McAfee

  • John McAfee retrouvé mort dans sa cellule en Espagne

    John McAfee, créateur de l’éditeur du logiciel éponyme a été retrouvé mort dans sa cellule en Espagne, ont rapporté plusieurs médias internationaux. Son décès serait apparemment dû à un suicide par pendaison alors que l'Espagne venait d'autoriser son extradition vers les États-Unis, où il était accusé d’évasion fiscale.

    John McAfee, célèbre créateur du logiciel et des antivirus du même nom et chef d’entreprise souvent qualifié de fantasque ou excentrique, a été retrouvé mort dans sa cellule, en Espagne, a d’abord rapporté le quotidien espagnol El Mundo avant d’être repris par plusieurs médias américains. Il avait 75 ans.

    Les avocats ont indiqué qu’il avait été retrouvé pendu dans ce qui semble s’apparenter à un suicide, ont-ils confirmé auprès de Reuters. Il avait été arrêté à l’aéroport de Barcelone, le 30 octobre 2020, pour ne pas avoir remis ses déclarations de revenus auprès des autorités américaines. Il encourait jusqu’à 30 ans de prison.

    Son décès est intervenu quelques heures avant son extradition vers les États-Unis - pour y être jugé pour des crimes d’évasion fiscale – et ordonnée par la justice espagnole. Le créateur avait confié le mois dernier craindre qu’il ne passe le restant de ses jours en prison s’il venait à être jugé par la justice américaine. « Les États-Unis veulent faire de moi un exemple Â», avait-il notamment dit devant un juge espagnol lors d’une séance d’audience.

    « A la Epstein Â»

    Très friand de Twitter, réseau sur lequel il exprimait sans filtre ses idées sur le deep-state ou sur la politique américaine notamment, ses tweets – parfois au vitriol – étaient suivis par plus d’un million d’abonnés. Le 15 octobre dernier, dans les jours qui ont suivi son arrestation, celui-ci avait tweeté :

    « Je suis content ici [en prison]. J’ai des amis. La nourriture est bonne. Tout va bien. Sachez que si je me pends, à la Epstein, ce ne sera pas de ma faute Â»,une référence au décès de Jeffrey Epstein, dont la cause officielle du décès – une pendaison dans sa cellule de New-York – est extrêmement controversée et suspecte aux yeux de l’opinion publique.

    John McAfee avait ouvertement critiqué le produit qu'il avait lui-même créé, dans une vidéo satirique intitulée «Comment désinstaller McAfee Antivirus Â» en 2013, rejoignant l'avis de nombreux utilisateurs et observateurs du monde de la Tech.

    https://www.youtube.com/watch?v=bKgf5PaBzyg

    « Il a essayé d’aimer les États-Unis mais son gouvernement a rendu son existence impossible. Ils ont essayé de l’effacer. Ils ont échoué Â», a notamment déclaré son avocat, dans des propos rapportés par CNBC.

  • McAfee prêt à retrouver la bourse

    Depuis l’été 2019, la rumeur court que le vieux géant chercherait un retour en bourse. C’est désormais officiel : McAfee remplit son formulaire d’introduction près de dix ans après son rachat par Intel et sa sortie des marchés financiers. La cybersécurité est un secteur porteur et ce n’est pas l’entrée tonitruante en bourse de CrowdStrike qui prouvera le contraire. Le vénérable McAfee a senti le vent tourner : l’été dernier, on lui prêtait des vues sur le Nasdaq. Racheté en 2011 par Intel, il était sorti de bourse, avant que le fondeur ne revende le vieux géant des antivirus, en 2016, au fonds TPG. Qui donnait une seconde jeunesse à McAfee et lui permettait une opération particulièrement juteuse : le rachat de Skyhigh Networks.Ce faisant il ajoutait une corde CASB à son arc, dépassant son image d’antivirus monolithique. Fort de ce positionnement, et avec l’entrée du fonds Thomas Bravo à son capital en 2018, McAfee semblait pouvoir, tel le phénix, renaître de ses cendres. Le retour est désormais officiel puisque l’entreprise a rempli son formulaire d’introduction auprès de la SEC américaine.

    Nouveau patron

    L’an dernier, son chiffre d’affaires a bondi de 9,4%, à 2,64 milliards de dollars, tandis que l’entreprise réduisait ses pertes de moitié, de 512 millions de dollars en 2018 à 236 millions l’année suivante. En janvier, McAfee choisissait pour CEO un vétéran de la tech en la personne de Peter Leav, ex-patron de BMC Software et de Polycom.