X
Quel ultra-portable choisir ?
Jérôme Cartegini / jeudi 14 février 2019 / Thèmes: Dossier, Mobilité

Quel ultra-portable choisir ?

Chromebook ou terminal Windows 10 ? 5 tests

Cinq ultra-portables Windows 10 et Chromebook en test : de 409 à 1300 euros. Et de 0,75 à 1,68 kg. HP Envy x2, Dell Chromebook 3380, Acer Chromebook Spin 13, Asus NovaGo et HP Chromebook x360.

HP Envy x2 - Détachable et ultra-mobile

Du point de vue du design, c’est une Surface. Avec ses 12,3 pouces pour un poids de 1,2 kg tablette et clavier inclus – la tablette seule pèse 750 g –, le Envy x2 est le premier Always Connected PC que nous testons. Sous cette appellation, on désigne des machines tournant sous Windows 10 et embarquant un SoC Qualcomm, ici le Snapdragon 835 ; ce qui lui permet de proposer une connectivité 4G.

Et il faut bien reconnaître qu’une connexion cellulaire sur un PC est un sacré plus ! D’une part, cela permet d’éviter d’avoir à se connecter à des hotspots WiFi publics et de l’autre d’avoir une connexion quasi-permanente même sans WiFi à proximité. La 4G s’active et se gère depuis le même menu que le WiFi.

Le deuxième point fort de ce détachable est son autonomie. HP promet 22 heures : pari tenu, la batterie tient la route au moins une quinzaine d’heures en visionnage continu de vidéos via le WiFi. Et une vingtaine d’heures en usage moins intensif (bureautique et navigation) en 4G, idéal lorsque vous êtes en déplacement sur une journée et que vous avez oublié le chargeur de l’appareil… La contrepartie de cette connectivité et de cette autonomie, ce sont les performances. Et sur ce point, force est de constater que le Snapdragon 835, malgré 8 Go de RAM, manque de répondant. Le lancement des applications est lent : une dizaine de secondes pour Chrome, le double pour Outlook 2016. Nous n’avons pas tenté de faire tourner des applications plus gourmandes, à l’instar de jeux ou de logiciels de montage vidéo, mais nul doute que le SoC Qualcomm n’est pas fait pour. Pis encore, le démarrage ! Plus de trente secondes pour allumer l’ordinateur et arriver sur le bureau, soit une éternité pour une machine encore neuve. L’autre faiblesse du x2 tient à sa connectique. Le détachable n’est en effet pourvu que d’un unique port USB type C, qui tient également lieu de port d’alimentation, et un port jack 3,5 mm.

Plus positif, le Envy x2 ne chauffe pas, est totalement silencieux et léger, ce qui en fait avec son autonomie un compagnon de voyage parfait, à condition d’avoir envie d’y mettre le prix. Enfin si le Envy x2 est normalement livré avec Windows 10S par défaut, impliquant que seules les applications du Windows Store peuvent y être installées, précisons que celui sur lequel nous avons pu mettre la main tournait sous Windows 10 Pro.


HP Envy x2 • Écran : WLED tactile de 12,3 pouces • Processeur : Qualcomm Snapdragon 835  (2,6 GHz, 8 cœurs) • Graphismes : Qualcomm Adreno 540 GPU • RAM : 8 Go • Stockage : 256 Go • Poids : 0,75 kg (tablette),  1,2 kg (tablette et clavier) • Prix : 1300 euros

Dell Chromebook 3380 - Résistant et endurant

La déclinaison haut de gamme du Chromebook 3180 souffle le chaud et le froid. Avec 1,61 kg sur la balance, c’est un modèle lourd pour sa taille, mais qui profite d’une construction robuste. Conçu à la base pour l’éducation, il arbore une finition sobre avec un capot et châssis conçus pour résister aux affres du temps. Équipé d’un processeur Intel Core i3 associé à 4 Go de mémoire vive, ce modèle fait le job pour toutes les tâches possibles avec un Chromebook : surf, e-mail, traitement de texte, etc. Il dispose d’un espace de stockage eMMC 32 Go limité pouvant toutefois être étendu via un slot micro-SD.

Mention spéciale pour le clavier à touches bien espacées qui se révèle à la fois agréable à utiliser et silencieux. On ne peut pas en dire autant du touchpad qui manque un peu de réactivité.

