jeudi 22 février 2018
 

 

DEVICELOCK : Une solution complète de DLP

par La rédaction - Test publié dans le magazine L'Informaticien le 01/12/2011 Article Rating
Fondé en 1996, DeviceLock fournit des solutions de gestion de réseau aux entreprises. Son produit phare est actuellement installé sur plus de 4 millions d’ordinateurs dans plus de 58 000 entreprises du monde entier. Il assure une protection efficace contre la fuite de données sensibles (Data Leak Protection). 


En adoptant une solution telle que DeviceLock, le responsable de SI cherche à protéger les données ou à prévenir les fuites de données. On comprend facilement que selon le type de données perdues, les inconvénients peuvent ternir la réputation d’une entreprise, lui entamer son chiffre d’affaires ou entraîner des amendes ou pénalités financières, voire des poursuites judiciaires. Les conséquences peuvent se chiffrer très rapidement en plusieurs milliers ou millions d’euros selon leur importance.

Des outils permettent de filtrer des fuites de données depuis une passerelle, mais cela implique bon nombre de faux positifs sur la surveillance des données défi nies comme sensibles. L’autre approche consiste à contrôler la fuite des données à partir de chaque poste faisant partie de l’infrastructure. Les différentes façons de surveiller les données se résument à agir sur les données elles-mêmes, pour les filtrer quand elles sortent, ou alors de bloquer les portes de sortie en y appliquant un contrôle. Cette deuxième approche, retenue par DeviceLock, permet une plus grande flexibilité à l’intérieur de l’entreprise. 

Page 1 de 4 Page suivante


/// Actuellement à la Une...
Quanta propose une plate-forme corrélant et préconisant des actions pour optimiser la performance des temps d’ouverture de page et le taux de conversion des sites Web.

L’éditeur de solutions de gestion des mises en réseau met un pied dans la sécurité avec son produit A3 de gestion des accès.

Message à l’intention de Broadcom : Qualcomm veut devenir trop gros pour pouvoir être absorbé. Le fabricant de puce a ajouté 17,5 dollars par action à son offre initiale sur NXP, sécurisant l’opération.

L’éditeur de solutions de gestion et de sécurisation des postes de travail lance une place de marché proposant des extensions de l’éditeur et de tiers du réseau Ivanti One.

Démarrage du service de paiement mobile sans contact cette semaine pour les clients équipés d’un iPhone TouchID ou FaceID (et éventuellement d’une iWatch) mais seulement en mode CB nationale avant l’extension Visa et internet d’ici à l’été prochain.

Big Blue en France va supprimer 94 emplois et a choisi la nouvelle possibilité offerte par la loi sur l’emploi pour le faire après accord des 3 syndicats majoritaires.

Le Finlandais songe-t-il à se retirer du marché de la e-santé ? Nokia explore en effet les différentes options qui s’offre à lui quant à cette activité, née il y a deux ans suite au rachat du Français Withings, dont la marque a cessé d’exister l’an dernier.

Au 15 février, Intel recense 30 recours collectifs émanant de clients et deux d’actionnaires lui reprochant sa conduite en amont et en aval de la découverte de Meltdown et Spectre. De même, trois actionnaires ont saisi la justice s’attaquant à certains dirigeants du fondeur quant à des transactions en lien avec les révélations des failles.

C’est par son bras armé financier, Orange Digital Ventures, que l’opérateur a investi dans deux jeunes pousses, Morphisec et NGD.

Ça bouge dans le monde de la distribution avec un but : une présence forte sur le Web pour compléter le réseau de magasins et tenir le coup contre le nouveau grand méchant loup du secteur, Amazon.

Toutes les News