X
Projet Big Data recherche chef d’orchestre de son IT
Agarik / mardi 24 avril 2018 / Thèmes: Agarik

Projet Big Data recherche chef d’orchestre de son IT

Les offres Big Data se développent, mais leur mise en œuvre induit des problématiques issues du digital. L’expertise d’Agarik sur l’exploitation informatique du Big Data a été choisie par différents clients.

« Sur le Big Data, nous sommes à la frontière de l’informatique traditionnelle (bases de données, la gestion des flux de données, etc.) et des considérations issues de la transformation digitale (web, web mobile, flux des données non structurées et temps réel) », explique Jean-François Vannier, responsable commercial Big Data retail et CPG chez Atos. Il plante le décor pour évoquer des cas clients dans le domaine de la distribution et du luxe et le recours à l’expertise d’Agarik dans ces projets.

Création d’un datalake et d’un traitement de proximité

Dans le luxe, il évoque un client de renommée internationale qui souhaitait « unifier la connaissance globale de la vision client à travers les interactions pour les optimiser sur le plan commercial ». Ces interactions sont donc multiples, elles peuvent être financières dans les boutiques, les programmes de fidélité, la régularité des achats, etc. Il faut compter par ailleurs sur les informations digitales, transactions, la navigation, les activités sur les réseaux sociaux. A ces éléments, il faut ajouter une volonté de cibler les clients dans le monde entier, de gérer des SI différents qui ont évolué avec des rachats, de prendre en compte la réglementation des données dans différents pays ou zones,…

Pour répondre à ces différentes exigences, deux choses ont été menées à bien par les équipes d’Atos. En premier lieu, elles ont cassé le modèle du CRM en créant un datalake comprenant des données structurées et non structurées. En second lieu, Jean-François Vannier souligne, « le traitement des données et le renvoi doivent s’effectuer à proximité ». En l’occurrence, le datalake est réalisé en mode cloud, distribué sur plusieurs plaques notamment en Europe et en Asie.

Agarik, chef d’orchestre de l’IT du Big Data

Une fois l’aspect infrastructure finalisé, « la question s’est posée de comment faire vivre ce système et comment le superviser avec les compétences spécifiques requises et une exigence de 24/7 », se souvient le responsable commercial d’Atos. L’apport d’Agarik a alors pris toute son importance, « ils savent gérer le web, la disponibilité, les environnements cloud. Par ailleurs, ils ont la capacité de superviser des infrastructures mondialisées, multiconnectées et polyglottes (VM, bases de données, cloud Azure) », souligne Jean-François Vannier. Il ajoute, « derrière l’expertise en infogérance et en management applicatif, les compétences technologiques liées aux briques « Big Data » sont présentes, notamment sur Hadoop, SQL Azure, etc. »

Toujours en cours de déploiement, le système mis en place par le binôme Atos-Agarik porte déjà ses fruits. La société du luxe dispose maintenant d’une meilleure qualité de l’information. Les équipes en charge des ventes n’ont plus à attendre le retraitement des données pour les récupérer et les utiliser. Au final, le client optimise et centralise son traitement Big Data en toute sécurité et avec une grande disponibilité de son IT.

Print
2407
Tags:Agarik

x