Bien que cela ne soit pas un convertible, le Chromebook 3380 embarque une dalle tactile de 13,3 pouces offrant une bonne résolution avec un taux de contraste satisfaisant. Contrairement à certains de ses concurrents, il ne chauffe pas et ne fait pas de bruit, même au bout d’une journée de travail. Outre une webcam 720p, il dispose d’une connectique complète avec une sortie HDMI, trois prises USB, une prise Jack et un slot microSD. Petit détail qui a son importance, il s’accompagne d’un bloc secteur plat qui possède l’avantage de pouvoir se ranger facilement dans une sacoche. Sans être un foudre de guerre, ce matériel se distingue surtout par son autonomie capable d’assurer une bonne journée de travail (entre 8 et 9 heures en utilisation intensive avec le WiFi allumé). Il s’agit d’un des modèles les plus résistants et endurant du marché, mais comme la plupart des Chromebooks, il demeure encore beaucoup trop dépendant d’une connexion internet. ❍


Dell Chromebook 3380 • Écran :  LCD tactile de 13,3 pouces  (non convertible) • Processeur : Intel Core i3-6006 • RAM : 4 Go • Disque dur : eMMC 32 Go • Carte graphique :  Intel HD Graphics 520  (intégrée) • Poids : 1,61 kg • Prix : 409 euros

Acer Chromebook Spin 13 - Un 2-en-1 de haut vol

Présenté par Acer comme le plus puissant Chromebook du marché, le Chromebook Spin 13 constitue une véritable surprise. Pourvu d’une superbe finition avec un élégant boîtier en métal, c’est un modèle convertible pouvant faire office d’ordinateur portable et de tablette. Comme les ultraportables hybrides sous Windows, il dispose d’une charnière métallique permettant de le positionner dans différents modes (classique, tente, chevalet et tablette) pour profiter de l’écran tactile. Équipé d’un stylet EMR Wacom logé dans le châssis, l’écran répond au doigt et à l’œil aux moindres sollicitations.

D’une taille de 13,5 pouces, la dalle qui affiche une résolution de 2256 par 1504 pixels offre de surcroît un excellent niveau de détails et de contrastes. Sous le capot, ce modèle destiné aux professionnels embarque dans sa configuration de base un processeur Intel Core i3-8130U, 4 Go de mémoire LPDDR3 et un espace de stockage eMMC de seulement 32 Go. Aussi agréable à regarder qu’à utiliser, il dispose d’un clavier de type chiclet offrant un toucher efficace et confortable. Même constat pour le touchpad qui n’a rien à envier à ceux des ultraportables haut de gamme pour Windows.

Assez complète, la connectique se compose de deux ports USB Type-C, un USB 3, un slot microSD, une prise Jack 3,5 mm, mais elle fait l’impasse sur une prise HDMI. Endurant, le Chromebook Spin 13 offre par ailleurs une excellente autonomie avoisinant les 9 heures en utilisation intensive (WiFi allumé). Seule ombre au tableau, une gestion de la chaleur perfectible qui se fait entendre, dommage. Malgré toutes ces qualités, les fonctionnalités restent limitées dès lors qu’il n’est pas connecté à Internet. Sans aucun doute l’un des Chromebooks les plus attractifs du moment, mais qui se paie au prix fort. ❍


Acer Chromebook Spin 13 • Écran : 13,5 pouces tactile convertible  2256 par 1504 pixels) • Processeur : Intel Core i3-8130U • RAM : 4 Go • Disque dur : eMMC 32 Go • Carte graphique : Intel UHD Graphics 620 • Poids : 1,5 kg • Prix : 749 euros

Asus NovaGo - La connectivité d’un smartphone, les performances aussi

Windows 10S, la version ultra-légère de Windows 10, peut sembler une aberration sachant que son mode de fonctionnement oblige à rester connecté en permanence à Internet. Une problématique à laquelle répondent les Always Connected PC et leur Soc Qualcomm. Le NovaGo d’Asus, avec sa connectivité 4G, appartient à cette catégorie. Qui dit processeur mobile dit performances largement en-dessous d’un Intel Core i5. Aussi étonnant que cela puisse paraître, ses performances semblent même en-deçà d’un Samsung Galaxy S8, pourtant lui aussi doté d’un Snapdragon 835, ce qui s’explique sans doute par le fait que ces SoC sont avant tout conçus pour des terminaux Android.

