vendredi 19 janvier 2018
 

 

DATACORE SANSYMPHONY-V : Le renouveau du stockage virtualisé

par La rédaction - Test publié dans le magazine L'Informaticien le 01/09/2011 Article Rating
Datacore est un éditeur de logiciels spécialisé dans la virtualisation et la gestion d’infrastructures de stockage. C’est un des rares acteurs du marché du stockage encore indépendant. Pour les non-initiés, Datacore permet de créer et gérer un SAN (Storage Area Network) en toute indépendance matérielle. Cette virtualisation apporte une évolutivité parfaite sans affecter la production et à moindre coût.


SANsymphony-V est arrivé en début d’année 2011 et représente le nouveau fer de lance de l’éditeur Datacore. Et ce, à travers deux challenges : la fusion des deux produits actuels (SANmelody et SANsymphony) et une interface de gestion entièrement repensée pour la rendre plus accessible. Datacore a aussi profité de cette nouvelle version pour apporter quelques nouvelles fonctionnalités comme le CDP (Continuous Data Protection) et, à la fin juillet, l’Auto Tiering. Nous reviendrons plus tard sur ces deux points. 


Configuration

Le test s’est appuyé sur la dernière version en date du produit la R8 PSP2 Update1. Cette version, par rapport à la précédente (R8 PSP1), permet d’installer SANsymphony-V (SSV) sur la SP1 de Windows 2008 R2 64 bits. 

Pour des raisons de besoins matériels, nous nous sommes contentés d’installer deux serveurs Windows 2008 R2 SP1 sur une plate-forme de virtualisation Citrix Xenserver 5.6 SP2. Chaque VM comporte trois interfaces réseau – une pour administrer le serveur, une pour présenter les volumes en iSCSI, une pour le miroir synchrone entre les 2 VM. Chaque machine intègre cinq volumes – un pour l’OS et quatre autres pour les besoins du test. Une troisième VM, aussi en Windows 2008, a été mise en place afin de lui présenter en iSCSI la volumétrie issue des deux serveurs Datacore. 

Il reste pour le moment une autre limite à SSV, car il n’existe pas de procédure pour mettre à jour un SANmelody ou une ancienne version de SANsymphony vers SSV. Les changements sont tels dans le noyau et dans son fonctionnement que la future procédure n’est pas encore disponible. 

Il faut donc pour l’instant utiliser des procédures de migration des données pour passer à la nouvelle version. 

Pour rester dans le rayon des limites actuelles du nouveau produit, il manque toujours à l’appel le jeu de commandes qui permettent de gérer des actions Datacore à partir d’une machine distante, comme il est possible de le faire avec les anciennes versions. Cela est très utile voire indispensable quand on veut traiter des sauvegardes à partir de snapshots effectués afin d’automatiser certaines tâches. Néanmoins, pas d’inquiétudes à se faire, une nouvelle mise à jour de SSV va sortir dès la fin du mois de juillet et apportera le jeu d’API. 

En tant que contrôleur de stockage en mode bloc, SSV peut présenter des disques virtuels en FC, iSCSI ou encore FCoE. Il prend en compte tout type de technologie disque (SSD, SAS, SATA…). L’avantage d’être une solution logicielle est de pouvoir s’installer sur un éventail très large de matériels, du moment qu’on peut faire tourner un Windows 2008 R2 64 bits. Datacore est capable de faire évoluer rapidement son produit quand de nouvelles technologies apparaissent. Le fait de s’appuyer sur un OS Windows ouvre aussi un plus grand choix de matériels intégrables. SSV peut s’installer aussi sur la version Core de Windows 2008. 

Page 1 de 3 Page suivante

Autres tests Tests 2011, Stockage

/// Actuellement à la Une...
Les lecteurs réguliers de cette rubrique savent mon affection profonde pour le buzzword de l’année, la transformation numérique. Rappelez-vous son bras armé au début de l’an dernier qui devait être le CDO, le Chief Digital Officer. Avec lui on allait voir ce qu’on allait voir. L’innovation et les nouveaux services devaient tomber comme à Gravelotte et infuser l’ensemble de l’entreprise.

Le Club des Experts de la Sécurité de l'Information et du Numérique (CESIN) vient de rendre public son 3ème baromètre annuel en collaboration avec l’institut Opinion Way. L’enquête a été répondu par 142 membres de l’organisation. Les résultats sont loin d’être rassurants.

Après la France, l’Italie. L’autorité antitrust locale a annoncé hier avoir ouvert deux enquêtes visant respectivement Apple et Samsung. Leur ait reproché d’exploiter les carences de certains composants de leurs produits pour en réduire la durée de vie et ainsi pousser les consommateurs à l’achat d’un nouvel appareil. Soit de l’obsolescence programmée.

Le gendarme des SI et l’organisme en charge de la supervision des banques et assurances se sont dits oui. Les deux autorités s’engagent dans une coopération quant à la sécurité des systèmes d’information dans les secteurs financiers, très exposés à la cybercriminalité.

La start-up française spécialisée dans la sécurité des cryptomonnaies ne connaît pas la crise : elle vient d’annoncer sa Serie B qui voit entrer au capital de la jeune société Draper Ventures, Cathay Innovation et Korelya Capital.

Après près de 6 ans de revenus en déclin, IBM annonce des revenus trimestriels dans le vert pour son quatrième trimestre et un chiffre d'affaires en hausse de 3,6 % à 22, 54 milliards de dollars.

Mountain View annonce un accord croisé de licence avec le géant chinois. Rien de vraiment inhabituel, si ce n’est le timing. Google a en effet lancé en toute fin d’année dernière un certain nombre d’opérations en Chine, après des années d’absence, et cet accord avec Tencent pourrait bien n’être qu’un commencement.

Le service de messagerie instantanée annonce le lancement d’une version de son application taillée pour les entreprises. WhatsApp Business propose les mêmes services que la version de base et comprend quelques fonctionnalités spécifiques, un profil professionnel, des statistiques ou des réponses automatisées par exemple.

Mobileggedon, le retour ! Quand le géant des moteurs de recherche annonce une modification de son système de référencement, le monde entier tremble. Cette fois-ci, c’est aux pages dont le chargement est lent que Google s’attaque.

Au sommaire du magazine L'Informaticien qui paraît cette semaine : AU COEUR DE MELTDOWN & SPECTRE - Tendances'18 : expérimenter l'IA au plus vite ! - Développez vos premiers chatbots - Le NAS revient en force - French Tech Bordeaux - Klaxoon réinvente la réunion - Bootcamp développeur mobile - Rencontre avec Éric Léandri (Qwant)...

Toutes les News