X
Maîtrisez Windows 10 Creators Update
Loïc Duval / mardi 5 septembre 2017 / Thèmes: Dossier

Maîtrisez Windows 10 Creators Update

Il est temps d'explorer les nouvelles fonctionnalités de cette version désormais largement déployée.

La quatrième version de Windows 10 est disponible depuis plusieurs semaines. Il est temps d'explorer ses nouveautés et découvrir ce que ces dernières nous dévoilent sur le futur du PC et l’évolution du système. Article paru dans le n°159 de L'Informaticien.

Déployé très progressivement depuis la mi-avril, Windows_10 Creators Update est désormais implanté sur une majorité de PC. Pourtant les utilisateurs et les entreprises ont finalement une relative méconnaissance de ces apports. Une constatation finalement assez logique avec la nouvelle approche « Windows As A Service » qui caractérise Windows_10 depuis sa sortie. Autrefois, Windows évoluait tous les 3 ou 4_ans avec une mise à jour majeure et importante qui concentrait toutes les attentions d’autant que l’attente était longue. Avec Windows as a Service, le système évolue de façon constante : les utilisateurs commencent à s’y faire et n’y accordent, finalement, plus trop d’attention.

Notons au passage que Microsoft a petit à petit ajusté ses plans pour aboutir à la sortie de deux itérations du système par an. L’objectif de départ était plus ambitieux, avec quatre releases annuelles, mais il s’est avéré difficilement réalisable par Microsoft, intenable pour les entreprises, et finalement peu utile pour les fans du système, ces derniers disposant du programme Windows Insiders pour recevoir leur dose régulière de nouveautés en intraveineuse. Sorti en août 2015 (nom de code Threshold_1), Windows_10 a depuis connu trois mises à jour majeures : Windows_10 Update (Threshold_2 en novembre 2015), Anniversary Update (Redstone_1 en août 2016), Creators Update (Redstone_2, avril 2017). Une quatrième, dénommée Fall Creators Update (Redstone_3), est attendue à l’automne.

Pour l’utilisateur final, Creators Update apporte quelques améliorations cosmétiques sans changer profondément son utilisation du système. La mise à jour est pourtant plus importante qu’il n’y paraît de prime abord notamment parce qu’elle propose des versions bien plus abouties de certaines apps, parce qu’elle enrichit les fonctions d’entreprise mais surtout parce qu’elle embarque des fondations essentielles qui tracent les contours de ce que Microsoft prévoit dans un futur proche.

La 3D, nouvelle ère Windows ?

Un futur proche que l’éditeur voit très ancré dans la 3D avec des applications de réalité virtuelle mais aussi de réalité augmentée à base d’hologramme. Ce que Microsoft nomme « la réalité mixte » : la convergence entre des mondes 100 % virtuels et notre monde réel, soit en introduisant une perception du réel dans des environnements virtuels soit en projetant des objets 3D holographiques virtuels dans l’univers réel.

Les bases d’une réalité mixte ubiquiste

Les lunettes HoloLens ont servi de laboratoire d’exploration à cette réalité mixte et Microsoft a enrichi Windows 10 de fonctionnalités simplifiant le développement d’applications pour l’exploiter.

Anciennement dénommé Windows Holographics, cette fondation porte désormais le nom de Windows Mixed Reality SDK. Elle permet non seulement d’exploiter les HoloLens – réalité augmentée à base d’hologrammes – mais aussi la nouvelle génération de casques de réalité virtuelle « immersifs », permettant un positionnement du spectateur dans l’espace sans faire appel à des capteurs ou des caméras externes au casque, ou d’autres scénarios exploitant par exemple la caméra et l’écran d’une tablette pour virtuellement projeter un objet 3D dans l’environnement réel.

Dès lors, Windows 10 Creators Update est aujourd’hui indispensable à tous les développeurs qui veulent se préparer à l’invasion des nouveaux casques VR « Windows » que s’apprêtent à lancer Acer, HP, Lenovo, et Asus en octobre prochain et qui s’annoncent comme les cadeaux phares de cette fin d’année. Contrairement aux casques de HTC et Oculus, ces nouveaux casques embarquent des capteurs de position – inspirés des technologies Kinect et HoloLens) – qui évitent l’utilisation des capteurs à positionner aux quatre coins de la pièce et offre davantage de mobilité à l’utilisateur. Ces casques sont aussi dotés de caméras pour concrétiser la réalité mixte prônée par Microsoft.

