Pure Storage

  • Portworx en service managé

    A l’occasion de la KubeCon américaine, Pure Storage a annoncé l’extension de son offre de services à Portworx.

  • Pure Storage accélère autour de Portworx et Pure 1

    Le fournisseur de solutions de stockage des données a débuté la semaine dernière son événement virtuel qui va durer 5 semaines avec des sessions hebdomadaires. Il en a profité pour annoncer lors de ses premières sessions des nouveautés autour de Portworx et Pure 1.

    Portworx a été mis à jour avec une nouvelle version de Portworx Enterprise. Cette version 2.8 étend les intégrations avec le portefeuille Tanzu de VMware. Cette fonction autorise de faire évoluer les usages autour de Kubernetes à de plus hauts niveaux et de manière plus simple. Ainsi les utilisateurs de Pure Flash Blade ou Flash Array profitent d'un provisionnement dynamique pour leurs environnements Kubernetes et des fonctions de visibilité de Pure 1. Portworx vise à aller plus loin que la simple approche "connecteur" de CSI ( Container Storage Interface) qui voit des limites en termes de mise à l'échelle et des fonctions limitées. CSI n'a pas de fonction de réplication par exemple.

    Le meilleur des deux mondes

    La version permet de combiner les fonctions et services de gestion du stockage et de protection des données et de les déployer sur les baies Flash Blade et Flash Array. Concrètement, quand un utilisateur déploie un volume dans Portworx, le volume ou le système de fichiers est directement créé sur les équipements précités de Pure Storage. Cela autorise de définir des scripts de stockage par codage en utilisant Kubernetes pour déployer les volumes et le système de fichier sans avoir à utiliser une interface comme CSI tout en bénéficiant de toutes les fonctions de gestion et de services de données de Portworx dont la fonction PX Backup, la fonction de sauvegarde de Portworx, validée sur les Flash Blades. en intégrant le driver CSI, il devient donc possible de dépasser les limites de cette interface tout en conservant ces bons côtés. La solution supporte tous les environnements CSI.

    Les métriques de la solution Potworx sont transmises à Pure 1 qui présente une vision unifiée par un portail sur les usages des volumes dans les clusters. Les administrateurs peuvent de plus s'appuyer sur les fonctions d'intelligence artificielle de Meta AI Engine de Pure 1 qui collectent les modèles de déploiements, détecte les anomalies et proposent des solutions de remédiation avant que les incidents ne se transforment en arrêt de services.

    Par ailleurs, PSO (Pure Service Orchestrator) va devenir un module de l'offre Freemium Portworx Essentials. Cette offre sera supportée jusqu'en janvier 2022, où il deviendra nécessaire de migrer vers la solution de Portworx. La version 2.8 sera disponible courant juin.

    Pure 1 s'améliore

    L'outil de gestion et d'administration de Pure Storage se voit doter de fonctions d'intelligence artificielle et d'automatisation dans le but d'alléger le travail des administrateurs. La solution propose de plus un catalogue en self-service pour se procurer des systèmes ou des services comme Pure as-a-Service, Portworx, ou Pure Cloud Block Store. Cette version Pure 1 Digital Experience est disponible pour tous les clients Pure Storage sans coût additionnel.

    Le fonctionnement de la solution de Portworx.
  • Pure Storage achète Portworx

    L’Informaticien a eu l’occasion de rencontrer plusieurs fois Portworx lors des IT Press Tours. C'est un spécialiste de la protection des données des applications nativement cloud. Après quelques mois de collaboration, Pure Storage rachète son partenaire. Pure Storage vient de marquer un point important avec le rachat d’un des pionniers mais aussi d'un des acteurs les plus en vue dans la protection des environnements en containers. Récemment Portworx s’est totalement converti à Kubernetes, devenu un standard de fait dans l’orchestration des containers. La solution de cet éditeur complète le portefeuille de Pure Storage dans ce domaine spécifique. Pure Storage met le prix, 370 M$ en cash pour réaliser l’opération. C’est la plus grosse acquisition de Pure Storage qui vise une place prédominante sur la protection des données dans les environnements multiclouds. Avec l’apport de Portworx, Pure Storage va fournir un environnement totalement orchestré par Kubernetes quel que soit l’environnement (Cloud, Bare Metal, ou sur site). Les fondateurs et cadres de Portworx vont former à l’avenir une BU spécifique Cloud native à l’intérieur de Pure Storage pour développer des services d’excellence pour les applications s’appuyant sur Kubernetes. La plate-forme de Portworx va être intégrée dans Pure Service Orchestrator et devrait rester une ligne de produit indépendante. Et la couleur Orange, commune aux deux entreprises, sera conservée !

    En avance de phase

    A l’analyse Pure Storage est légèrement en avance de phase sur les prochains environnements des entreprises qui seront sur les containers et les architectures multiclouds dans quelques mois ou années selon les analystes. Cependant Pure Storage va pouvoir accompagner ses clients dans cette évolution vers le multicloud. Aujourd’hui un peu plus du tiers des entreprises, principalement des grands comptes sont sur des containers. Elles y seront toutes en 2022 selon différents cabinets d’analystes comme 451 ou Gartner. A noter que la plupart des nouvelles applications sont sur containers. Au passage Pure Storage récupère de jolies signatures comme Carrefour, Lufthansa ou T-Mobile et Audi Business Innovation qui fournit les services Cloud aux entreprises du groupe Volkswagen.
  • Une version 2.0 de Portworx Backup

    L'entité de Pure Storage de sauvegarde et stockage des environnements Cloud natifs met à niveau sa solution de protection des données et applications.

    Conçue pour s’adapter aux caractéristiques de Kubernetes, la nouvelle version apporte des contrôles d’accès granulaires basés sur les rôles qui s’intègrent aux systèmes d’authentification de l’entreprise (LDAP et Active Directory, par exemple) pour assurer une expérience sécurisée en libre-service. Les clients peuvent désormais attribuer des rôles spécifiques aux utilisateurs et aux groupes d'utilisateurs, tandis que les administrateurs peuvent contrôler les autorisations et le niveau d’accès des utilisateurs dans PX-Backup.

    Un tableau de bord en libre-service fournit des informations graphiques sur les activités de sauvegarde et les statuts, de manière quotidienne et mensuelle. Les utilisateurs peuvent maintenant consulter toutes les tâches de sauvegarde en un simple coup d’œil et filtrer ou afficher les tâches en fonction de l’heure ou du jour avec Backup Activity Timeline. De plus, l’ergonomie a été améliorée grâce à l’intégration de l’application Kubernetes (plutôt que les pods ou objets) dans les filtres principaux pour configurer et gérer les sauvegardes. Les utilisateurs peuvent optimiser l’affichage pour l’ensemble des applications (au lieu de chaque ressource) et adapter l’interface utilisateur pour des centaines de namespaceset des milliers de ressources.

    Le support des plateformes Cloud est élargi et s'étend maintenant à VMware Tanzu et Microsoft Azure, et tire parti de l’intégration native de CSI. PX-Backup peut désormais protéger les applications exécutées sur ces plateformes, même si le client n’utilise pas PX-Store. PX-Backup est désormais disponible avec une facturation consolidée sur la marketplace d’AWS et le catalogue IBM Cloud. La solution sera en disponibilité générale au cours de ce trimestre.

    Un schéma du fonctionnement de Portworx Backup.