Neo4J

  • GQL : un standard pour le Graph

    Les graphes ne sont peut-ĂȘtre pas le futur des bases de donnĂ©es, mais ils ont le mĂ©rite de faciliter le traitement de donnĂ©es complexes et connectĂ©es Ă  des coĂ»ts bien moindres qu’en utilisant des bases relationnelles classiques. Le Graph, c’est merveilleux
 mais non interopĂ©rable en raison des langages divers et variĂ©s existants. Le futur standard GQL pourrait bien rĂ©gler ce problĂšme.

  • SpĂ©cialiste des bases de donnĂ©es de graphes, Neo4J s'assure 325 M$

    Le fournisseur de bases de données de graphes réalise un nouveau tour de table de 325 M$.

    MenĂ© par Eurazeo et GV, un fonds de Google, ce tour de table de sĂ©rie F marque le plus important investissement dans une sociĂ©tĂ© non cotĂ©e de base de donnĂ©es et porte la valorisation de Neo4j Ă  plus de 2 milliards de dollars. Le tour de table est soutenu par plusieurs investisseurs dĂ©jĂ  prĂ©sents et de nouveaux investisseurs dont le fonds de Deutsche Telekom et Lightrock.

    Accélérer le développement

    Les fonds vont ĂȘtre employĂ©s pour fournir un portfolio de services multicloud, promouvoir une nouvelle gĂ©nĂ©ration d'applications intelligentes avec des modĂšles de machine learning amĂ©liorĂ©s permettant d'atteindre des prĂ©dictions basĂ©es sur les relations, d'Ă©tendre la prĂ©sence mondiale de Neo4j et dĂ©velopper un Ă©cosystĂšme fort autour des technologies complĂ©mentaires et des prestataires de service.

    Les investisseurs dans le tour de table.

    Pour en savoir plus sur les bases de donnĂ©es de graphes et Neo4j, lire l'article paru dans L'Informaticien n°193 (p.58). Également disponible en version web pour les abonnĂ©s.