Tesla

  • Elon Musk fait flamber la valeur du bitcoin

    La valeur du Bitcoin a atteint un nouveau sommet de 47 000 dollars, portĂ© par l’achat d’1,5 milliard de dollars de bitcoin par Tesla et un tweet (encore) de son directeur. Et le Bitcoin n’est pas la seule cryptomonnaie a bĂ©nĂ©ficier de ses faveurs.

    Le Bitcoin n’en finit plus de flamber. Et Elon Musk en est encore une fois un peu responsable.

    Tesla a annoncĂ© avoir achetĂ© pour 1,5 milliard de dollars de Bitcoin ainsi qu’autoriser le Bitcoin comme forme de paiement monĂ©taire, dans un rapport annuel en date du 8 fĂ©vrier, faisant ainsi grimper la valeur de la cryptomonnaie Ă  plus de 47 000 dollars.

    L’investissement reprĂ©sente presque 10 % des fonds disponibles de Tesla qui disposait de 19 milliards de dollars, selon les documents officiels publiĂ©s en fin d’annĂ©e 2020 et consultĂ©s par CNBC.

    Tweets frénétiques

    D’autant qu’Elon Musk a plusieurs fois exprimĂ© sur diffĂ©rents rĂ©seaux sociaux son attrait pour le Bitcoin, de quoi faire gonfler la valeur d’une monnaie perçue comme une valeur refuge et ayant dĂ©passĂ© la barre des 30 000 dollars en janvier dernier.

    Les rĂ©cents tweets positifs Ă  l’endroit du Bitcoin ont poussĂ© de nombreux investisseurs Ă  se tourner vers la cryptomonnaie et interroge sur la puissance mĂ©diatique du chef d’entreprise dont les rĂ©centes prises de position pour l’application Signal ou l’affaire GameStop ont crĂ©Ă© de vraies frĂ©nĂ©sies boursiĂšres.

    Dogecoin

    Et le Bitcoin n’est pas la seule cryptomonnaie ayant ses faveurs. Usant du mĂȘme procĂ©dĂ© sur Twitter, Elon Musk s’est montrĂ© tout aussi enthousiaste Ă  l’égard du dogecoin, une cryptomonnaie humoristique crĂ©Ă©e en 2013. Ses tweets – et ceux de Snoop Dogg et Gene Simmons, le chanteur de Kiss - ont fait exploser la valeur de la cryptomonnaie de 1600 %.

    « Dogecoin a Ă©tĂ© crĂ©Ă© pour se moquer des cryptomonnaies mais le destin aime l’ironie. Le rĂ©sultat le plus ironique serait que le Dogecoin devienne la monnaie planĂ©taire dans le futur Â», a-t-il confiĂ© sur l’application Clubhouse.

  • Elon Musk fait plonger le cours du dogecoin en une blague

    PrĂ©sentateur exceptionnel du rĂ©putĂ© « Saturday Night Live Â» de CBS, Elon Musk s’est feint d’une blague sur le dogecoin. RĂ©sultat : 40 % de baisse alors que l’annonce de sa prĂ©sence avait fait bondir le cours.

    « Je suis impatiente de connaĂźtre mon cadeau pour la fĂȘte des mĂšres. J’espĂšre que ce n’est pas du dogecoin»,demande Maye Musk, la mĂšre d’Elon Musk, Ă  son fils. « Ă‡a l’est Â», lui rĂ©pond-il, hilare.

    InvitĂ© exceptionnel du « Saturday Night Live Â», Elon Musk s’est fendu d’une blague lors de son discours d’introduction sur la scĂšne du programme phare de la chaĂźne CBS, ce samedi 8 mai. Le dogecoin, une cryptomonnaie satirique, en a fait les frais dĂšs le lendemain avec une chute de sa valeur de l’ordre de 40 %.

