Tech In france

  • Bain Capital rachète Inetum pour 2 milliards d’euros

    Bain Capital s’apprête à racheter la société française de services et de solutions digitales Inetum, pour 2 milliards d’euros (Mds€). Un Accord qui permettrait aux deux entreprises de renforcer leurs positions sur le vieux continent.

  • Fusion Syntec Numérique - TECH IN France dès 2021

    Les services numériques et les éditeurs de logiciels vont se rapprocher pour parler d'une seule voix et peser plus sur les orientations et décisions politiques à Paris et à Bruxelles. Les services numériques et l'édition de logiciels vont bientôt se regrouper au sein d'une seule organisation professionnelle. Syntec Numérique et TECH IN France ont annoncé aujourd'hui leur volonté de fusionner pour devenir la nouvelle entité de référence concernant le secteur du numérique en France. Le projet de rapprochement pourrait aboutir dès mars prochain ou au plus tard le 30 juin 2021. D'un côté Syntec Numérique représentait jusqu'alors les "ESN" (anciennement les SSII) : plus de 2000 entreprises pesant environ 80% d'un secteur réalisant plus de 56 milliards de chiffre d'affaires annuel pour 510000 employés. De l'autre TECH IN France portant la voix des éditeurs de logiciels avec 400 entreprises adhérentes (8 milliards d'euros de chiffre d'affaires et 90000 emplois).

    La transformation numérique s'accélère

    Pour Godefroy de Bentzmann, président de Syntec Numérique, « cette période de pandémie a non seulement accéléré la transformation digitale mais aussi l’évolution des modèles économiques déjà à l’œuvre ; la fusion nous permettra d’accompagner au mieux notre écosystème face à ces bouleversements. » Et de davantage peser auprès des institutions : « Les pouvoirs publics disposeront ainsi désormais d’un interlocuteur clé et incontournable sur tous nos sujets Â» observe pour sa part Pierre-Marie Lehucher, président de TECH IN France.  Le cadre juridique reste à définir tout comme la nouvelle dénomination.