X
La filière de l’Open Source semble ne pas connaître la crise. Les acteurs du secteur affichent des croissances à deux chiffres et multiplient les contrats dans le privé comme dans le public. Pour tous les observateurs du marché, l’Open Source est donc entré dans l’âge de la maturité. Les DSI ont gagné en compétences et maîtrisent mieux cet univers du non propriétaire. Mais du coup, l’Open Source a-t-il toujours les faveurs des DSI ? Continuent-ils de choisir l’Open Source par philosophie ou l’adoptent-ils par pragmatisme ? Quels bénéfices et freins voient-ils aujourd’hui dans ce modèle ? Éléments de réponses avec les principaux responsables du secteur. [Lire le dossier...] Publié le 02 mai 2013

Malgré – ou grâce à – la crise, la position de l’Open source s’est renforcée dans les entrepises, accélérant son inéluctable progression. L’Open source semble se banaliser de plus en plus et, de l’avis de beaucoup, tend à devenir le modèle dominant. Qu’en est-il réellement, et de quel Open source parle-t-on ? C’est ce que nous allons essayer de détailler dans ces lignes. [Lire le dossier...] Publié le 01 juin 2012

IntroDoss_OpenSource.jpg Pendant des années, le France a été, et reste aujourd’hui encore, une tête de pont pour le logiciel libre. Elle en récolte les premiers fruits avec des réussites parfois méconnues au niveau mondial. Si d’autres ont connu des succès plus modestes, il n’en reste pas moins remarquables. Qu’ont-ils apportés dans le monde logiciel? Qui sont-ils? Un top 10 de l’open source totalement subjectif. Un peu les coups de cœur de L’Informaticien ! [Lire le dossier...] Publié le 01 avril 2009

DOSLINUX.jpg Après une adoption franche ces trois dernières années par les entreprises, 2008 devrait confirmer l’adoption massive des logiciels libres par les éditeurs eux-mêmes. Un passage obligé pour réduire le coût de leurs outils. [Lire le dossier...] Publié le 01 février 2008

mandriva2007.jpg Des distributions vedettes, des progiciels épatants, des sociétés de service qui se démènent… Sur le marché Linux, la France reste un acteur de premier plan. [Lire le dossier...] Publié le 01 février 2007

COUV-PREPA.gif L’utilisation des bases de données se démocratise. Mais ni le bloggeur, ni la PME ne peuvent payer les dizaines de milliers d’euros que coûte la licence d’une solution historique, taillée pour une banque ou une compagnie de transport. La conquête des logiciels libres ne fait que commencer… [Lire le dossier...] Publié le 01 novembre 2006

Actuellement à la Une...
Après la publication de ses très controversées lignes directrices relatives aux traceurs, la Cnil vient de lancer la consultation publique sur ses recommandations pratiques, mises en ligne dans la foulée. Celles-ci n’apportent rien de nouveau, mais éclaire certains points quant au recueil du consentement des internautes sur lequel le gendarme des données personnelles attend les éditeurs au tournant.

Les clients d’IBM qui utilisent les systèmes Power peuvent maintenant aller sur le Cloud de Google pour migrer leurs données ou déporter des tâches de traitement.

Citrix avait poursuivi en justice AVI Networks pour utilisation abusive de brevets avant que l’entreprise soit reprise par VMware. L’accord actuel arrête la procédure judiciaire entre les deux acteurs de la virtualisation.

Au moins 70 employés de la fondation seront remerciés prochainement. Mozilla traverse une période difficile, marquée par le retard à la livraison de nouveaux produits supposés générer des revenus supplémentaires pour la fondation.

Forte de près de 6000 membres, l'association française des correspondants à la protection des données personnelles ouvre un nouveau chapitre avec sa 14ème université des DPO, où un millier de professionnels étaient attendus.

La lettre d’Elliott a vraisemblablement fait mouche. Malgré le souhait répété de Paul Hermelin de ne pas revoir l’offre initiale à la hausse, Capgemini a finalement annoncé porter son prix à 14,5 euros par action, contre 14 euros précédemment.

Le géant des centres de données rachète Packet, un fournisseur de service cloud sur des environnements bare metal.

En quelques heures Google a réalisé deux rachats sur des sujets très différents. Pointy est un spécialiste de la mise en ligne de catalogues produits et AppSheet développe un environnement pour le No Code.

Le géant des paiements signe un gros chèque pour mettre la main sur cette jeune pousse californienne. En effet, celle-ci permet aux développeurs d’applications opérant dans la fintech d’accéder aux données bancaires de leurs utilisateurs par le biais des institutions financières : un secteur en forte croissance, favorisé notamment par la réglementation à l’instar de PSD2.

L’ancien CEO d’Hortonworks, qui avait abandonné tout rôle opérationnel après la fusion avec Cloudera, revient aux commandes après le départ de Tom Reilly.

Toutes les News
0123movie