La création artistique  en 3D est à  la portée de tous grâce à Paint3D et ses tutoriels.

Paint3D

Accessible même à ceux qui n’ont aucun talent artistique et n’ont jamais su dessiner, Paint3D est bien davantage un outil de composition qu’un outil de dessin. L’idée est de vous permettre d’assembler des scènes en 3D pour créer des illustrations amusantes ou pour mettre en scène vos photos.

Mais le programme est truffé de fonctionnalités qui peuvent être très utiles au quotidien. Il intègre une des plus puissantes fonctions de détourage du marché. Une fois l’objet détouré vous pouvez ensuite aisément copier/coller la sélection dans le programme de votre choix. Vous pouvez également utiliser aisément Paint3D pour projeter une image sur des objets ou des surfaces en 3D ou simplement déformer une photo pour l’intégrer ensuite dans une scène 3D.

Le site Remix3D fait partie intégrante de la stratégie Microsoft autour de la 3D et de la réalité mixte.

Remix3D.com

L’intérêt premier de Paint3D est de pouvoir mettre en scène des photos en les mixant à différents objets 3D. Encore faut-il disposer d’un vaste panorama d’objets 3D à disposition. Mais bien au-delà de Paint3D, la nécessité de disposer d’un vaste catalogue d’objets 3D est aussi indispensable à bon nombre de scénarios applicatifs utilisant les lunettes VR et les HoloLens à d’autres fins que de se plonger dans un jeu. Microsoft l’a bien compris et a lancé en parallèle un site communautaire d’objets 3D, nommé Remix3D.com. On peut le voir comme une sorte de Fotolia pour les objets 3D. Remix3D est une base de modèles préconçus que vous pouvez aisément ajouter à vos scènes Paint3D. Mais pas uniquement… Avec Fall Creators d’un outil de montage vidéo dénommé Story Remix. Lui aussi saura incorporer les objets en provenance de Remix3D. Dans sa présentation de cette prochaine fonctionnalité, Microsoft a montré comment Story Remix, sur une séquence de football permettait de remplacer automatiquement le ballon par un objet 3D issu de Remix3D.

Gaming, le renouveau

Microsoft est de nouveau focalisé sur le jeu PC. Depuis la première Xbox, force est de reconnaître que l’éditeur n’avait pas tant mis de ressources et d’énergie à promouvoir le PC comme la machine de jeux absolue – si l’on excepte les évolutions de DirectX. Or, le marché a beaucoup évolué. Le secteur du PC de Gaming est en plein boom. La PS4 ayant taillé des croupières à la Xbox One, Microsoft voit désormais sa console comme un élément à part entière de l’univers Windows 10. Du coup, le système se voit désormais enrichi de vraies fonctionnalités Gaming.

Réglages et Diffusion Live

La première d’entre elles est assez significative et illustre bien ce retour. Désormais, l’univers du jeu possède sa propre rubrique au coeur même du centre de paramétrage de Windows 10. Ce nouvel espace dédié aux réglages ludiques traduit l’enrichissement du système à ce niveau-là. L’utilisateur peut ici personnaliser nombre de raccourcis clavier, mais également ajuster les réglages de captures photo ou vidéo dans les jeux, ainsi que la diffusion en live de vos parties. Car c’est l’un des ajouts clés de Windows 10 : vos sessions de jeux peuvent être diffusées en direct sur le nouveau service et réseau social Mixer de Microsoft – issu du rachat de Beam, un concurrent de Twitch. Les paramètres permettent notamment de sélectionner si le flux de votre webcam doit être superposé à l’image du jeu. Pour activer la diffusion live sur Beam durant une partie, il suffit d’appeler la barre de jeu (Win+G) ou d’utiliser le raccourci « Win+Alt+B ».

Le Game Mode

La principale innovation reste l’introduction très attendue depuis longtemps d’un « Game Mode » : lorsque Windows repère le lancement d’un jeu vidéo, il ajuste son comportement et les priorités de ces processus permanents pour libérer davantage de puissance CPU et GPU au jeu exécuté. Il est important de noter que Microsoft a une vraie « roadmap » en plusieurs phases pour booster l’exécution des jeux vidéo. Creators Update n’est que la première phase qui vise à redonner CPU et GPU aux jeux en premier plan lorsque d’autres programmes s’exécutent en parallèle. Les prochaines versions de Windows 10 verront apparaître d’autres optimisations.

