Outsystems

  • La dette technique devient un problĂšme critique

    OutSystems, l'éditeur d'une plate-forme de développement Low Code a mandaté un cabinet pour interroger 500 responsables informatiques autour de la question de la dette technique. Les résultats indiquent une véritable montée de ce problÚme dans les entreprises.

    Selon cette Ă©tude, les entreprises dĂ©pensent prĂšs d’un tiers de leur budget informatique Ă  la dette technique. 69 % des leaders IT identifient la dette technique comme le frein majeur Ă  l’innovation dans leur entreprise. 61 % affirment qu’elle pĂšse sur les performances de leur entreprise et 64 % conviennent qu’elle continuera Ă  avoir un impact majeur Ă  l’avenir. Les responsables informatiques citent un trop grand nombre de langages de dĂ©veloppement et de cadres (52 %), la rotation au sein de l’équipe de dĂ©veloppement (49 %) et l’acceptation de dĂ©fauts connus pour respecter les dĂ©lais de publication (43 %) comme les causes principales de la dette technique.

    20 % des entreprises interrogĂ©es affirment qu’elles gĂšrent bien la dette technique Ă  l’heure actuelle, mais 36 % dĂ©clarent qu’elles seront en mesure de la gĂ©rer Ă  l’avenir.  Vous trouverez ce rapport ici.

    La premiĂšre page du rapport d'OutSystems
  • OutSystems accĂ©lĂšre vers AWS

    Le fournisseur de plateforme de développement low code propose maintenant des accélérateurs pour des services AWS.

    Les Cloud Accelerators for Amazon Web Services permettent aux dĂ©veloppeurs d’exploiter des services d’AWS dans la plateforme OutSystems pour des projets de transformation numĂ©rique. Sept accĂ©lĂ©rateurs ciblent des domaines cruciaux de la transformation numĂ©rique : transformation de l’expĂ©rience client, innovation sur le lieu de travail, optimisation des processus et modernisation des technologies.

    Les accĂ©lĂ©rateurs combinent des composants et des formations pour aider les dĂ©veloppeurs Ă  crĂ©er et Ă  faire Ă©voluer rapidement et en toute transparence des applications qui exploitent les principaux services AWS. Ils concernent la vĂ©rification d'identitĂ©, la validation par appels vidĂ©o, des chatbots en libre-service, un service d'assitant personnel virtuel, des interactions vidĂ©o multilingue et des expĂ©riences sur le lieu de travail pour l’accueil et la formation des employĂ©s, construites sur Amazon DynamoDB et Amazon S3. Les accĂ©lĂ©rateurs s'appuient sur de nombreux services AWS comme Amazon Rekognition, Amazon Kinesis ou Chime...

    L'écran du développement dune application dans OutSystems.
  • Outsystems lance ses opĂ©rations en France

    L'éditeur d'origine portugaise d'une plate-forme de développement en low code/no code s'installe en France.

    OutSystems compte dĂ©jĂ  des clients en France comme la banque Santander et CEVA SantĂ©. Pour dĂ©velopper son activitĂ© dans notre pays, ce fournisseur d'une plate-forme de dĂ©veloppement d'applications low code va ainsi mettre en place une Ă©quipe et un rĂ©seau de partenaires dĂ©diĂ©s. Leur mission sera d'accompagner les entreprises françaises sur la solution OutSystems. La solution combine un outil de dĂ©veloppement rapide et visuel, basĂ© sur des modĂšles low code, avec une plateforme moderne construite autour de l’IA, du Cloud, du DevOps et de la sĂ©curitĂ©.

    Fabien Petiau prend la direction de ses activitĂ©s commerciales et le leadership de l'Ă©quipe française. Il a pour mandat de dĂ©finir et d’orchestrer la stratĂ©gie commerciale de l’entreprise dans l’Hexagone. ÂgĂ© de 47 ans, Fabien Petiau a rejoint OutSystems fin 2020. Il a plus de 20 ans d’expĂ©rience dans le dĂ©veloppement des ventes dans le secteur des technologies et du Cloud computing. Il a occupĂ© diffĂ©rentes fonctions commerciales entre 2013 et 2020 chez ServiceNow. Il a notamment une grande connaissance du fonctionnement et des problĂ©matiques des entreprises françaises.

    Fabien Petiau prend en charge la direction d'OutSystems en France.
  • OutSystems lĂšve 150 M$

    La start-up d'origine portugaise mais aujourd'hui basée aux USA a levé 150 M$ et se trouve valorisée 9,5 B$.

    Selon le Gartner, trois quarts des grandes entreprises vont utiliser au moins 4 outils de dĂ©veloppement Low Code d'ici 2024 et ces applications reprĂ©senteront 65 % des applications Ă  la mĂȘme date. OutSystems est une plateforme low-code qui fournit les outils aux entreprises pour dĂ©velopper, dĂ©ployer et gĂ©rer des applications d'entreprise omnicanales.

    Abdiel Capital, Tiger Global se sont joints Ă  Goldman Sachs, KKR, Guidepost Growth Equity et Armilar Venture Partners pour reconnaĂźtre cette opportunitĂ© et investissent 150 M$ dans un acteur reconnu du secteur. Cette somme va servir Ă  la recherche et au dĂ©veloppement ainsi qu’à renforcer la stratĂ©gie de mise sur le marchĂ© de la sociĂ©tĂ©. Cette levĂ©e de fonds fait suite Ă  une annĂ©e au cours de laquelle OutSystems a poursuivi sa dynamique et son expansion, avec des clients dans 87 pays, plus de 1 300 employĂ©s dans le monde entier et un Ă©cosystĂšme de plus de 350 partenaires, dont AWS, Deloitte et Infosys. 

    A ce jour, l'entreprise a levĂ© 572 M$. L'opĂ©ration ne reprĂ©sente que 1,6 % du capital de l'entreprise. il est rare que des investisseurs achĂštent aussi peu de parts dans une entreprise ce qui dĂ©montre la forte confiance qu'ils ont dans le dĂ©veloppement futur d'OutSystems. Tout semble prĂȘt pour une entrĂ©e en bourse mĂȘme si les fondateurs refusent de commenter ce type d'information.

    Un Ă©cran de l'application d'OutSystems.