X
Rencontre avec John Van Siclen
Bertrand Garé / mercredi 1 août 2018 / Thèmes: Dossier, IA

Rencontre avec John Van Siclen

(CEO de Dynatrace) « En trois ans, tout a radicalement changé ! »

Avec son profil atypique dans le paysage de l’informatique, le CEO de Dynatrace, ancien universitaire (études d’histoire), nous confie son approche de la direction d’une entreprise dans le secteur de la high tech.

John Van Siclen peut revendiquer une longue carrière dans l’informatique avec des responsabilités importantes dans différentes sociétés. Notamment Netframe, pionnière dans le monitoring réseau, Intervowen, Adesso systems, Compuware puis Dynatrace, après la séparation de ces deux entités suite au rachat de Compuware par le fonds Thoma Bravo.

En 2014, il se retrouve à la tête de Dynatrace à cette occasion. Quand on lui demande comment devient-on CEO d’une telle entreprise, il prend un temps de réflexion puis répond : « En fait vous apprenez à l’être tout au long de votre carrière. Je ne supporte pas la médiocrité et je me suis toujours dis que je pouvais faire mieux que ce que je voyais dans les entreprises où j’étais, ou que je pouvais franchir l’étape suivante. La route est difficile car les défis sont nombreux et les employés sont le premier. C’est souvent un travail d’équipe avec le CTO qui est aussi un fondateur de l’entreprise. Il a cette sorte de vision technologique et de ce qui est possible. Ma collaboration est surtout dans le pensez-vous que l’on peut faire cela ! »

UN MONDE EN DÉCOMPOSITION ?

Depuis tout ce temps passé dans la Silicon Valley et dans l’industrie informatique, comment voit-il l’évolution actuelle ?

« En trois ans, tout a radicalement changé ! D’une informatique s’appuyant sur du matériel et des bases de données apportant une structure rigide, tout a basculé par-dessus tête pour aller vers l’agilité et la flexibilité pour faire face à l’éphémère.

« Le maître mot est maintenant le logiciel et la mise en place de composants. Les outils changent car ceux simplement répliqués sur ceux du passé ne fonctionnent pas, ou plus. Il faut reconstruire et aller vers de nouvelles architectures qui répondent mieux à ce nouveau monde, d’autant plus qu’ils doivent répondre à de nouveaux défis d’échelle dans un environnement extrêmement dynamique.

« C’est sur ces pistes que nous avons réfléchi il y a plusieurs années pour réinventer Dynatrace. Notre vision visait 2020 et nous voulions que notre plate-forme soit fondée sur ces composants et que l’ensemble puisse être totalement automatisé. De ce fait l’application est une nouvelle couche qui fonctionne indépendamment de l’infrastructure et du réseau, mais en relation avec eux du fait de dépendances évidentes. On passe d’outils de monitoring à une plate-forme ouverte pour répondre à ces nouvelles infrastructures évolutives et dynamiques. Aujourd’hui nous ne faisons pas que regarder le code en production, la plate-forme suit totalement les préceptes du DevOps qui fait partie de cette nouvelle culture, orientée vers les métiers. C’est une bonne part de notre succès. »

Cet ensemble ne fonctionne pas de manière totalement indépendante. John Van Siclen tient à souligner l’importance de l’ouverture pour la plate-forme et la prépondérance des plug-ins et des API afin de créer une informatique autonome (self-driven). Sur cette notion un peu opaque à première vue de l’entreprise autonome,

il précise qu’elle repose sur toutes les possibilités autour des technologies d’Intelligence artificielle et d’apprentissage machine. Elles sont la pierre de touche de l’automatisation. Les systèmes neuronaux peuvent ainsi faciliter le travail des administrateurs en cas d’incidents et de citer l’exemple d’un client qui grâce à cela met désormais un temps moyen de trois minutes pour trouver une cause initiale d’un incident au lieu de plusieurs heures auparavant. L’importance  du savoir

