Shift Technology

  • L’AssurTech Shift Technology lĂšve 220 millions de dollars

    La jeune pousse française rejoint le club des licornes en levant 220 millions de dollars, un tour de table menĂ© par Advent Tech auquel ont participĂ© Avenir Growth et Bpifrance. 

    Les AssurTech, les startups du monde de l’assurance, ont le vent en poupe. AprĂšs Alan, c’est au tour de Shift Technology de lever plusieurs centaines de millions d’euros. La jeune pousse vient d’annoncer par voie de communiquĂ© qu’elle vient de boucler sa Serie D, menĂ©e par Advent International, via Advent Tech, Ă  laquelle ont participĂ© Avenir Growth et Bpifrance. Les investisseurs historiques, Accel, General Catalyst ou encore Iris Capital, ont eux aussi remis au panier.

    Bilan, Shift Technology lĂšve 220 millions de dollars, ce qui porte le total des fonds levĂ©s Ă  320 millions de dollars et sa valorisation Ă  un milliard de dollars. L’entreprise spĂ©cialisĂ©e en dĂ©tection des fraudes rejoint donc le club des licornes. 

    Un pĂŽle mondial de data science

    La jeune pousse, nĂ©e en 2014, “ambitionne de crĂ©er d’ici deux ans en France le plus important pĂŽle mondial de data science dĂ©diĂ© au secteur de l’assurance, constituĂ© de plus de 300 data scientists”, Ă©crit-elle dans son communiquĂ©. 

    Et ce afin de s’imposer en tant que leader dans le domaine de la dĂ©tection de fraudes assistĂ©e par l’IA et dĂ©velopper de meilleures solutions “pour faciliter et optimiser la prise de dĂ©cisions de la souscription Ă  l’indemnisation, et ainsi garantir une satisfaction optimale aux assureurs, Ă  leurs employĂ©s ainsi qu’à leurs assurĂ©s”.

    “Nous voulons faire de Shift un champion français et un leader international qui sera Ă  mĂȘme de fournir aux assureurs les solutions technologiques dont ils ont besoin pour ĂȘtre proches de leurs assurĂ©s et rĂ©pondre au mieux Ă  leurs attentes” indique Jeremy Jawish, PDG et co-fondateur de Shift. “Le champ des possibles en matiĂšre d’optimisation des dĂ©cisions basĂ©es sur l’IA pour le secteur de l’assurance est infini et nous n’en sommes qu’aux prĂ©misses".