar, Evan Sparks et Neil Conway. Determined AI a levé à ce jour 13M$ en deux tours dont un tour d'amorçage. HPE a indiqué que l'offre de Determined AI sera intégrée aux offres de HPC d'HPE.

    Concrètement la plateforme de l'éditeur californien orchestre l'ensemble des éléments nécessaires pour mettre en oeuvre des solutions d 'apprentissage machine ou profond : infrastructure, orchestration des accélérateurs, optimisation des hyper-paramètres (des paramètres dont la valeur est utilisée pour contrôler le processus d'apprentissage) et la mise en place de l'architecture des réseaux de neurones.

    HPE se place avec cette acquisition sur deux marchés en forte expansion : l'intelligence artificielle et le HPC, en particulier avec une forte demande autour des serveurs. Selon IDC, le marché des serveurs d'accélération pour les environnements d'intelligence artificielle ava croître de 38 % en moyenne annuelle pondérée jusqu'en 2024 pour un chiffre d'affaires de 18 milliards de dollars. Une note de recherche d'Intersect360 estime que le marché du HPC va croître sur la même période de 40 % pour un revenu global de 55 milliards de dollars.

    Ameet Talwalkar, co-fondateur de Determined AI.
  • HPE fait évoluer son offre Simplivity

    La version 4.1.0 de HPE SimpliVity est désormais disponible avec notamment des améliorations de la protection des données grâce à une sauvegarde native vers le Cloud et une sauvegarde centralisée pour plus de conformité. De plus, HPE annonce la prise en charge de conteneurs pour exécuter des applications Cloud-native en périphérie et pour accompagner la transformation numérique des entreprises.

    Les systèmes en périphérie deviennent critiques pour les entreprises de nombreux secteurs d'activité. Pour répondre à leur besoin, HPE propose la solution hyper-convergente de Simplivity avec mécanismes de protection des données et une automatisation centralisée s'appuyant sur les réseaux sécurisés de Aruba. HPE permet également de gérer les conteneurs et les machines virtuelles en périphérie.

    Les principales nouvelles fonctions de la solution sont : HPE Cloud Volumes Backup, l'intégration avec StorOnce et le support du plug-in Kubernetes CSI. Cloud Volumes Backup propose une sauvegarde directement dans le Cloud. Elle permet à plusieurs sites périphériques de sauvegarder leurs données en quelques clics ou en l'automatisant avec vCenter, sans qu'il soit nécessaire de recourir à une infrastructure logicielle ou matérielle de sauvegarde supplémentaire.

    Avec HPE StoreOnce, HPE Simplivity réduit la complexité, le coût et les risques en protégeant les sites périphériques distribués grâce à des règles automatisées et adaptées aux applications. Les applications et les données sont réplicables directement sur une appliance HPE StoreOnce centralisée pour assurer la conformité et l’archivage.

    HPE Simplivity prend désormais en charge le pilote CSI (Container Storage Interface) pour Kubernetes afin d'exécuter des charges de travail basées sur des conteneurs en périphérie. La prise en charge des volumes CSI et des volumes persistants permet aux machines virtuelles (VM) et aux charges de travail des conteneurs de fonctionner sur la même plateforme HCI sur des sites périphériques, ce qui élimine le besoin d'une infrastructure dédiée pour les conteneurs.

    Toutes les nouvelles fonctionnalités et capacités annoncées sont prises en charge par VMware vSphere 7.0.

    Vue d'appliances Simplivity 380.
  • HPE reprend Cloudphysics

    Dans le cadre de son programme SDOE ( Software Defined Opportunity Engine), HPE renforce sa plateforme Infosight avec les fonctionnalités de CloudPhysics pour fournir des recommandations technologiques globales aux clients d'HPE.

    Cloudphysics suit et analyse les infrastructures IT, estime les coûts et modélise cette infrastructure pour connaître la viabilité de migrations dans le Cloud si elle était un environnement virtuel.

    La solution réalise ces opérations et propose une analyse en un quart d'heure. Elle agrège près de 200 métriques et a déjà recueilli des milliards de données avec celles d'un million d'instances VMware dans le monde.

    Avec ce renfort, SDOE va fournir aux entreprises des recommandations pour optimiser leur infrastructure à partir d'informations issues du monde réel.

    Créée en 2011, Cloudphysics avait levé à ce jour 27,5 M$. Aucun détail n'a été donné sur la transaction.

