Scality

  • A3 TechLive : Scality confiant en l'avenir

    Lors de l'événement virtuel de l'agence A3, Scality a réalisé un exercice de style pour démontrer que son offre de stockage objet était bien armé pour la période à venir.

    Paul Speciale, le directeur des offres produits de Scality, a insisté sur le changement permanent que connaßt le monde de la technologie. Le Cloud n'est pas exempt de cette tendance de fond. Le tsunami n'est plus seulement cantonné aux données ou aux applications. L'ensemble de l'IT est frappé de gigantisme. Ainsi, la capacité des disques durs a été multiplié par 1000 en 30 ans, le réseau connaßt des performances améliorées de 100% en 20 ans et la densité des serveurs a doublé en 10 ans. Dans les années à venir des changements significatifs vont continuer à se produire comme le fait qu'en 2025 prÚs de 90 % des applications seront nativement Cloud et qu'en 2024 les applications déployées en périphérie auront augmenté de 800%. Il faut y ajouter les multiples applications consommatrices de données comme l'intelligence artificielle ou d'apprentissage machine, les déploiements de nouvelles architectures applicatives autour de Kubernetes. En fait tout concourt pour que les entreprises se tournent vers des solutions qui permettent de stocker un immense monceau de données simplement et de maniÚre performante.

    JérÎme Lecat, le CEO de Scality, a particuliÚrement mis l'emphase sur l'adaptation de la derniÚre solution de l'éditeur, Artesca, à ce contexte mouvant. Nous avons présenté cette solution en avril dernier et vous retrouverez cet article ici. Un bel avenir en perspective pour le stockage objet !

    Une vue de la version mobile d'Artesca.
  • Scality certifie sa solution sur Splunk

    Le fournisseur de solutions de stockage objet propose dĂ©sormais diffĂ©rentes architectures certifiĂ©es par Splunk.

  • Scality et Jaguar Network deviennent partenaires

    L'hébergeur de proximité et le spécialiste du stockage objet et fichiers s'unissent autour d'une offre commune.

    Les deux partenaires lancent l'offre Atlas S3 qui combine le stockage objet de Scality et un dĂ©ploiement multi centres de donnĂ©es. la plateforme Atlas Object Storage a pour objectif de donner accĂšs au plus grand nombre une solution jusqu’ici rĂ©servĂ©e aux grands groupes ou aux grandes volumĂ©tries de stockage.

    Les donnĂ©es sont dupliquĂ©es sur plusieurs sites distincts simultanĂ©ment en France ( Paris, Lyon, Marseille) tout en conservant une accessibilitĂ© totale aux fichiers. La plate-forme se veut totalement compatible avec les applications Cloud et s'affranchit de l’obsolescence et de la maintenance des systĂšmes de stockage.

    Atlas bĂ©nĂ©ficie d’une interconnexion privĂ©e avec environnement Cloud hybride - assurĂ©e via VPN et SD-WAN – ainsi que d’une protection renforcĂ©e face aux rançongiciels par l’invariabilitĂ© du stockage objet.

    L'offre se veut souveraine et géo-redondée pour proposer une alternative aux principales solutions de stockage en Cloud proposées par les hyperscalers.

    Le centre de données Quanta de Jaguar Network à Marseille.
  • Scality Ă©tend son offre avec Artesca

    Scality étend son offre vers de nouveaux segments de marché avec Artesca, une solution de stockage objet orientée containers et Kubernetes.

    AprĂšs le multicloud avec Zenko, Scality Ă©tend son offre vers un segment de marchĂ© que la sociĂ©tĂ© s'interdisait jusqu'Ă  prĂ©sent, un stockage objet performant pour des capacitĂ©s plus petites, terrain de jeu de prĂ©dilection de certains Ă©diteurs comme Cloudian. Avec Artesca, Scality veut ĂȘtre prĂ©sent aussi sur ce segment de marchĂ©. D'ailleurs comme le fait remarquer Brad King, le CTO de Scality, le stockage objet est en passe de devenir le principal outil de stockage primaire dans les entreprises.

    La solution se veut simple et facile Ă  installer car ne nĂ©cessitant pas de compĂ©tence Linux par exemple. Elle dĂ©marre avec un seul serveur et peut Ă©voluer par simple ajout. Cela fait de celle-ci un choix intĂ©ressant pour les environnements en pĂ©riphĂ©rie. Le serveur peut accueillir des environnements Flash QLC ou Hybride avec des disques capacitifs. Brad King prĂ©cise qu'il y a aussi des environnements en NVMe en production. Une console unique permet de contrĂŽler les donnĂ©es multicloud, la gestion des flux de donnĂ©es, les API et les recherches de mĂ©tadonnĂ©es utilisateurs mais Ă©galement d’accĂ©der aux informations analytiques. Ces fonctions sont issues de Zenko qui est d'ailleurs assez prĂ©sent dans cette nouvelle offre. Les principales innovations concernent l'interface utilisateur et le backend qui "est totalement nouveau" indique Brad King. La conception gĂ©nĂ©rale du produit Ă  base de conteneurs permet Ă  Artesca de s’intĂ©grer Ă  l’écosystĂšme Kubernetes.