    La valeur se nĂ©gociait Ă  0,42 dollar lundi matin alors qu’elle approchait les 70 centimes quelques heures avant l’apparition d’Elon Musk sur le plateau, un record pour la cryptomonnaie. Apparu d’abord comme une blague en 2013, le dogecoin a vu sa valeur exploser aprĂšs les tweets de cĂ©lĂ©britĂ©s comme Elon Musk ou encore le rappeur Snoop Dogg.

    Crypto-enthousiaste

    Elon Musk est convaincu du potentiel des cryptomonnaies. AutodĂ©clarĂ© « Technoking de Tesla » aprĂšs avoir annoncĂ© autoriser les paiements en Bitcoin pour tout achat de vĂ©hicule, il a eu coutume de ne pas tarir d’éloges Ă  l’égard du dogecoin.

    Quelques jours avant son apparition, Elon Musk avait encore tweetĂ© au sujet des cryptomonnaie dĂ©clarant qu’elles Ă©taient prometteuses mais qu’elles devaient, dans le mĂȘme temps, ĂȘtre considĂ©rĂ©es comme de la spĂ©culation et qu'il fallait ĂȘtre conscient de leur volatilitĂ©.

    Beaucoup de ces sorties médiatiques en sont la preuve.

  • En un an, la pandĂ©mie a fait flamber la fortune des milliardaires amĂ©ricains de la Tech

    Les milliardaires amĂ©ricains ont gagnĂ© 1300 milliards de dollars entre mars 2020 et mars 2021, selon une Ă©tude de l’Institute For Policy Studies. Dix des treize plus grosses Ă©volutions concernent des chefs d’entreprises Tech, captant plus d’un tiers des bĂ©nĂ©fices. Elon Musk est en tĂȘte du classement avec plus de 550 % d’augmentation.

    En mars dernier, la quasi totalitĂ© de la planĂšte se retrouvait confinĂ©e dans un effort des pouvoirs politiques de tenter de stopper une pandĂ©mie de coronavirus devenue hors de contrĂŽle. En un an, ce bouleversement planĂ©taire a changĂ© de nombreuses variables, allant des aspects sanitaires aux questions Ă©conomiques, en passant par la technologie. Une variable, pourtant, continue d’emprunter le mĂȘme chemin aux États-Unis.

    Les richesses des milliardaires amĂ©ricains se sont accrues de 1300 milliards de dollars en mars 2020 et mars 2021, a conclu une Ă©tude de l’Institute For Policy Studies dans un fichier Excel mis le ligne le en fin de semaine derniĂšre, soit une augmentation de 44 % de leur richesse totale. Le classement montre aussi l’emprise des industries de la Tech dans la captation des richesses, avec dix des treize plus fortes Ă©volutions de richesse favorables aux chefs d'entreprises Ă  la tĂȘte de Google, Tesla, Facebook et Microsoft.

    Elon Musk en mode fusée

    Elon Musk est le leader de ce classement avec une augmentation de 558,9 % et portĂ© par une annĂ©e 2020 qui l’a vu un temps dĂ©passer Jeff Bezos et devenir l’homme le plus riche du monde, selon CNBC dans un article de janvier dernier mais ce que ce classement infirme. Sa fortune estimĂ©e est passĂ©e de 24 Ă  162 milliards de dollars.

    Suit Jeff Bezos, classé premiÚre fortune mondiale avec 182 milliards de dollars, et une augmentation annuelle de 65 milliards et Mark Zuckerberg, troisiÚme. La premiÚre femme de ce classement est Mackenzie Scott, romanciÚre et ancienne épouse de Jeff Bezos, avec une augmentation de 17 milliards de dollars.

    Parmi les quinze plus fortes Ă©volutions de fortune, le classement liste dix chefs d’entreprises dans le secteur de la Tech. Elon Musk, Jeff Bezos et Mark Zuckerberg, donc. Suivent Larry Page et Sergey Brin, Bill Gates, Michael Dell et Steve Ballmer.