L’IMPORTANCE  DU SAVOIR

John Van Siclen évoque aussi le RPA, pour Robot Process Automation, qui permet d’automatiser des tâches à faible valeur ajoutée par un robot. Que ceux qui n’ont pas oublié un mot de passe un lundi matin jettent la première pierre à cette technologie ! Ces technologies combinées avec les jeux d’API aux mains des développeurs autorisent des intégrations à des niveaux très fins et des apports importants des technologies d’Intelligence artificielle dans les outils grâce au volume d’informations ingéré dans les logiciels. « C’est la prochaine étape ou le prochain grand bond que vont faire les logiciels », ajoute le dirigeant de Dynatrace.

Il poursuit : « Mais qu’est-ce que l’Intelligence artificielle au fond ? Un jeu d’algorithmes qui ont un savoir sur des domaines bien précis. L’IA va être une véritable avancée dans notre secteur d’activité car elle apporte le savoir, mais doit être d’une fiabilité sans faille sinon cela ne fonctionnera pas. Le savoir est un outil puissant ainsi que les outils dont je viens de parler mais leurs connaissances dépendent aussi d’une carte ou d’une topologie des dépendances entre les systèmes. C’est là qu’est le vrai fondement de l’adaptation possible de ces technologies vers nos clients et comment l’entreprise va pouvoir devenir autonome. Avec l’Internet des Objets (IoT) cela devra même être quasiment en temps réel. »


John Van Siclen a pris les rênes de Dynatrace en 2014 et mis en place un vaste plan de transformation de l’éditeur créé en Autriche en 2006. Aujourd’hui, 72 des Fortune 100 utilisent les logiciels de Dynatrace pour suivre et optimiser la performance de leurs applications. L’entreprise qui connaît une croissance spectaculaire a annoncé une progression de 1 305 % du CA lors de l’année écoulée avec 421 nouvelles signatures et des revenus proches de 500 millions de dollars. Dynatrace emploie 1 700 salariés actuellement. La société est classée en tête du quadrant magique de Gartner de sa catégorie depuis huit ans. Elle fut pionnière dans bien des secteurs comme le DevOps avec, dès 2007, un langage PurePath compris par les développeurs et les équipes de production. Dynatrace s’est enrichie de plusieurs acquisitions au fil des ans, dont celle de Keynote en 2015 qui lui apporte le monitoring web et mobile sur plus de 2 milliards de mesures quotidiennes. L’année dernière, Dynatrace a mis la main sur Qumran, une entreprise spécialisée dans le replay de sessions web et mobile.

2705

x
Rechercher dans les dossiers

Actuellement à la Une...
Les deux associations présentaient aujourd'hui à Lille, à l'occasion de l'édition 2020 du FIC, un Livre Blanc dont l'objectif est de sensibiliser les dirigeants d'entreprise à la cybersécurité, abordant 15 thématiques telles que le BYOD, l'Active Directory, la certification ou encore le cloud. Le tout sans jargon, qu'il soit technique ou marketing.

Annoncée il y a quelques jours, la mise à jour d’Office 365 ProPlus de février installe d’autorité Bing comme outil de recherche par défaut… sur Google Chrome. Tollé général.

Récemment Decathlon s’est réinstallé aux États-Unis. L’entreprise est revenue avec un œil neuf et de nouvelles idées dans ses magasins de San Francisco – et de Montréal – pour réinventer le système informatique de l’entreprise. Le maître mot de cette réinvention : API. Avec l’aide de Mulesoft, la plate-forme d’intégration d’applications de Salesforce. Article paru dans L'Informaticien n°183.

Après avoir frôlé la liquidation, l’opérateur de gros est sur le point d’être sauvé. L’entreprise doit avoir déposé aujourd’hui un plan de continuité, soutenu par un autre opérateur, Altitude Infrastructure, à hauteur de 100 millions d’euros sur cinq ans.

