Intel contre-attaque : 20 milliards d'investissements !

Quelques semaines après son retour aux commandes d'Intel, Pat Gelsinger imprime sa marque et "refonde" la stratégie du fondeur.

Tout le monde s'attendait à une forte réaction d'Intel après le retour de Pat Gelsinger aux commandes du fondeur. Le plan annoncé ces dernières heures ne va pas décevoir les observateurs du petit monde du silicium. Il pose les bases d'un nouvel Intel. Pat Gelsinger y met le prix, avec des investissements de 20 milliards de dollars pour deux nouveaux sites de production en Arizona correspondant à l'état de l'art du secteur et utilisant le procédé de fabrication sur les ultraviolets extrêmes pour des gravures en 7nm.

Ouverture à d'autres fabricants

La deuxième annonce d'importance est l'ouverture d'Intel Foundry Services qui donne accès aux sites de production du fondeur à d'autres fabricants. Sur ce point Pat Gelsinger reprend la balle au bond alors que le secteur, principalement les fabricants de puces à destination du secteur automobile, est à la recherche de capacité pour répondre à la demande. L'annonce arrive justement au lendemain de l'incendie d'un site de production de Renesas dans la banlieue de Tokyo au Japon. Des sites travaillant sur des technologies anciennes comme le 22 nm pourraient ainsi suppléer à la demande pour répondre aux besoins de l'industrie automobile après une phase de réadaptation.

Cette ouverture vers d'autres fondeurs repr√©sente un changement significatif de la strat√©gie de l'entreprise qui travaillait plut√īt comme un cercle ferm√© m√™me si certains partenariats √©taient en place. Selon des discussions avec des journalistes am√©ricains, Pat Gelsinger serait pr√™t √† m√™me aller plus loin avec le partage de production et de la propri√©t√© intellectuelle d'Intel.

La feuille de route est donc trac√©e pur les ann√©es √† venir chez Intel. La carte ne r√©pond cependant pas √† toutes les interrogations face √† Samsung, TSMC, UMC, ARM dans une comp√©tition o√Ļ Intel conna√ģt quelques revers. Mais c'est le cas pour l'ensemble de l'industrie am√©ricaine du semiconducteur dont les parts de march√© ont d√©gringol√© de 37% en 1990 √† seulement 12 % aujourd'hui.