L’activation du Game Mode comporte deux étapes. La première consiste à autoriser Windows à optimiser les jeux : dans Paramètres, allez dans la nouvelle section Jeux, ouvrez l’onglet « Mode Jeu » et sélectionnez « Activé » dans l’option « Utiliser le mode Jeu ».

La seconde étape consiste à activer le mode, ce qui se fait jeu par jeu. Les développeurs peuvent l’activer automatiquement sur leurs nouveaux jeux, mais l’opération est manuelle sur les anciennes applications ludiques. Il suffit de lancer le jeu, d’appeler la barre de jeux (Win+G), de cliquer sur l’icône Paramètres de celle-ci et d’activer le mode Jeu.

Edge, au-delà du Web

Navigateur par défaut de Windows 10, Edge a du mal à s’imposer face à Google Chrome et Mozilla Firefox. Plus instable et pas aussi fonctionnellement riche que ses concurrents, Edge n’en demeure pas moins une composante stratégique du système. Ses moteurs internes servent en effet de socle d’exécution aux apps UWP écrites en JavaScript et HTML. En outre, Microsoft a aussi conscience de l’importance que prennent progressivement les PWA (Progressive Web Apps), ces applications web qui miment à la perfection le look and feel des apps natives et qu’il ne peut laisser Chrome devenir leur unique runtime. Toutefois, il faudra encore attendre Redstone 3 pour voir se concrétiser les efforts de l’éditeur autour des PWA. En outre, Edge sert aussi d’expérimentation en matière d’applications 3D sur le Web, dans la logique évoquée plus haut, et affiche d’ailleurs une compatibilité WebVR13. Enfin, Microsoft cherche à en faire aussi un lecteur universel : outre les pages web et les fichiers PDF, Edge est désormais le lecteur par défaut des eBooks.

Microsoft fait d’Edge un lecteur universel. Après la lecture PDF, c’est désormais celle des eBooks qui est intégrée.

Lire les livres

Le support des eBooks au sein de Edge reste sous-exploité en France cependant. Aux États- Unis, il s’accompagne d’une évolution du Windows Store qui assure la diffusion de livres électroniques à la manière de Kobo ou Amazon Kindle. Pour l’instant la France ne bénéficie pas de cette boutique en ligne. Relativement minimaliste, la lecture d’eBooks incorporée à Edge répond aux besoins du plus grand nombre avec le support du format ePub, une barre de progression de la lecture, la possibilité de reprendre la lecture là où on l’a arrêté et toutes les fonctions de formatage de texte essentielles (– taille de la police, style, couleur de la page, etc.

Améliorations ergonomiques

Côté ergonomie, Edge s’améliore avec la possibilité d’obtenir un aperçu de la page en plaçant la souris sur l’onglet et la possibilité de déployer la barre d’onglets pour afficher toutes les pages sous forme miniature. La gestion des favoris n’a pas vraiment été améliorée et reste très basique mais une fonction d’import (IE, Chrome, Firefox) et même d’export fait son apparition : il faut aller dans les Paramètres de Edge et cliquer sur « Importer à partir d’un autre navigateur » pour accéder au volet de gestion des imports/exports.

Surtout, Edge introduit une fonction « Mettre les onglets à part » très pratique. En effet, il vous arrive probablement fréquemment de réaliser des recherches pour un projet et d’ouvrir pléthore d’onglets, puis de vous retrouver plus ou moins contraint de garder le navigateur ouvert pour ne pas perdre ces onglets tant que vous ne les avez pas compulsés. Avec « Mettre à part », tous les onglets ouverts sont mémorisés en un clic. On peut ensuite les rappeler d’un clic au moment opportun. Il s’agit d’un vrai plus ergonomique, dont on ne peut plus se passer une fois qu’on a pris le pli.

Plus d’extensions

Les extensions ont fait une apparition timide sous Edge avec Anniversary Update (Redstone 1). Le catalogue s’enrichit désormais d’une trentaine de nouvelles extensions avec notamment l’arrivée des premières protections pour Edge signées des éditeurs de sécurité (Norton, Keeper, etc.) et de nouveaux outils pour les devs. Un nombre qui reste infinitésimal comparée à la richesse de Chrome en la matière.