Pourtant, contrairement au HP Envy x2, le démarrage de l’appareil est quasi instantané alors que le PC Asus n’est doté que de 4 Go de RAM, une rapidité sans doute imputable à Windows 10S. Le Nova Go compense son manque de réactivité par une autonomie alléchante : une charge tient jusqu’à 20 heures en utilisation normale – limitée à la bureautique et à la navigation sur Internet. Avec son écran 13,3 pouces (1920 x 1080 pixels), son duo de ports USB 3.1, son slot microSD et sa sortie HDMI, l’Asus NovaGo se veut un véritable ordinateur portable. Il reste léger, avec 1,4 kg affiché sur la balance. Windows 10S ne tolère que les applications en provenance du Windows Store.

Une aubaine sans doute pour l’aspect sécurité, mais une véritable gageure pour l’écosystème applicatif. Un seul navigateur : Edge. La bureautique : Office 365. Et la boutique applicative de Microsoft est indigente au possible ! On trouvera bien les habituels Facebook, Netflix, Spotifiy et même VLC mais pour des usages avancés, il sera nécessaire d’effectuer la mise à niveau vers Windows 10 Pro. ❍


Asus NovaGo • Écran : LED tactile de 13.3 pouces • Processeur : Qualcomm Snapdragon 835 (2,6 GHz, 8 cœurs) • Graphismes : Qualcomm Adreno 540 GPU • RAM : 4 Go • Stockage : 128 Go • Poids : 1,4 kg      • Prix : 700 euros

HP Chromebook x360 - Polyvalent et élégant

Taillé pour les professionnels, ce nouveau Chromebook convertible de HP est une vraie réussite. Avec son châssis doté d’une finition à l’aspect mat céramique alliée à un cadre de clavier en aluminium anodisé, il respire la qualité de fabrication. Polyvalent, ce modèle convertible peut être utilisé comme un ultraportable classique sous Chrome OS, ou en mode tablette en position tente, chevalet ou tablette. L’un des gros atouts de ce modèle réside dans son superbe écran tactile de 14 pouces (1920 x 1080 pixels) compatible avec les technologies multi-touch.

À l’usage, ce format de dalle carré s’avère très pratique pour travailler sur un tableur ou un traitement de texte, par exemple. La version de base intègre un processeur Intel Core I3-8130U (8e génération) épaulé par 8 Go de RAM DDR4 et un espace de stockage de eMMC de 64 Go. Le Chromebook x360 dispose d’un clavier de type chiclet rétroéclairé offrant une frappe précise et confortable, ainsi qu’un touchpad efficace. Il intègre également une webcam HD Wide Vision et deux haut-parleurs signés Bang & Olufsen. La connectique comprend quant à elle deux ports USB Type-C, un USB 3.1, un slot microSD, et une entrée/sortie audio minijack.

Il assure sans problème une journée de travail avec une autonomie confortable de près de 10 heures en utilisation intensive (WiFi allumé). Avec ce modèle premium, HP parvient à tirer le meilleur parti de Chrome OS. On regrette le poids un peu élevé de la machine (1,68 kg) et l’absence de stylet. ❍


HP Chromebook x360 • Écran : 14 pouces tactile multi-touch • Processeur : Intel Core I3-8130U  (8e génération) • Carte graphique : Intel HD Graphics 620 • RAM : 8 Go de RAM DDR4 • Disque dur : eMMC 64 Go • Poids : 1,68 kg    • Prix : 549 euros

5839

x
Rechercher dans les dossiers

Actuellement à la Une...
Après Oodrive en janvier, c’est au tour de Outscale d’obtenir la précieuse qualification SecNumCloud, délivrée par l’Anssi. Outre la reconnaissance des engagements de la filiale de Dassault Systèmes en matière de sécurité, ce « visa de sécurité » est surtout un argument dont Outscale pourra se targuer auprès de ses clients.

Big Blue est réputée pour ses avancées technologiques développées dans ses laboratoires. IBM Research a encore frappé avec un nouvel algorithme capable de synthétiser les réseaux de neurones profonds.

Le Cloud pour les grandes entreprises de Dell Technologies se rénove pour apporter une meilleure gestion du stockage et une meilleure visibilité sur les coûts.

