PagerDuty s’empare de Rundeck pour automatiser la réponse aux incidents

La plateforme de gestion des services IT enrichit son offre de réponse aux incidents en mettant la main sur Rundeck, entreprise à l’origine d’une solution d’automatisation de la prévention, de la détection et de la résolution des incidents.  La vitesse dans la résolution d’incidents est devenu cruciale pour les responsables informatiques, aussi bien du point de vue de l’expérience client que de la productivité du salarié. Les géants de l’ITSM l’ont bien compris et multiplient les annonces en ce sens, s’appuyant massivement sur l’automatisation pour réduire le temps de réponse. PagerDuty, qui tient cette semaine son Summit, a profité de l’événement pour annoncer le rachat de RunDeck. Cette entreprise fournit aux équipes DevOps une solution d’automatisation des réponses opérationnelles aux incidents. S’appuyant sur des algorithmes de machine learning, cet outil open source permet de créer des runbooks (littéralement des ensemble de procédures d’opérations que l'administrateur ou l'opérateur du système doit effectuer) automatisés permettant une résolution plus rapide des incidents en réduisant notamment les escalades et en établissant un self-service qui élimine le besoin de remplir des tickets qui s’accumulent en une interminable file d’attente. 

Moitié moins de temps pour répondre aux incidents

A en croire PagerDuty, les clients de RunDeck “ont vu jusqu'à 50% de réduction du temps de réponse aux incidents grâce à ses runbooks automatisés”. Ses runbooks intègrent la plupart des outils du marché : Docker, Jenkins, Ansible, S3 ou encore les notifications Slack. PagerDuty dernier débourse 100 millions de dollars, dont 60% en cash et les 40% restant en actions pour s’offrir RunDeck. L’opération doit être conclue courant octobre.“Nous pouvons désormais automatiser le travail de la détection et du diagnostic à la récupération, à la correction et à l'apprentissage, en fournissant la plate-forme de réponse aux incidents en temps réel la plus robuste du marché. Nos 13 300 clients nous font confiance pour garantir que leurs services numériques restent toujours actifs, et nous veillons maintenant à ce qu'ils puissent le faire plus rapidement et plus efficacement” explique Jennifer Tejada, la CEO de PagerDuty.