Mappy

  • Mobility as a Service : la RATP rachĂšte Mappy

    Le cĂ©lĂšbre service de cartographie change de mains : SoLocal revend Mappy Ă  la RATP, qui entend enrichir ses services numĂ©riques avec cartographie de l’Île de France, GPS piĂ©ton et vĂ©lo, etc. En outre, la rĂ©gie des transports parisien entend dĂ©velopper une application de Mobility as a Service qu’elle commercialisera aux collectivitĂ©s. Voici maintenant quelques annĂ©es que la RATP cherche Ă  se positionner comme un acteur de l’innovation et du numĂ©rique. En 2015, la rĂ©gie des transports parisiens lançait un grand chantier sur deux ans, dotĂ© d’une enveloppe de 30 millions d’euros, qui avait notamment vu en 2017 un passage en open data des donnĂ©es temps rĂ©el des transports Ă  Paris. A l’époque, on ne parlait pas encore de MaaS, pour Mobility as a Service mais l’ouverture de ces donnĂ©es permettait Ă  des acteurs de la cartographie, tels que Google Maps et City Mapper, d’accĂ©der aux horaires en temps rĂ©el des bus, mĂ©tros, RER et tramways Ă  Paris et proche banlieue. Depuis, l’offre de services de la RATP s’est dĂ©veloppĂ©e et l’entreprise annonce cette semaine le rachat de Mappy. Ce service de cartographie français, propriĂ©tĂ© de SoLocal, est, selon une Ă©tude MĂ©diamĂ©trie, le troisiĂšme acteur de ce type en France, derriĂšre Google Maps et Waze. L’objectif pour la RATP est de s’imposer dans le MaaS, du moins en France : pour ce faire, elle entend “combiner leurs services dans une mĂȘme application et y inclure la possibilitĂ© d’y rĂ©server et d’y payer, directement Ă  partir d’un tĂ©lĂ©phone mobile, ses trajets”. Ainsi la rĂ©gie de transports dĂ©veloppera sur la base de Mappy et de ses propre outils un “compagnon du quotidien”, d’ici Ă  2021. Entendre par lĂ  que, cĂŽtĂ© usagers, les applications de la RATP “intĂ©greront notamment une cartographie complĂšte de la rĂ©gion [Île de France], un GPS piĂ©ton et vĂ©lo ainsi que les adresses de professionnels « autour de moi »” ainsi que la possibilitĂ© de rĂ©server et payer les dĂ©placements, ce que permet dĂ©jĂ  dans une certaine mesure l’application Via Navigo. 

    MaaS critique

    Au-delĂ  de la seule rĂ©gion parisienne, Mappy aura droit Ă  quelques ajouts, avec l’intĂ©gration de nouveaux partenaires Ă  son comparateur d’itinĂ©raires et le dĂ©ploiement d’une “offre combinĂ©e voiture, parking relais et transports en commun pour mieux rĂ©pondre aux enjeux environnementaux et d’accessibilitĂ© des territoires”. Et comme pour les services RATP, il sera possible d’y payer directement ses trajets. Notons que pour l’heure Mappy rĂ©fĂ©rence 13 modes de transport et 25 opĂ©rateurs de mobilitĂ© en France. "À travers cette alliance stratĂ©gique autour de la mobilitĂ©, c’est une nouvelle Ă©tape que franchit Mappy. DĂ©velopper un service MaaS ambitieux nĂ©cessite d’articuler des expertises digitales et techniques, des datas, des solutions de paiement et de service aprĂšs-vente... En rejoignant le groupe RATP, nous nous donnons toutes les chances de rĂ©aliser notre plein potentiel, de construire un service toujours plus innovant, de quoi donner un vĂ©ritable coup d’accĂ©lĂ©rateur Ă  notre dĂ©veloppement” explique Florence Leveel, la directrice gĂ©nĂ©rale de Mappy. 

    Partenaire des smart cities

    En outre, l’ensemble de ces services seront proposĂ©s aux collectivitĂ©s par le biais de RATP Smart Systems sous la forme d’une application de MaaS livrĂ©e clĂ© en main. “Ce que nous voulons, c’est ĂȘtre LE partenaire de rĂ©fĂ©rence des smart cities. Avec cette alliance, nous nous en donnons les moyens concrets” se rĂ©jouit Hiba FarĂšs, directrice en charge de l'ExpĂ©rience Clients, des Services et du Marketing. “Nous allons explorer avec Mappy un univers oĂč les possibilitĂ©s sont nombreuses. En effet, si le secteur du MaaS est en plein dĂ©veloppement, nous n’en sommes aujourd’hui qu’aux prĂ©mices
”.