FIC

  • FIC 2021 : Tehtris annonce huit partenariats

    La jeune pousse française profite du FIC, qui s'est ouvert aujourd'hui à Lille, pour annoncer une poignée d'accords, huit exactement, avec des The Green Bow et des Proofpoint. Autant de partenariats qui lui permettent de renforcer sa plateforme XDR par le biais d'une marketplace baptisée Ecosystem.

  • FIC 2021 : Tehtris multiplie les alliances

    La jeune pousse française profite du FIC, qui s'est ouvert aujourd'hui à Lille, pour annoncer une poignée d'accords, huit exactement, avec des The Green Bow et des Proofpoint. Autant de partenariats qui lui permettent de renforcer sa plateforme XDR par le biais d'une marketplace baptisée Ecosystem.

  • Le FIC décalé à juin, voire à septembre

    Le Forum International de la Cybersécurité de Lille devait se tenir initialement fin janvier, avant d’être repoussé à avril en raison de la situation sanitaire. Celle-ci ne s’améliorant pas, l’organisateur décale à nouveau le salon à juin, et indique que le FIC est susceptible de se tenir finalement en septembre.

    En novembre dernier, les organisateurs du Forum International de la Cybersécurité de Lille prenaient la décision de décaler le salon. La grand messe de la cybersécurité devait initialement se tenir fin janvier, en ce moment même : il Ã©tait alors décalé au 6, 7 et 8 avril 2021. Mais comme plane toujours la menace d’un troisième confinement et que la situation sanitaire ne s’améliore guère malgré le confinement avancé à 18h, le CEIS, organisateur de la manifestation, vient d’annoncer un nouveau report du FIC. 

    Juin, ou peut-être septembre

    Et parce qu’à quelque chose malheur est bon, c’est dans la chaleur du mois de juin que devrait donc se tenir au Grand Palais de Lille le FIC 2021, les mardi 8, mercredi 9 et jeudi 10 juin 2021. Du moins, a priori… “Parce que l’équipe du FIC pense que la dimension « présentielle » est absolument indispensable pour la filière, [...]

  • Le FIC décalé à juin, voire à septembre

  • Le FIC décalé à septembre

    Encore une fois le FIC est décalé. Prévu en juin après un second report, le contexte sanitaire ne permet pas la tenue du salon dédié à la cybersécurité dans deux mois. L’évènement est décalé aux 7, 8 et 9 septembre, une version virtuelle du salon aura toutefois lieu en juin.

    En novembre dernier, les organisateurs du Forum International de la Cybersécurité de Lille prenaient la décision de décaler le salon. De janvier, l’évènement était reporté aux 6, 7 et 8 avril 2021. Mais face à la menace d’un troisième confinement, le CEIS décidait de reporter à nouveau le FIC au mardi 8, mercredi 9 et jeudi 10 juin 2021.

    L’organisation n’excluait pas cependant de devoir à nouveau décaler à septembre. Ce qui est finalement le cas. Le CEIS vient en effet d’annoncer « après concertation avec la Gendarmerie nationale, la Région Hauts-de-France et Lille Grand-Palais » la tenue du FIC les mardi 7, mercredi 8 et jeudi 9 septembre 2021.

    Deux FIC au prix d’un

    Un format virtuel aura néanmoins lieu les 1er, 2, 3 et 4 juin. Ce Virtual FIC proposera un salon virtuel à l’image de la journée découverte du 7 avril, qui a réuni 650 participants en ligne autour de 72 partenaires. C’est l’éditeur Manzalab qui fournissait l’environnement virtuel. L’expérience sera donc retentée en juin, avec quatre sessions thématiques comprenant tables rondes et keynotes organisées en partenariat avec 4 organisations professionnelles, le CESIN, le CLUSIF, le CIGREF et le CDSE.

    « Le Virtual FIC permettra aux partenaires de bénéficier d’un espace d’exposition virtuel et de la visibilité associée, de mises en relation B2B et de créneaux d’intervention Â» note l’organisation dans son communiqué, précisant que des ponts seront faits entre l’évènement virtuel et le salon physique de septembre.

  • Le FIC décalé à septembre

  • Le FIC prime 3 startups pour l'édition 2021

    Reporté en juin prochain, le FIC (Forum International de la Cybersécurité) a déjà attribué ses prix qui distinguent différentes startups innovantes dans le domaine de la sécurité cyber. GitGuardian, Hackuity et Ubble sont les entreprises distinguées.

