X


Gigamon

Publié le 22/05/2016 Article Rating

Déchiffrer SSL, Un Livre Blanc Gigamon.

SSL encryption is the cornerstone technology that makes the Internet secure. Email, e-commerce, voice-over-IP, online banking, remote
health, and countless other services are kept secure with SSL. Unfortunately, most of that traffic goes uninspected because many
security and performance monitoring tools lack the ability to see inside the encrypted sessions. 


[Présentation du Livre Blanc]
Autres Livres Blancs Sécurité, Gigamon

Publié le 22/05/2016

Reprenez la main sur vos applications, Un Livre Blanc Gigamon.

The application landscape of organizations is changing. Today’s networks carry more volumes of HTTP and HTTPS traffic than anything else. The convergence of voice, video, and data over IP networks and the webification of applications has transformed network and data center traffic patterns while creating the need for highly application aware infrastructure for the purposes of security and control. 


[Présentation du Livre Blanc]
Autres Livres Blancs Gigamon


/// Actuellement à la Une...
Le budget ne devait pas dépasser au départ quelques milliers d’euros par mois. L’application de contact tracing voulue par le gouvernement lui a déjà coûté finalement la somme pas si modique pour une app mobile de 6,5 millions d’euros en cinq mois, dont près de 3 millions en frais de communication, pour une efficacité bien relative. 

Microsoft a annoncé deux nouveaux services de gestion des données sur Azure, Synapse Analytics et Purview.

Dans un rapport de NordVPN, pour son gestionnaire de mot de passe NordPass, vient de révéler les 200 mots de passe les plus utilisés et clairement ils ne sont pas au niveau de sécurité attendu !

Salesforce fait partie de ces entreprises qui n'ont pas connu la crise, mais qui ont à cœur de souligner que, conscientes de leur privilège, elles comptent aider les autres. Notamment, dans le cas du géant américain, à s'adapter aux nouveaux modes de travail. Multicloud avec Hyperforce, automatisation avec Einstein Automation et planification RH étaient donc au menu de ce Dreamforce virtuel.

Si certains prêtaient à Orange, qui vient de rentrer 2,2 milliards d’euros d’argent frais, des envies d’Atos, il n’en est rien. La direction a démenti et, hier, le conseil d’administration n’a pas retenu l’option, préférant effectuer une autre opération, le rachat des parts d’Orange Belgium que l’opérateur historique ne détient pas encore.

Toutes les autres News