HarmonyOS, l’OS maison de Huawei, disponible l’année prochaine

Privé d’Android, le géant chinois travaille sur son système d’exploitation maison. Un OS mobile qui entend bien dépasser les seuls smartphones en s’invitant dans les montres ou encore les téléviseurs, tout en proposant aux développeurs d’applications une expérience unifiée. A l’occasion de sa conférence développeurs HDC Together, Huawei a levé le voile sur la version 2.0 de son système d’exploitation, HarmonyOS. Le géant chinois a dévoilé son projet d’OS maison l’an dernier, sur fond de sanctions américaines. Jusqu’à présent, la grande majorité des terminaux du constructeur tournait sous Android. Mais la décision de Donald Trump de restreindre la vente de technologies américaines à Huawei a exposé l’entreprise au risque de se voir privé du système d’exploitation de Google, de ses mises à jour et de son écosystème. Huawei a donc décidé de développer ses propres pendants aux produits de Mountain View. Sa boutique applicative, pré-existante, remplace désormais le Play Store, mais elle reste néanmoins bien moins fournie que celle de Google. Il s’agit donc, à travers notamment son OS, d’attirer les développeurs. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que Huawei a sorti le grand jeu. Quitte à faire du Google, voire à lui couper l’herbe sous le pied.  

Harmonysation

En effet, s’il est une chose à retenir de cette version 2.0 d’HarmonyOS, c’est qu’elle ne se limitera pas aux seuls smartphones. Huawei entend en effet la déployer sur autant de terminaux que possible, de la montre connectée au téléviseur, en passant par la voiture connectée. Et ce avec le minimum d’itérations possible entre les différentes plateformes, ce que le géant chinois a nommé le all-scenario.  L’OS est fourni avec son environnement de développement dédié, DevEco, qui supporte divers langages de programmation à l’instar de C, C++, Kotlin ou encore Java, ainsi que le complilateur de Huawei, basculé depuis en open source, ARK. Les API, plus de 13000 à l’heure actuelle selon l’entreprise, feront le reste, l’objectif étant de simplifier le développement d’applications pour plusieurs plateformes. Ce qui ne manquera pas de rappeler Fuchsia OS, un projet de Google aux finalités similaires, annoncé en 2016 et toujours attendu.  Enfin, côté roadmap, Huawei nous apprend que la bêta de cette version 2.0 pour les appareils type objets connectés est d’ores et déjà disponible. La disponibilité générale d’HarmonyOS est annoncée pour octobre 2021, sachant que le SDK pour smartphone ne sera livré qu’en décembre 2021.