    Organisé conjointement par la Gendarmerie nationale et CEIS, avec le soutien de la Région Hauts-de-France, le FIC remet chaque année le Prix de la startup FIC. Celui-ci a pour objectif d'encourager l'innovation et l'entreprenariat dans le secteur de la cybersécurité. L'opération est parrainée par Atos, avec le soutien du CESIN. Au palmarès 2021, trois startup s: GitGuardian, Prix de la startup FIC, Hackuity, Prix du Jury ,et Ubble, Coup de cœur du Jury.

    Sécurité des applications

    GitGuardian apporte une solution à la fuite de secrets via le code source. Cette fuite de clés d’API, identifiants de bases de données, ou autres identifiants est un problème très répandu qui conduit des informations sensibles à être accessibles et donc compromises, y compris sur des espaces publics.

    L'outil automatise la détection de secrets pour prévenir les pertes de données et sécuriser les applications. GitGuardian aide les développeurs, les opérations, les équipes de sécurité et de conformité à sécuriser le développement logiciel, à définir et déployer des politiques de sécurité sur l’ensemble de leurs équipes de développement. L'éditeur observe les dépôts publics et privés en temps réel, détecte les secrets et alerte afin de permettre l’analyse et la remédiation rapide. En 2021, GitGuardian a pour ambition de faire croître son chiffre d'affaires de manière très forte en commercialisant ses solutions non seulement aux États-Unis, marché qui représente actuellement la majorité de son chiffre d'affaires, mais aussi en Europe et bien sûr en France.

    Une vue du dashboard de GitGuardian.

    Gestion des vulnérabilités

    Créée fin 2018, par l’ex-CTO d’Orange Cyberdéfense, Hackuity compte 13 collaborateurs, à Paris et à Lyon. La solution vise à corriger les failles en s’attaquant à l’énorme volume de vulnérabilités des entreprises.

    Ce lauréat du concours de l’innovation BPI 2019 et des Banking Innovation Award Wavestone et Société Générale, fait la différence en apportant une somme d'innovations technologiques. Orchestrateur des outils de l’entreprise, Hackuity automatise la gestion des vulnérabilités autour d’une base centralisée et une expérience utilisateur qui favorise la collaboration entre les métiers. La priorisation basée sur la corrélation en continu avec les sources de Threat Intelligence réduit drastiquement le nombre des vulnérabilités critiques. Au final, les temps et les coûts de traitement sont significativement réduits et la posture de sécurité de l’entreprise renforcée.

    Vérification d'identité en ligne

    Ubble est un service de vérification d'identité en ligne, délivrant une promesse simple : offrir la meilleure expérience utilisateur du marché sans compromettre la sécurité grâce à une solution équivalente à un face-à-face.

    Par du live streaming vidéo et de l’intelligence artificielle, Ubble capture les images du document d’identité et du visage et permet une expérience utilisateur fluide, rapide (1mn30) et entièrement automatisée. La vérification des vidéos a posteriori par des experts en fraude, basés en France et appuyés par des algorithmes, forme un modèle hybride qui garantit le plus haut niveau de fiabilité. Le service ubble est déjà utilisée en France et en Europe par des banques de premier rang (Société Générale, Crédit Agricole) et des fintechs (Younited Credit, Monisnap, Treezor).

    Les prix seront remis officiellement au Grand Palais de Lille lors de la tenue du FIC du 8 au 10 juin prochain.

  • Le FIC décalé aux 6, 7 et 8 avril 2021

    Compte tenu de la situation sanitaire, l’organisation de la grand messe française de la cybersécurité opte pour la prudence. Le FIC, qui devait se tenir fin janvier à Lille est décalé à avril. 

    En début d’année 2020, le Forum International de la Cybersécurité de Lille était l’un des derniers événements tech à se tenir en France avant que la situation sanitaire ne se dégrade et que salons et conventions ne soient annulés les uns après les autres. La 20ème édition du FIC était la première à se tenir sur trois jours, et non sur deux, et avait réuni 12500 visiteurs venus de 110 pays.

    Difficile avec le coronavirus d’organiser pareil événement, considérant les jauges actuelles. Mais l’organisateur, le CEIS, était resté droit dans ses bottes : le FIC 2021 devait se tenir fin janvier, les inscriptions avaient d’ailleurs été ouvertes le 19 octobre. Du moins jusqu’à ce qu’arrive le second confinement. [...]

  • Le FIC décalé aux 6, 7 et 8 avril 2021