X

Windows Azure, le Cloud… de quoi parle-t-on exactement ? Une définition du Cloud

par La rédaction - Dossier publié par le magazine L'Informaticien le 04/05/2011
Le Cloud computing, tel que défini par le NIST américain (National Institute of Standards and Technology) est « un modèle permettant un accès facile et à la demande, via le réseau, à un pool partagé de ressources informatiques configurables (par exemple, réseaux, serveurs, stockage, applications et services) qui peuvent être rapidement mises à disposition des utilisateurs ou libérées avec un effort minimum d’administration de la part de l’entreprise ou du prestataire de service fournissant les dites ressources ».

Les cinq grandes caractéristiques du cloud selon le NIST

Le NIST met en avant cinq caractéristiques essentielles des services de cloud :

•    Un accès à la demande en self-service : Dans le cloud, l’utilisateur final du service peut provisionner rapidement les ressources dont il a besoin (serveurs, réseaux, stockage, applications...) et en disposer sans avoir à passer par de longues et complexes étapes de configuration manuelle. Ces capacités de provisionning rapide et de « self-service » permettent de répondre plus vite aux besoins des métiers, aux demandes de changements, ainsi qu’aux exigences croissantes de time-to-market.

•    Un accès réseau ubiquitaire : les services de type Cloud sont accessibles au travers du réseau, qu’il s’agisse du réseau de l’entreprise pour un cloud interne ou d’Internet (ou d’un accès VPN) pour un cloud externe. Cet accès s’effectue au moyen de mécanismes et protocoles standards qui permettent l’utilisation des services cloud depuis de multiples types de terminaux et depuis tout lieu.
Page 1 de 3 Page suivante



Autres dossiers Microsoft Azure
Les actualités Microsoft Azure
Des rumeurs couraient déjà sur ce rachat au mois de mai. C’est maintenant chose faite pour ce rachat de la start-up américano-israélienne CyberX spécialisée dans la sécurisation des environnements de l’Internet des Objets (IdO).
Aucun chiffre n’a été fourni sur la reprise d’ADRM, un spécialiste de la modélisation des données industrielles, par Microsoft. Les technologies d’ADRM vont aider à faciliter l’intégration et la visualisation des données dans les « data lakes » en cloud sur Azure.
Le spécialiste de la gestion des données étend les fonctionnalités de ses services vers les environnements de travail virtuels en faisant l’acquisition de CloudJumper, une start-up qui a développé une plate-forme de gestion des environnements de bureau virtualisés.
Dans le cadre du plan de soutien à l’économie lié au Covid-19, Younited Business Solutions s’associe à BpiFrance pour lancer et opérer une plateforme digitale dédiée au dispositif « Prêt Rebond » mis en place grâce au soutien des Régions afin de permettre aux TPE et PME de renforcer leur trésorerie en moins de 7 jours, via une démarche 100% en ligne.
Le réassureur a la volonté de devenir le premier dans la connaissance du risque. Pour y parvenir, l’entreprise a choisi de s’appuyer sur les outils de Microsoft autour de l’analyse des données et de l’intelligence artificielle.
Actuellement à la Une...
La plateforme de cryptomonnaies planifierait une introduction en bourse, ce pour quoi elle privilégierait une cotation directe plutôt qu’une traditionnelle IPO. Si la SEC devait accepter le dossier de Coinbase, cette arrivée sur les marchés financiers représenterait un pas de géant dans la reconnaissance de la légitimité des devises virtuelles. 

Le fonds d’investissements annonce avoir racheté 100% du capital de Silae, une jeune pousse française spécialisée dans les solutions SaaS de paie et de gestion des ressources humaines, déboursant 600 millions d’euros.

Les collectivités locales semblent devenir des cibles privilégiées des cybercriminels. Le Conseil départemental d’Eure-et-Loir annonce avoir été victime d’une attaque qui a mis ses systèmes d’information “hors service”.

Le bras armé dans le cloud du géant chinois accentue sa présence sur plusieurs marchés en s’appuyant sur l’infrastructure d’Equinix, notamment en Amérique du Nord mais aussi en Europe, avec deux zones à Francfort et à Londres.

Véritable usine de production de l’économie numérique, le datacenter focalise les critiques des associations environnementales. Ces installations dont les plus grosses peuvent consommer jusqu’à une centaine de mégawatts sont-elles vraiment un gouffre énergétique ? Article paru dans L'Informaticien n°186.

Toutes les autres News
0123movie