  • Le Bitcoin sans dessus-dessous Ă  cause d’Elon Musk (encore)

    Le cours de la cryptomonnaie s’est effondrĂ© de 12 % aprĂšs que le patron de Tesla a annoncĂ© suspendre les achats de Tesla en Bitcoin. En cause, un coĂ»t de fabrication trop coĂ»teux pour l’environnement.

    Le « Technoking de Tesla Â» a enclenchĂ© la marche arriĂšre.

    Elon Musk a confirmĂ© dans une sĂ©rie de tweets la suspension de l’autorisation de paiements de Tesla en Bitcoin, vendredi 13 mai, moins de deux mois aprĂšs avoir annoncĂ© investir 1,5 milliard de dollars de bitcoins, soit 10 % des fonds disponibles de Tesla.

    « Tesla a suspendu les achats de voitures avec des bitcoins. Nous sommes inquiets du recours de plus en plus important aux combustibles riches en carbone pour miner des bitcoins, surtout le charbon, qui a les pires Ă©missions (de gaz Ă  effet de serre) de tous les combustibles», a indiquĂ© Elon Musk sur Twitter, le 13 mai dernier, ajoutant que si les cryptomonnaies incarnaient un « futur prometteur » elles ne pouvaient ĂȘtre «trop coĂ»teuses pour l’environnement ».

    Effet boule de neige

    Les raisons Ă©cologiques soulevĂ©es par Elon Musk ne sont pas nouvelles et ont fait l’objet de quantitĂ©s de publications de recherches alarmistes sur les dĂ©gĂąts que la cryptomonnaie produit sur l’environnement. Sur la consommation en charbon, une transaction en Bitcoin Ă©quivaut Ă  plus d’un million de transactions Visa ou prĂšs de 90 000 heures de visionnages sur YouTube lorsque son coĂ»t annuel est estimĂ© Ă  celui de la consommation du PĂ©rou, selon Digiconomist, un site rĂ©pertoriant l’impact Ă©cologique des cryptomonnaies.

    « Nous Ă©tudions d’autres cryptomonnaies qui ont un impact infĂ©rieur Ă  1 % du coĂ»t Ă©nergĂ©tique des transactions Bitcoin », a ajoutĂ© Elon Musk dans son tweet, sans prĂ©ciser lesquelles.

  • Tesla continue d’investir dans le Bitcoin

    Un nouveau tweet d’Elon Musk a confirmĂ© une promesse de janvier dernier. Tesla accepte dĂ©sormais les paiements en Bitcoin. Surtout, elle les conservera sous sa forme initiale. Une marque de confiance supplĂ©mentaire pour la cryptomonnaie de la part du deuxiĂšme homme le plus riche de la planĂšte.

    Tesla continue ses investissements autour du Bitcoin, dont le cours continue de se maintenir à prÚs de 60 000 dollars, aprÚs les avoir briÚvement dépassé, le 13 mars dernier.

    « Vous pouvez maintenant acheter une Tesla avec du Bitcoin Â» a tweetĂ© hier Elon Musk – dĂ©sormais autoproclamĂ© « Technoking de Tesla Â» sur sa biographie Twitter - avant de prĂ©ciser dans un second tweet que les paiements ne seront pas automatiquement convertis en dollars. L’option n’est actuellement disponible qu’aux États-Unis mais devrait s’étendre Ă  d’autres pays « au plus tard dans l’annĂ©e Â» a-t-il indiquĂ© sans prĂ©ciser lesquels.

    L’annonce d’Elon Musk est la concrĂ©tisation d’une promesse faite en janvier dernier, Ă  la suite de sa dĂ©cision d’acheter pour 1,5 milliard de dollars de bitcoins. L’investissement reprĂ©sente presque 10 % des fonds disponibles de Tesla qui disposait d'une trĂ©sorerie de 19 milliards de dollars en fin d'annĂ©e 2020.