Un relooking des apps

Windows Creators Update marque l’introduction d’une nouvelle identité visuelle dénommée Microsoft Fluent Design. Fluent n’est pas une technologie figée, mais un voyage qui débute avec Creators Update pour obtenir des interfaces utilisateurs plus séduisantes, visuellement plus riches et plus denses avec des notions de lumière, de profondeur, de mouvements et de matière.

Les premiers pas de Microsoft Fluent Design

Petit à petit, Microsoft est en train de retravailler le « look & feel » de toutes ses apps pour les conformer aux principes édictés par « Fluent Design », principe que l’on peut découvrir au travers du site fluent. microsoft.com. Groove, Films & TV, Courrier mais aussi la Calculatrice Windows, bénéficient déjà d’une refonte visuelle. Au passage, signalons que si vous n’avez pas utilisé Groove depuis longtemps, nous vous invitons à l’explorer de nouveau. Le logiciel de musique et son abonnement Music Pass ont considérablement évolué avec notamment des Playlists précréées façon Spotify mais aussi une super fonction de génération automatique de Playlists particulièrement bien fichue et surprenante de justesse – dopée au Deep Learning.

Dans un même ordre d’idées, sachez que « Films & TV » a aussi été retravaillé pour supporter les vidéos 4K ainsi que les vidéos à 360°, en vue de l’apparition des casques de réalité virtuelle conçus pour Windows 10.

De l’encre partout

Avec sa gamme étendue d’ordinateurs à écran tact ile offrant un support avancé des stylets (Surface Pro, Surface Laptop, Surface Book, Surface Studio), Microsoft continue de faire évoluer les usages de l’écriture manuscrite sous Windows. Anniversary Update avait introduit l’espace de travail Windows Ink. Creators Update cherche à multiplier les usages du stylet. Outre un support avancé des notations dans Edge, pour annoter les pages web, on retrouve désormais un usage similaire des annotations manuscrites dans Cartes, le logiciel de navigation de Windows 10 qui a lui aussi beaucoup évolué, et dans Photo.

Creators Update s’accompagne de nouvelles fonctionnalités Entreprise et de nouveaux outils de déploiement.

Tout pour les entreprises

Contrairement à ce que son nom pourrait laisser à penser, Windows 10 Creators Update n’est pas uniquement une édition centrée autour du grand public. Elle apporte aussi un lot important de fonctionnalités dédiées aux équipes IT et d’une manière générale aux entreprises. C’est essentiellement autour de la sécurité des « endpoints » et des « devices » que se concentrent les nouveautés…

Hello & Dynamic Lock

La technologie d’identification biométrique Windows Hello passe à la vitesse supérieure et se trouve désormais déclinée en version « Windows Hello For Business » avec un fonctionnement « 100 % On Premises » pour les entreprises qui, pour des raisons stratégiques ou réglementaires, se doivent de n’utiliser qu’un Active Directory local et ne peuvent pas faire reposer leurs authentifications sur le Cloud – et notamment pas sur Azure Active Directory. Windows Hello, technologie de « login » sans mot de passe, se voit également accompagner d’une nouvelle technologie de « logoff » automatique dénommée Dynamic Lock. Celle-ci bloque l’accès au PC lorsque l’utilisateur s’en éloigne, le système pouvant notamment être couplé avec le Bluetooth du smartphone : dès que l’utilisateur, son smartphone en main, s’éloigne du PC de quelques mètres, la fonction Dynamic Lock verrouille automatiquement le PC. La fonction de verrouillage dynamique est disponible sur toutes les versions de Windows au travers des paramètres Windows, icônes Comptes, onglet Options de connexion.

Advanced Threat Protection

Windows Defender Advanced Threat Protection devient une composante fondamentale de la supervision et de la sécurisation des machines Windows. Avec Creators Update, WDAPT évolue ainsi d’un outil essentiellement d’investigation vers un outil de détection avancée – grâce à de nouveaux capteurs et indicateurs placés au coeur du Kernel – et de réponse automatisée ou semi-automatisée pour bloquer plus efficacement les attaques et les codes conçus pour contourner les protections traditionnelles. WDAPT s’appuie directement sur des capteurs intégrés à Windows 10 et ne nécessite donc l’installation préalable d’aucun client. Il offre un véritable tableau de bord de pilotage des alertes de sécurité et autres signaux faibles pour tous vos PC. L’acquisition récente d’Hexadite devrait rapidement venir enrichir la solution de nouvelles fonctions d’analyse comportementale à base d’Intelligence Artificielle et surtout des fonctions de remédiation automatisée. Encore méconnu, WDATP est l’une des valeurs montantes de l’offre Microsoft et protège déjà plus de 2 millions de machines dans le monde.

