X
Parutions magazines

L'INFORMATICIEN n°113 - Mai 2013

inf113FORMATION IT OPÉRATION 42 : 1000 places à décrocher pour des études gratuites dès 2013 - L'Open Source fait-il toujours recette auprès des DSI ? - La Saga Autodesk - La pratique sportive boostée par l’innovation



Acheter ce numér0

 
Sommaire complet de ce numéro :
 · L'essentiel du mois

Rubrik_societe.jpg

A LA UNE
Malade la formation IT ? Dites 42 !
L’annonce de l’École42, dont le nom fait référence aulivre culte des geeks et des hackers, le « Guide duroutard intergalactique » de Douglas Adams, a eu déjà l’effet d’un coup de pied dans la fourmilière. Le secteur de la formation en informatique, et plus particulièrement la formation des développeurs, n’est absolument plus adapté: ni aux envies des étudiants, ni aux besoins des entreprises. Pourquoi et comment y remédier ? S’il n’est pas trop tard.

START-UP
Le filon de la cyber-sécurité

LA SAGA AUTODESK
Un géant du logiciel monté comme un Lego

REPORTAGE
Avec Netatmo, ne respirez plus n’importe quoi !

Rubrik_IT_Entreprise.jpg

SERVEURS
Moonshot : la nouvelle génération de serveurs HP

L’INFORMATIQUE DE…
Aviva : un service desk réinventé avec Dell

STRATÉGIES
  • Microsoft MMS 2013 : un premier bilan sur la stratégie « Cloud OS »
  • Teradata Universe 2013 : instaurer une vraie culture de la donnée

Rubrik_dossier.jpg

DOSSIER STOCKAGE ET SAUVEGARDE
Des solutions nouvelles pour un secteur qui ne connaît pas la crise

  • Le marché du stockage reste une valeur sûre
  • SSD + optimisation logicielle: La performance à tous prix!
  • Le stockage objet émerge
  • Le retour de la bande?
  • Le Cloud vise autant les particuliers que des TPE

L’OPEN SOURCE fait-il toujours recette auprès des DSI ?

  • L’Open Source arrivé à maturité
  • Les bénéfices de l’Open Source
  • Les freins à l’adoption de l’Open Source

Rubrik_solutionsit.jpg

WINDOWS
BI personnelle : de Data Explorer à Geoflow

DÉVELOPPEMENT
Développer une application iOS affichant des flux RSS (2e partie)

LIVRES
Bases NoSQL, malwares, gouvernance

EXIT
La pratique sportive boostée par l’innovation

Bling-Bling

Autres magazines sur le(s) sujet(s) Formation, Stockage
Rechercher dans les Sommaires

Recherche dans les sommaires du n°48 au numéro le plus récent.

Actuellement à la Une...
Après la publication de ses très controversées lignes directrices relatives aux traceurs, la Cnil vient de lancer la consultation publique sur ses recommandations pratiques, mises en ligne dans la foulée. Celles-ci n’apportent rien de nouveau, mais éclaire certains points quant au recueil du consentement des internautes sur lequel le gendarme des données personnelles attend les éditeurs au tournant.

Les clients d’IBM qui utilisent les systèmes Power peuvent maintenant aller sur le Cloud de Google pour migrer leurs données ou déporter des tâches de traitement.

Citrix avait poursuivi en justice AVI Networks pour utilisation abusive de brevets avant que l’entreprise soit reprise par VMware. L’accord actuel arrête la procédure judiciaire entre les deux acteurs de la virtualisation.

Au moins 70 employés de la fondation seront remerciés prochainement. Mozilla traverse une période difficile, marquée par le retard à la livraison de nouveaux produits supposés générer des revenus supplémentaires pour la fondation.

Forte de près de 6000 membres, l'association française des correspondants à la protection des données personnelles ouvre un nouveau chapitre avec sa 14ème université des DPO, où un millier de professionnels étaient attendus.

La lettre d’Elliott a vraisemblablement fait mouche. Malgré le souhait répété de Paul Hermelin de ne pas revoir l’offre initiale à la hausse, Capgemini a finalement annoncé porter son prix à 14,5 euros par action, contre 14 euros précédemment.

Le géant des centres de données rachète Packet, un fournisseur de service cloud sur des environnements bare metal.

En quelques heures Google a réalisé deux rachats sur des sujets très différents. Pointy est un spécialiste de la mise en ligne de catalogues produits et AppSheet développe un environnement pour le No Code.

Le géant des paiements signe un gros chèque pour mettre la main sur cette jeune pousse californienne. En effet, celle-ci permet aux développeurs d’applications opérant dans la fintech d’accéder aux données bancaires de leurs utilisateurs par le biais des institutions financières : un secteur en forte croissance, favorisé notamment par la réglementation à l’instar de PSD2.

L’ancien CEO d’Hortonworks, qui avait abandonné tout rôle opérationnel après la fusion avec Cloudera, revient aux commandes après le départ de Tom Reilly.

Toutes les News
0123movie