Compuware vient de rendre publique une étude réalisée pour son compte par Vanson Bourne auprès de 400 responsables informatiques dans le monde. Le principal résultat est que seulement 7 % des entreprises ont automatisé leurs tests d’applications sur mainframe.

Pour beaucoup d’applications, un faible temps de latence reste un critère essentiel. Aussi le Cloud Amazon va multiplier ses implantations de petits datacentres au plus près de ses clients.

Sous la contrainte de la norme DSP2, le secteur bancaire est contraint d’évoluer vers des opérations plus ouvertes vers l’extérieur en suivant un concept relativement nouveau, l’Open Banking. HSBC s’appuie sur la plate-forme de Mulesoft pour créer de nouveaux services et mieux servir ses 38 millions de clients.

Si financièrement le temps n’est pas au beau fixe pour l’équipementier, il tente de rassurer à l’occasion de son évènement londonien, et mise sur l’intelligence artificielle, avec Mist sur la partie WLAN, pour renouer avec la croissance.

C’est une première : un outil développé dans le cadre du « Data Transfer Project » va être mis à disposition du public pour transférer des fichiers personnels entre deux grandes plates-formes, directement, sans téléchargement intermédiaire. Une pratique qui devrait se généraliser rapidement.

GitHub a sorti une nouvelle version en bêta de son service Actions. Publié pour la première fois en 2018, il est voué à l’organisation de workflows en liaison avec des événements. Sa principale nouveauté est le support de l’intégration et du déploiement en continu (CI/CD). La version finalisée était attendue pour la mi-novembre 2019. Article paru dans L'Informaticien n°181.

L’emblématique constructeur de voitures de sport certifie ses véhicules à la revente avec la blockchain de Salesforce. Celle-ci avait déjà servi à certifier une Lamborghini Aventador S comme une œuvre d’art.

Toutes les News
LIVRES BLANCS
Les entreprises et les organismes publics se focalisent aujourd’hui sur la transformation numérique. En conséquence, les DevOps et l’agilité sont au premier plan des discussions autour des stratégies informatiques. Pour offrir ces deux avantages, les entreprises travaillent de plus en plus avec les fournisseurs de services de cloud public et développent désormais des clouds sur site à partir d’une infrastructure qui répond à trois exigences de base:
1. Agilité sans friction des ressources physiques
2. Systèmes de contrôle optimisant l'utilisation des ressources physiques et offrant un retour sur investissement maximal
3. Intégration des divers composants de l'infrastructure pour un provisionnement et une gestion des ressources automatisés.


Pour fonctionner, votre entreprise doit pouvoir compter sur une solution de sauvegarde efficace, essentielle dans un monde marqué par une croissance exponentielle des données. Vous devez à la fois accélérer vos sauvegardes et pouvoir y accéder plus rapidement pour satisfaire les exigences actuelles de continuité d’activité, disponibilité, protection des données et conformité réglementaire. Dans cette ère de croissance effrénée, les cibles sur bande hors site et autres approches traditionnelles sont simplement dépassées.


L’Intelligence Artificielle promet de révolutionner la perception de la cybersécurité au coeur des entreprises, mais pas uniquement. Ce changement de paradigme engage, en effet, une redéfinition complète des règles du jeu pour les DSI et les RSSI, ainsi que l’ensemble des acteurs de la sécurité.


Lorsque l'on déploie des postes de travail, ils ont généralement tous la même configuration matérielle et logicielle (avec certaines spécificités selon les services). Mais on ne peut pas toujours tout prévoir et il arrive par exemple que de nouveaux programmes doivent être installés ou n’aient pas été prévus. L’accumulation de logiciels « lourds » est susceptible de provoquer des lenteurs significatives sur un PC allant jusqu’à l’extinction nette de l’application. Ce livre blanc explique comment optimiser les performances au travers de 5 conseils rapides à mettre en place.


Ce guide est conçu pour aider les entreprises à évaluer les solutions de sécurité des terminaux. Il peut être utilisé par les membres de l'équipe de réponse aux incidents et des opérations de sécurité travaillant avec des outils de sécurité des points finaux sur une base quotidienne. Il peut également être utilisé par les responsables informatiques, les professionnels de la sécurité, les responsables de la conformité et d’autres personnes pour évaluer leurs performances. les capacités de l’entreprise en matière de cybersécurité, identifier les lacunes dans la sécurité des terminaux et sélectionner les bons produits pour combler ces lacunes.


Tous les Livres Blancs