    Richard Sexton , CEO de Cloudphysics.

  • Nutanix et HPE étendent leur partenariat autour d'ERA

    Nutanix et HPE approfondissent leurs liens autour d'une nouvelle offre autour de la solution de gestion de bases de données ERA de Nutanix.

    Pour accélérer l'adoption du Cloud hybride et du multi-cloud, Nutanix et HPE s'unissent pour proposer le logiciel de Nutanix sur des serveurs Prolient par les services GreenLake d'HPE. Ce service totalement managé vise à déployer des applications et des bases de données en quelques minutes avec un paiement à l'usage tout en conservant les bénéfices d'une solution sur site en termes de gouvernance, de conformité et de visibilité.

    Le partenariat semble bien fonctionner puisque les deux entreprises rapportent que lors du premier trimestre de cette année les facturations sur des services GreenLake combinant les serveurs Proliant DX et les solutions Nutanix ont bondi de 80 %.

    Un rapport dans Era de Nutanix.
  • Scality Object Storage dans les services Greenlake d'HPE

    Partenaires de longue date, HPE et Scality étendent leur collaboration avec une nouvelle offre dans le portefeuille de services HPE Greenlake.

  • Spaceborne Computer-2 va rejoindre l'ISS

    Le Spaceborne 2.

    La mise en orbite du Spaceborne Computer-2 aura lieu lors d'une 15ème mission de réapprovisionnement de Northrop Grumman vers la station spatiale (NG-15) le 20 février. Cet ordinateur "spatial" de nouvelle génération pourra être utilisé dans la station spatiale internationale (ISS) durant les 2 ou 3 prochaines années.

    Le lancement prochain de Spaceborne Computer-2 s'appuie sur la réussite de son prédécesseur, Spaceborne Computer, un « proof-of-concept » développé et lancé par HPE en partenariat avec la NASA en 2017 pour opérer sur la Station spatiale internationale (ISS) pour une mission d'un an. L'objectif était de tester la résistance des serveurs utilisés sur Terre aux secousses et aux vibrations d'un lancement de fusée, ainsi que leur fonctionnement dans l’espace.

    Spaceborne Computer-2 proposera une vitesse de calcul deux fois plus rapide grâce au edge computing alimenté par le système HPE Edgeline Converged Edge et le serveur HPE ProLiant. Il prendra en charge et traitera des données provenant de toute une série de dispositifs, y compris des satellites et des caméras, en temps réel. Le Spaceborne Computer-2 sera également équipé d'unités de traitement graphique (GPU) pour traiter efficacement des données nécessitant une résolution d'image plus élevée, comme les clichés des calottes glaciaires polaires terrestres ou des radiographies médicales. Les capacités des GPU permettront également de soutenir des projets spécifiques utilisant l'IA et le machine learning.

    Temps de latence réduits

    Grâce aux évolutions du Spaceborne Computer-2, les temps de latence et d'attente liés à l'envoi de données depuis et vers la Terre seront réduits. Les astronautes vont pouvoir entreprendre des recherches et obtenir immédiatement des informations pour toute une série de projets comme la surveillance en temps réel de la physiologie des astronautes ou de comprendre et analyser es données des capteurs de la station. Couplé aux systèmes HPE Edgeline Converged Edge, le Spaceborne Computer-2 sera également équipé du serveur HPE ProLiant DL360, pour bénéficier de capacités supplémentaires à même de gérer une vaste gamme de charges de travail, y compris les systèmes edge, HPC, AI, etc.

    Grâce à une collaboration avec Microsoft Azure Space, les chercheurs qui mènent des expériences sur le Spaceborne Computer-2 peuvent expérimenter le Cloud Azure pour des besoins de traitement informatique intense, notamment ceux nécessitant la transmission transparente de données vers Spaceborne Computer-2. Les exemples envisagés par Microsoft Research sont les suivants : la modélisation et prévision des tempêtes de poussières sur Terre, l'évaluation de l'utilisation des liquides et les paramètres environnementaux impliqués dans la culture des plantes dans l'espace, l'analyse des schémas de foudroiement ou l'analyse avancée de l'imagerie médicale par ultrasons à bord de l'ISS.

  • TigerGraph, HPE et Xilinx unis autour des solutions de graphes

    Les trois sociétés deviennent partenaires pour simplifier l’accès et l’utilisation des solutions d’analyses de graphes.