Windows Hello s'applique désormais à l'entreprise. Tout comme son pendant Dynamic Lock.

Nouveaux outils de déploiement

Avec Creators Update, Microsoft compte bien embarquer dans l’aventure Windows 10 toutes les entreprises restées jusqu’ici en Windows 7 ou Windows 8. L’éditeur a notamment enrichi ses outils de déploiement. Windows Upgrade Readiness fournit des informations et des recommandations importantes sur les ordinateurs, les applications et les pilotes de votre organisation, sans avoir à dépenser le moindre centime ni implémenter une infrastructure spéciale à cet effet.

L’ancien outil ICD (Windows Imaging & Configurat ion Designer) est désormais remplacé par une App issue du Windows Store et dénommée Windows Configuration Designer. Elle propose différents assistants pour créer des Packs de Provisionnement (fichiers .ppkg) qui permettent de préparer des PC, des smartphones, ou des machines kiosques en préparant des configurations, des paramétrages afin d’enrôler ces appareils dans l’organisation sans avoir à créer et maintenir des images disque. À noter que la configuration des PC n’impose plus l’utilisation d’un AD local et supporte l’enrôlement via Azure AD ; il est même possible de préparer un fichier pour un enrôlement de masse. Et de nouvelles commandes PowerShell font leur apparition pour installer les Packs ainsi préparés. Enfin, il faut aussi signaler que Hyper-V bénéficie de nombreuses améliorations, comme une nouvelle fonction de création rapide de VM, le support des snapshots sur les VM hébergés dans un Hyper-V lui-même hébergé dans une VM, et différentes autres améliorations ergonomiques.

Bref, Windows 10 Creators Update est une mise à jour importante pour Windows et pour Microsoft. Elle apporte plus de confort et de sécurité et fournit aux développeurs les bases pour créer une nouvelle génération d’apps s’appuyant sur Fluent et sur la réalité mixte. Si vous ne l’avez pas encore installée, vous pouvez forcer son installation en allant sur le site www.microsoft.com/fr-fr/ windows/features. ❍


Cortana, ou l’informatique ambiante

Soyons francs, Microsoft est en passe de rater le train de l’informatique ambiante. Alors que l’assistant d’Amazon se trouve désormais embarqué dans une multitude de Devices et que Apple vient de lancer son enceinte Siri « HomePod », Microsoft tarde à imposer Cortana ailleurs que sur PC. L’assistante personnelle est à la traîne, surtout à l’international. Ainsi, la version française de Cortana est fonctionnellement très en retard sur la version US et Cortana n’est toujours pas disponible sur les smartphones Android hors États-Unis. Pour autant, l’informatique ambiante n’est pas oubliée et Microsoft cherche à faire du PC une composante de ce nouveau paysage. Désormais, Cortana peut s’utiliser en plein écran directement de l’écran d’accueil du PC sans avoir à s’authentifier. Vous pouvez l’activer d’un Hello Cortana et lui poser vos questions vocalement. 


Fall Creative Update

 Après Redstone 2, voici venir Redstone 3 attendu pour l’automne. Une version qui sera notamment marquée par une refonte de OneDrive, l’apparition du support des shells de Fedora et OpenSuse en plus de l’actuel support du Bash Ubuntu, l’arrivée d’un outil de montage vidéo dopé à la 3D et à l’Intelligence Artificielle, une version de Edge isolée grâce aux conteneurs Windows (Windows Defender Application Guard for Edge) pour une navigation totalement sécurisée avec la possibilité d’épingler les sites dans la barre des tâches, la possibilité d’épingler vos contacts favoris en barre des tâches, un centre de notifications plus interactif, etc.


