mercredi 24 avril 2019
 

 

Y-CAM SD : Simple et efficace

par Emilien Ercolani - Test publié dans le magazine L'Informaticien le 01/10/2010 Article Rating
Pratique, efficace, simple à installer… La Y-Cam a tout pour plaire. Si elle n’est pas exempte de quelques défauts pour autant, elle convient parfaitement pour un usage basique universel. Mais elle présente aussi l’avantage de pouvoir être légèrement bidouillée !
Par Emilien Ercolani
Y_Cam_SD
Prix : environ 200 euros HT

Dans le registre des caméras de surveillance IP, on trouve à peu près de tout, à tous les prix. Nous avons pourtant choisi de tester la Y-Cam SD, pratique, avec son prix relativement abordable. Elle peut tout aussi bien convenir aux petites entreprises qu’aux particuliers.

Tout d’abord, sa grande facilité d’installation fait d’elle un objet à la portée de tous. Effectivement, les étapes à suivre sont plutôt simples. Commencez par brancher la caméra électriquement, puis raccordez-là en Ethernet à votre réseau (routeur, etc.) dans un premier temps. Il suffi t ensuite d’installer le logiciel (fourni sur CD) qui va permettre de détecter l’adresse IP de la caméra.

Notez que chaque caméra que vous installez dispose bien sûr d’une adresse IP différente, et que vous pouvez toutes les gérer via la console d’administration.Dans notre cas, il nous a suffi de quelques minutes (déballage inclus !) pour en arriver là. Le manuel est lui aussi très bien détaillé, et vous avez accès à de l’aide en ligne si vous avez un problème.

Après cette étape donc, vous pourrez accéder directement aux réglages de la Y-Cam. Ils sont nombreux et vous pourrez alors tout confi gurer, à commencer par le nom de la caméra, la qualité d’image que vous souhaitez, le fuseau horaire dans lequel vous vous trouvez, l’heure, ainsi que les paramètres réseau. D’ici, vous avez accès aux informations de raccordement en WiFi, mais aussi TCP/IP ou encore UPnP, qui vous servira à visionner votre caméra d’un point situé hors de votre réseau. Tout est clairement expliqué pour que chacun puisse confi gurer simplement sa caméra. La seule éventuelle difficulté de mise en oeuvre – qui n’est pas liée à la caméra– serait liée à une adresse IP dynamique. Auquel cas vous serez obligé de revérifi er votre adresse IP externe chaque fois que vous vous connectez à Internet. Mais la solution est assez simple, en demandant à votre FAI (mais aussi via votre console de gestion) une adresse IP fi xe, ou en configurant un DNS dynamique.

Après ces quelques réglages, tout est fait ! Vous avez désormais accès à votre caméra de n’importe où. D’ailleurs, il est aussi possible d’accéder au fl ux via mobile, iPhone y compris, en passant par le navigateur web et non pas par une application dédiée – ce qui évite aussi d’attendre le développement sur les différents OS…

De nombreuses options
Ce n’est pas tout, car la Y-Cam possède d’autres avantages, dont la vision nocturne. Inutile de tout laisser allumer. La Y-cam SD dispose de 30 LED à infrarouges pour fournir un niveau élevé de lumière « invisible » dans l’obscurité. L’enregistrement se fait sur carte MicroSD ; le port est discrètement situé sous la caméra. Vous avez aussi accès à ces enregistrements à distance.

Vous avez la possibilité de configurer des alertes, par exemple si un mouvement est détecté. Elle dispose de fonctions intégrées lui permettant de vous envoyer automatiquement des courriers électroniques, ou d’envoyer les vidéos ou les images directement sur un serveur FTP, vos données se trouvent ainsi en sécurité à distance du site de détection. Si la Y-cam détecte des mouvements situés dans son champ de vision, elle peut automatiquement envoyer un message électronique d’alerte pour avertir le propriétaire, en y joignant une image de la scène.

La Y-Cam SD est bien entendu compatible PC et Mac et intègre un microphone. Autre caractéristique : elle dispose d’un angle de visionnage horizontal de 60 degrés, et vertical de 45 degrés. À noter aussi que la Y-Cam SD est une caméra d’intérieur. Mais le constructeur propose l’accessoire Y-Cam Shell, qui est un boîtier conçu pour les caméras extérieures.


/// Actuellement à la Une...
Prévue pour le 26 avril, la commercialisation du smartphone pliable de Samsung est repoussée de plusieurs semaines. La faute aux tests effectués, qui ont démontré certaines faiblesses de l’écran. Des problèmes d’entretien et d’utilisation, signale le constructeur, qui promet de mieux informer les utilisateurs.

Contrairement au premier comptage, ce sont des millions de mots de passe Instagram qui sont stockés en clair dans les serveurs de Facebook.

Pour s’inscrire sur le réseau social, il arrive depuis trois ans que Facebook demande l’adresse mail, mais aussi le mot de passe du compte mail de l’utilisateur. Et qu’il en profite pour collecter les adresses des contacts. Mais cela était purement « involontaire » plaide l’entreprise.

Selon un rapport réalisé par Alibaba Cloud Intelligence, l’unité Cloud Computing du groupe Alibaba, l’ampleur des attaques DDoS est en augmentation flagrante dans la période entre juin et novembre 2018.

L’ESN de la région de Bordeaux va regarder à 2 fois avant de renouveler son partenariat avec Oracle et propose à ses clients une offre de migration d’Oracle DB vers Postgre SQL en s’appuyant sur les travaux de sa Direction de Modernisation Technologique (DMT) et d’un partenariat avec une ESN tourangelle, Dalibo.

L’application de messagerie des pouvoirs publics contient au moins une faille, très rapidement découverte par un chercheur en sécurité et corrigée tout aussi promptement. La vulnérabilité permettait de contourner l’authentification des adresses mails .gouv.fr ou .elysee.fr.

Plusieurs testeurs du smartphone pliable de Samsung rapportent que l’écran du Fold se casse au bout de quelques jours. Une malfaçon ? Non, répond le Sud-Coréen, c’est la couche protectrice de l’écran qui a été enlevée par les utilisateurs.

Destinée à remplacer WhatsApp et Telegram dans les administrations, Tchap est disponible sur mobile et en client Web. Messagerie chiffrée, l’application n’est accessible qu’aux possesseurs d’une adresse mail gouv.fr.

Si seuls nos quatre opérateurs télécoms nationaux pourront enchérir à l'automne pour obtenir les précieux blocs de fréquences 5G, Orange assure ce matin que les entreprises participeront elles aussi à la nouvelle génération de technologie cellulaire, dans une démarche de co-construction chère à Stéphane Richard.

Nutanix met en disponibilité générale sa distribution certifiée de Kubernetes sous le nom de Karbon.

Toutes les News