Gaia-X a de l’espace

Quatre entreprises s’unissent pour fournir des services de confiance Ă  destination de l’industrie spatiale sur le cloud souverain europĂ©en.3DS Outscale, CS Group, EBRC (European Business Reliance Centre) et Rhea Groupe joignent leurs expertises pour fournir diffĂ©rents services rĂ©pondant Ă  des cas d’usages dans l’industrie spatiale dans le respect des rĂšgles de Gaia-X. D’origine diverses les quatre entreprises ne ferment pas la porte Ă  d’autres partenaires europĂ©ens. Ainsi EBRC est basĂ© au Luxembourg, Rhea Group en Belgique. Outscale et CS Group sont d’origine française. Toutes ont dĂ©montrĂ© des expertises reconnues dans le Cloud ou l’intĂ©gration de systĂšmes pour l’industrie spatiale, industrie Ă©videmment stratĂ©gique puisqu’à la frontiĂšre de la communication et de l’observation de la terre. Les donnĂ©es gĂ©nĂ©rĂ©es par ces applications sont au cƓur de notre vie quotidienne et requierent une gestion de la donnĂ©e sĂ©curisĂ©e, sĂ»re, exacte et efficace. C’est cette mission que les quatre partenaires veulent promouvoir Ă  travers la crĂ©ation de cette Alliance Spatiale numĂ©rique Gaia-X.

Le développement de nouveaux services

L’alliance vise de plus Ă  proposer de nouveaux services dont la conservation de la gestion du dĂ©veloppement des stations terrestres et l’opĂ©ration des missions en Europe, grĂące Ă  une fĂ©dĂ©ration Cloud europĂ©enne, l’utilisation de la capacitĂ© de traitement des donnĂ©es du Cloud europĂ©en et gĂ©nĂ©rer de nouvelles activitĂ©s pour l’industrie europĂ©enne, conserver les donnĂ©es spatiales en Europe et encourager la crĂ©ation de nouveaux services europĂ©ens en lien avec ces donnĂ©es, gĂ©nĂ©rer et rĂ©fĂ©rencer les donnĂ©es spatiales europĂ©ennes pour faciliter leur intĂ©gration sur d’autres marchĂ©s, accĂ©lĂ©rer les activitĂ©s des opĂ©rateurs de stations terrestres europĂ©ennes et la mise sur le marchĂ© de nouvelles missions spatiales europĂ©ennes.Autour du noyau Cloud, Gaia-X commence Ă  Ă©toffer son offre de services vers des industries stratĂ©giques comme le spatial. Ce portefeuille d’offres dĂ©diĂ©es vers d’autres industries sensibles devrait se muscler Ă  l’avenir et laisse prĂ©sager une offre intĂ©ressante dans le cadre europĂ©en.