    NƓuds Bitcoin

    Surtout, sa dĂ©cision de ne pas convertir ces transactions en monnaies dites fiat, c’est-Ă -dire dont le cours est dĂ©terminĂ© par une instance gouvernementale, signale Ă  nouveau l’attrait que le bitcoin exerce auprĂšs d’Elon Musk, dont les tweets Ă  propos de la cryptomonnaie la plus cĂ©lĂšbre du marchĂ© continuent de tirer sa valeur vers le haut.

    “Tesla utilise uniquement des logiciels internes et open source et exploite directement ses nƓuds bitcoin” a prĂ©cisĂ© Elon Musk. Le fabricant automobile ne fera donc pas appel Ă  un systĂšme de paiement tiers mais utilisera ses propres nƓuds et s’alignera sur la technologie blockchain adossĂ©e au Bitcoin.

    Dans le cas de la revente d’un vĂ©hicule, Tesla se rĂ©serve le droit de rendre sous forme de dollars ou de Bitcoin ou de payer en dollars au prix exact d’achat en Bitcoin, une maniĂšre pour Tesla de jouer sur le cours de la cryptomonnaie et de laisser les acheteurs avec moins d’argent que ce qu’il Ă©tait en droit d’espĂ©rer en dollars, fait remarquer CNBC.

  • Visa et Paypal s’ouvrent aux cryptomonnaies

    Les deux entreprises de transactions financiĂšres acceptent dĂ©sormais les cryptomonnaies, dont le Bitcoin, comme nouveau mode de paiement. Ils rejoignent Tesla, BlackRock et MasterCard dans un mouvement gĂ©nĂ©ral d’adhĂ©sion aux cryptomonnaies.

    Le recours aux paiements par cryptomonnaies se gĂ©nĂ©ralisent progressivement aprĂšs que plusieurs acteurs institutionnels l’aient ajoutĂ© comme nouveau moyen de paiement et une semaine aprĂšs l’annonce de Tesla d’autorisation des paiements par Bitcoin.

    Les entreprises Visa et Paypal ont embrayĂ© le pas en acceptant dĂ©sormais les paiements par cryptomonnaies en dĂ©but de semaine, ont rapportĂ© plusieurs mĂ©dias amĂ©ricains. Elles suivent des dĂ©cisions similaires d’entreprises comme MasterCard ou BlackRock et tĂ©moignent d’une plus grande confiance accordĂ©e par certaines entreprises de transactions financiĂšres pour ces nouvelles formes de transactions monĂ©taires.

    Pour ce qui est de Visa, l’entreprise a annoncĂ© ce lundi ouvrir les modes de paiements Ă  "USD Coin", une cryptomonnaie dont la valeur est Ă©valuĂ©e et directement rattachĂ©e au dollar amĂ©ricain.

    Paypal a quand Ă  lui pris la mĂȘme dĂ©cision pour plusieurs cryptomonnaies, dont Bitcoin et Ethereum, hier mardi. Elle a prĂ©cisĂ© ne facturer aucun frais de transaction pour ce service et l’autoriser pour un seul type de cryptomonnaie par achat.

    Cours qui flambe

    Plusieurs cryptomonnaies ont vu leur valeur augmenter Ă  l’annonce de ces dĂ©cisions. Pour l’ethereum, sa valeur est passĂ©e de plus de 1550 dollars, jeudi 25 mars 2021, Ă  plus de 1800 dollars mardi. Alors qu'il valait environ 55 000 dollars dimanche 28 mars, le Bitcoin flirte Ă  nouveau avec les 60 000 dollars, aprĂšs les avoir briĂšvement dĂ©passĂ© Ă  la mi-mars.

    « Le Bitcoin apparaĂźt comme l’anti-systĂšme politique d’un monde centralisé », rĂ©sumait Adrien Hubert, Chief Operating Officer chez Smart Chain, dans un prĂ©cĂ©dent article pour L’Informaticien.