    Des “erasure codes” Ă  deux niveaux assurent une excellente protection des donnĂ©es tout en offrant une sĂ©curisation optimale.  La solution offre cependant des performances intĂ©ressantes, une latence faible et un dĂ©bit de plusieurs dizaines de Go/s afin de rĂ©pondre aux besoins des applications utilisant l’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique, le Big Data et l’Edge computing. Sa conception exclusivement pilotĂ©e par des API permet en outre une automatisation complĂšte des opĂ©rations. Scality propose Artesca sur un modĂšle de licence de type cloud public, avec des options d’abonnement sur un, trois ou cinq ans, pour un prix Ă  partir de 3150 euros par an, incluant la maintenance logicielle. Artesca est disponible au catalogue HPE dans le cadre d’un accord de commercialisation exclusive de six mois et Ă©galement sous la forme de services cloud via l’offre GreenLake de HPE.

    Une vue de la console d'Artesca.
  • Scality renforce Ring8

    Scality a renforcé son systÚme de fichiers évolutif (SOFS) et a uniformisé la gestion et la supervision de son systÚme de stockage fichiers et objets RING8.

    Cette version intĂšgre des amĂ©liorations opĂ©rationnelles pour les dĂ©ploiements Ă  l’échelle du PĂ©taoctet en ajoutant des solutions gĂ©o-distribuĂ©es pour les charges de travail applicatives basĂ©es sur des fichiers lourds, et simplifie les tĂąches des administrateurs de stockage grĂące Ă  la fonctionnalitĂ© « pointer-cliquer ».

    En renforçant encore davantage les capacitĂ©s de son systĂšme de fichiers gĂ©o-distribuĂ©, RING permet dĂ©sormais aux entreprises de disposer de la continuitĂ© des opĂ©rations et de la protection contre les sinistres requises par ces charges de travail consĂ©quentes. Cette version propose une nouvelle surveillance optimisĂ©e de l’utilisation et du reporting pour les donnĂ©es de performance (ops, bande passante), ainsi que des indicateurs de capacitĂ© pour les dĂ©ploiements multi-locataires. Cette fonction permet aux partenaires de Scality de proposer des services Cloud basĂ©s sur la consommation et de proposer un systĂšme de facturation/rĂ©tro-facturation dĂ©taillĂ©s.

    La version accentue Ă©galement la simplification du provisionnement des volumes NFS et SMB, la gestion des ACL partagĂ©es, et des tĂąches de supervision grĂące Ă  l’automatisation et Ă  des actions pilotĂ©es par IU. Prometheus, cĂ©lĂšbre API et outil de supervision open source, est Ă©galement pris en charge.

  • SOFS de Scality atteint 1 Tb/s sur Azure

    L’éditeur de solutions de stockage distribuĂ© dans le cloud a prĂ©sentĂ© en avant-premiĂšre les performances de sa solution de stockage de fichiers en scale out sur le backend Blob d’Azure de Microsoft avec une performance de transfert de 1 Tb/s.Vers la fin de l’annĂ©e derniĂšre, Scality a portĂ© sa solution SOFS (Scale Out File System) sur Azure. La solution a pu rapidement ĂȘtre opĂ©rationnelle par l’API unique offerte par Microsoft pour les niveaux de stockage et la solution de data lake d’Azure autour de la solution objet du cloud de Microsoft, Azure Blob. La solution affiche des performances record et un prix minimal. Les performances de Scality SOFS sur Azure ont Ă©tĂ© mesurĂ©es Ă  1 tĂ©rabit/seconde, ce qui correspond au tĂ©lĂ©chargement de 50 films HD par seconde ! Par ailleurs Azure Blob offre un stockage au prix de $0,0184 par Go par mois. Et, grĂące Ă  Azure Storage Reserved Capacity (capacitĂ© de stockage rĂ©servĂ©e Azure), les utilisateurs bĂ©nĂ©ficient de 30% de rĂ©duction sur le prix standard.  Pour rappel SOFS fournit une interface compatible POSIX prenant en charge SMB 3.0, ainsi que NFS v3 et v4.1. La solution prend en charge ADLS Gen2. Les donnĂ©es restent au format Azure natif et sont totalement accessibles par tout service Azure pour des utilisations comme l'analyse de donnĂ©es, l'apprentissage machine, etc. La solution intĂšgre de la sĂ©curitĂ© de niveau entreprise et des fonctions de rĂ©plication synchrone  et asynchrone. La solution est disponible en avant-premiĂšre technique sur la page des offres Azure sur le site de Scality.