X
Parutions magazines

L'INFORMATICIEN n°167 - Mai 2018

FAKEBOOK : l'affaire Cambridge Analytica/Facebook - RGPD : 1ers retours d'expérience - Cryptojacking, la nouvelle menace - Laval Virtual ou l'(AR/VR)évolution par les usages - Au coeur d'Hexatrust... Wallix : du courage et du plaisir - Google AMP - Robotic Process Automation...

 

Au sommaire du numéro 167


L'INFORMATICIEN n°167 - Mai 2018
Parution le 11/05/2018


 

 

Retrouvez nos offres d'abonnement.

Autres magazines sur le(s) sujet(s) Logiciel, Sécurité, Réseaux sociaux

Rechercher dans les Sommaires

Recherche dans les sommaires du n°48 au numéro le plus récent.

Actuellement à la Une...
L’Informaticien rentre de vacances tout beau et tout bronzé. Il s’en est passé des choses, ces deux dernières semaines, du mal-être d’Elon Musk au fichage politique de Twittos en passant par la nomination de Keith Block co-CEO de Salesforce : l’heure est venue de faire un résumé des actualités marquantes des vacances.

C’est dans le cadre d’une affaire criminelle que le Department of Justice exige de Facebook qu’il donne aux enquêteurs accès aux conversations audio d’un suspect. Mais cette fonctionnalité est chiffrée de bout-en-bout et le réseau social refuse de se plier à la demande, estimant qu’il lui faudrait réécrire le code de son application pour supprimer le chiffrement, ce qui impactera l’ensemble de ses utilisateurs.

Tweetbot ou encore Twitterific vont au devant d’une crise : le fonctionnement de ces services de curation de tweets repose en majeure partie sur deux API, User Streams et Site Streams. Or Twitter a décidé de fermer ces interfaces. Restent aux clients tiers deux solutions : proposer un service dégradé ou mettre la main au portefeuille.

La plateforme américaine a subi en juin une intrusion sur ses serveurs, une attaque « sérieuse » qui a vu fuir les mails envoyés par Reddit à ses utilisateurs en juin 2018, ainsi qu’une vieille base de données contenant identifiants et mots de passe chiffrés des utilisateurs entre 2005 et 2007. Le piratage a été rendu possible par une authentification par SMS défaillante.

Siemens mise sur la numérisation de l’industrie, en réalisant depuis plusieurs années des efforts en R&D dans MindSphere, son système d’exploitation pour l’usine. Une plateforme qu’il va renforcer avec une dimension Low Code par le biais du rachat de Mendix.

L’équipementier enrichit son portefeuille Networking and Security Business avec le rachat de cette start-up à l’origine d’une solution SaaS d’accès unifié et d’authentification multifacteur. Objectif de cette opération à 2,35 milliards de dollars : offrir à ses clients la possibilité de connecter en toute sécurité un utilisateur à n'importe quelle application sur n'importe quel réseau dans un monde multicloud.

Dans la série des publications trimestrielles des GAFAM et autres valeurs high tech en vue, Apple a de quoi rassurer par la solidité et la régularité de ses performances. Pour la première fois le X est le plus vendu des iPhone. Les 1000 milliards de capitalisation sont en vue.

Le spécialiste de la gestion de données et Nvidia font cause commune pour fournir une nouvelle architecture pour les applications de deep learning.

Selon une information de CNBC relayée par CRN aux USA, AWS vise à éliminer complètement les technologies Oracle de ses services e-commerce d’ici le premier trimestre 2020.

A mort les mots de passe et vive Web Authentication, hurle Microsoft en ce début août. L’éditeur annonce en fanfare l’arrivée de cet ensemble de technologies d’authentification en ligne sur son navigateur, permettant aux internautes de préférer la biométrie, reconnaissance digitale ou faciale (donc Windows Hello) ou encore les clés physiques aux si faibles mots de passe.

Toutes les News