iOS 14 est sorti, les développeurs s’énervent

Apple a réussi à se mettre à dos les développeurs et cette fois-ci il n’a pas eu besoin d’Epic Games pour jeter de l’huile sur le feu. Les programmeurs enragent car iOS 14 et iPad OS sont d’ores et déjà disponibles, 24 heures après que la marque à la pomme l’ait annoncé. Les développeurs sont déjà bien remontés contre Apple. Le conflit opposant la marque à la pomme à l’éditeur Epic Games a cristallisé les tensions autour des politiques de l’App Store, et de la manière dont Cupertino contrôle sa boutique applicative. Et voilà que le géant en rajoute une couche. Le 15/9, il dévoile iOS 14 et iPad OS 14 (ainsi que les nouveaux Watch OS et macOS) et en annonce la disponibilité... dès le lendemain. Pour de nombreux développeurs, particulièrement agités sur Twitter, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. La cause de la colère des développeurs peut sembler triviale. iOS 14 leur a été présenté en juin et la beta du système d’exploitation était disponible au même moment. La plupart des éditeurs ont eu ainsi au moins trois mois pour apporter à leurs applications les modifications nécessaires. Néanmoins, la keynote de septembre est en règle générale le point d’étape où Apple lance l’ultime version beta, dite Golden Master, de son OS, et les développeurs ont en général quelques semaines pour s’assurer que leurs applications sont pleinement compatibles avec la nouvelle version d’iOS.  

Une nuit pour corriger

Mais le Golden Master d’iOS 14 a été publié le jour même de l’annonce par Apple du lancement d’iOS 14 le 16. Or si changement il y a eu entre la dernière version utilisée par les développeurs et cette ultime version, ceux-ci n’ont eu qu’une nuit pour s’y adapter. Il semble qu’Apple ait ainsi supprimé dans le Golden Master le support d’une API. Et sans doute d’autres modifications puisque d’ores et déjà une application du haut du classement de l’App Store ne fonctionne pas avec iOS 14, à savoir la version mobile d’Animal Crossing, qui recommande à ses joueurs de ne pas passer à iOS 14.  A cela s’ajoutent enfin des délais de vérification des applications anormalement courts. Ce qui est préoccupant sachant que, sur macOS, on a déjà vu passer des malwares vérifiés par Apple. Si habituellement la procédure peut prendre jusqu’à une semaine, certains développeurs rapportent que leur application s’est retrouvée sur la boutique applicative deux ou trois heures après l’avoir soumise à l’examen. On se demande bien quelle mouche a piqué Apple.