La plateforme de bug bounty vient d’annoncer une nouvelle levée de fonds. Après un tour de table à 1,2 million d’euros en 2017, Yogosha réunit cette fois-ci 2 millions d’euros, qui seront mis à profit pour se développer dans la zone EMEA et continuer à recruter.

Le fournisseur d ’énergie s’est engagé dans une transformation ambitieuse pour devenir un leader dans les énergies propres et se transformer en offreur de services. Pour y parvenir, Engie s’est allié à Accenture, Vlocity et Salesforce en vue de déployer une plate-forme unique de gestion de la relation client qui devient sa priorité stratégique. Article paru dans L'Informaticien n°183.

L’éditeur de solutions de business intelligence crée deux nouveaux services pour aider les entreprises à s’imprégner d’une réelle culture de la donnée.

Xerox a annoncé son intention de placer 11 candidats au conseil d’administration de HP à l’occasion de l’assemblée annuelle de ses actionnaires. Si le premier assure que les investisseurs de HP sont prêts à le suivre, le second répète que la proposition de Xerox sous-estime sa valeur.

L’emblématique constructeur de voitures de sport certifie ses véhicules à la revente avec la blockchain de Salesforce. Celle-ci avait déjà servi à certifier une Lamborghini Aventador S comme étant une œuvre d’art. 1er épisode d'une série de retours d'expérience autour de solutions Salesforce. Article paru dans L'Informaticien n°183.

L’éditeur de solutions de monitoring et de sécurisation des environnements clouds natifs réalise un nouveau tour de financement et reprend 70 M$ pour accélérer son empreinte sur le marché.

Toutes les News
LIVRES BLANCS

Le présent guide d'achat vous aidera à améliorer l'efficacité de votre cloud hybride, en mettant l'accent sur les stratégies de gestion des données dédiées aux applications correspondantes.


Les entreprises et les organismes publics se focalisent aujourd’hui sur la transformation numérique. En conséquence, les DevOps et l’agilité sont au premier plan des discussions autour des stratégies informatiques. Pour offrir ces deux avantages, les entreprises travaillent de plus en plus avec les fournisseurs de services de cloud public et développent désormais des clouds sur site à partir d’une infrastructure qui répond à trois exigences de base:
1. Agilité sans friction des ressources physiques
2. Systèmes de contrôle optimisant l'utilisation des ressources physiques et offrant un retour sur investissement maximal
3. Intégration des divers composants de l'infrastructure pour un provisionnement et une gestion des ressources automatisés.


Pour fonctionner, votre entreprise doit pouvoir compter sur une solution de sauvegarde efficace, essentielle dans un monde marqué par une croissance exponentielle des données. Vous devez à la fois accélérer vos sauvegardes et pouvoir y accéder plus rapidement pour satisfaire les exigences actuelles de continuité d’activité, disponibilité, protection des données et conformité réglementaire. Dans cette ère de croissance effrénée, les cibles sur bande hors site et autres approches traditionnelles sont simplement dépassées.


L’Intelligence Artificielle promet de révolutionner la perception de la cybersécurité au coeur des entreprises, mais pas uniquement. Ce changement de paradigme engage, en effet, une redéfinition complète des règles du jeu pour les DSI et les RSSI, ainsi que l’ensemble des acteurs de la sécurité.


Lorsque l'on déploie des postes de travail, ils ont généralement tous la même configuration matérielle et logicielle (avec certaines spécificités selon les services). Mais on ne peut pas toujours tout prévoir et il arrive par exemple que de nouveaux programmes doivent être installés ou n’aient pas été prévus. L’accumulation de logiciels « lourds » est susceptible de provoquer des lenteurs significatives sur un PC allant jusqu’à l’extinction nette de l’application. Ce livre blanc explique comment optimiser les performances au travers de 5 conseils rapides à mettre en place.


Tous les Livres Blancs
0123movie