5G : Huawei privé «d’infrastructures essentielles» en Grande-Bretagne

Theresa May donne le feu vert à l’équipementier chinois, qui pourra vendre ses solutions réseaux aux opérateurs britanniques… mais pas sur les infrastructures essentielles.Dans la presse britannique, on a droit à deux sons de cloche fort différents. D’une part, ceux qui, comme The Guardian, y voient avant tout l’interdiction prononcée par Theresa May à l’encontre de Huawei d’équiper les cœurs de réseaux 5G britanniques. De l’autre, The Telegraph et consorts qui se concentrent sur la porte ouverte par la Première Ministre au constructeur chinois, autorisé à fournir son matériel aux telcos britanniques pour le déploiement de leurs infrastructures 5G.Toujours est-il que, selon les informations de la presse anglaise, Huawei ne fera pas l’objet d’un bannissement total des terres de la Couronne. Theresa May permet en effet au géant chinois « un accès limité pour aider à la construction de parties du réseau telles que les antennes et autres infrastructures «non essentielles» ». Reste désormais à définir pour la 5G ce que sont les « infrastructures non essentielles ».

Demi-mesure

Ce faisant, la cheffe du gouvernement britannique s’est opposée, lors de cette réunion du  National Security Council, à l’avis de plusieurs de ses ministres dont Sajid Javid, son ministre de l'Intérieur, Jeremy Hunt, le ministre des Affaires étrangères, ou encore Gavin Williamson, ministre de la Défense. Ceux-ci étaient favorables à une interdiction pure et simple des équipements Huawei dans la 5G britannique.Le renseignement de Sa Majesté était quant à lui plus nuancé. Le GCHQ appelait ainsi à la prudence quant à Huawei, sans toutefois se prononcer en faveur d’une interdiction totale. De son côté, le National Cyber Security Center (NCSC) estimait courant février que les risques d’intégrer l’équipementier chinois au déploiement de l’infrastructure 5G du pays peuvent être « atténués ». En Europe, le géant semble revenir peu à peu en grâce, en Belgique et en Allemagne notamment. Sans être à l’abri d’un nouveau retournement de situation.