Un nouveau centre de sécurité

Chaque nouvelle mouture de Windows apporte son lot d’améliorations en matière de sécurité et de renforcement du système face à des menaces en évolution permanente. Dans la Creators Update, l’antimalware Windows Defender subit une complète refonte visuelle et se transforme en véritable centre de pilotage de la sécurité du système. L’écran d’accueil offre un aperçu de l’état des différents boucliers intégrés : antimalware, performances et intégrité du système, pare-feu – gestion simplifiée de ses paramètres clés –, protection SmartScreen (bouclier s’appuyant sur la réputation des fichiers et sites web), et enfin du contrôle parental, dont l’accès s’en trouve très simplifié, bien des utilisateurs n’ayant jamais découvert que Windows 10 intégrait une telle protection tant elle était mal mise en évidence. Ce centre de sécurité est disponible en double cliquant sur l’icône bouclier affichée dans la zone de notification du système.

Print
2594

Name:
Email:
Subject:
Message:
x
Rechercher dans les Dossiers
Actuellement à la Une...
L’héritier du Safe Harbor a passé sa première revue annuelle. La Commission européenne se dit satisfaite des progrès faits par l’administration américaine, sans toutefois se montrer trop enthousiaste : de nombreux points restent à améliorer pour garantir la protection des données des citoyens européens.

Une personne à supprimer sur une vidéo ? Un élément moche du décor ? Pas de problème : avec la fonctionnalité (expérimentale) Cloak d’Adobe, vous pouvez enlever ce que vous n’aimez pas lors du montage vidéo.

Ils sont 31 cosignataires d’une lettre adressée aux autorités européennes, à Bruxelles. Ils s’alarment, voire s’insurgent, contre l’orientation du nouveau code des télécoms qui va selon eux à l’encontre de ce qu’il faut faire pour créer la « Gigabit Society ». 

Elle doit servir au paiement mobile, mais l’application Izly, conçue pour les Crous, avait un autre objectif. Collecter les données de géolocalisation des étudiants afin de leur envoyer des notifications ciblées… et des campagnes publicitaires.

Retour en Israël pour la seconde édition de l’IT Press Tour dans ce pays. La première journée a été bien remplie avec 3 visites dans des entreprises dans des secteurs d’activité très variés : Web, sécurité et gestion des données.

Conçu par le créateur d’Android Andy Rubin, l’Essential Phone est pour le moment une catastrophe en termede ventes, mais aussi du point de vue juridique puisqu’il est poursuivi en justice pour l’exploitation d’une technologie de transmission de données.

Ce serait la concrétisation d’une rumeur qui circule depuis août dernier, et qui permettrait à Cisco de se diversifier dans les communications unifiées, alors que son cœur de métier stagne sur la vente de switches et de routeurs.

La start-up américaine lève 502 millions de dollars supplémentaires. Ils s’ajoutent à la somme déjà astronomique déjà récoltée, de 1,3 milliard de dollars. Et rares sont ceux qui ont vu ne fut-ce que l’ombre d’un prototype.

Pour une fois que les acteurs du Web et les défenseurs de la vie privée en ligne tombent d'accord : tous rejettent en bloc le rapport sur le règlement ePrivacy adopté hier en commission par les eurodéputés. Le texte est à la fois trop contraignant et pas assez...

C’est via son site Uber Movement que le spécialiste des VTC publie une carte avec les données anonymisées de milliers de trajets en région parisienne, issue de l’activité des chauffeurs. 

Toutes les News

LIVRES BLANCS

Repensez votre approche en matière de cybersécurité, un Livre Blanc Fortinet.

Pourquoi les leaders de la sécurité sont désormais contraints de faire face aux principales menaces de sécurité. 

Le paysage de cybermenace continue de croître et d’évoluer. Cybersecurity Ventures prévoit que la cybersécurité deviendra un business de mille milliards de dollars entre 2017 et 2021.



Les tendances du stockage de données en France face au digital,
un Livre Blanc HPE.

La transformation digitale s’opère dans tous les secteurs d’activités et à tous les niveaux des entreprises et des organisations. Les données collectées, traitées et échangées croissent en volume comme en valeur et deviennent de facto un véritable enjeu stratégique. 


Une étude Ponemon sur les coûts liés aux failles de sécurité en France, un Livre Blanc 3M France

IBM et Ponemon Institute ont réalisé une étude en 2016 sur les coûts liés aux brèches de sécurité. L'étude a été accomplie dans de nombreux pays dont la France. Il ressort de cette étude que les coûts ont augmenté en passant de 134 € à 141 € par personne. Et, en moyenne, le coût pour une entreprise s'élève désormais à 3,4 millions d'euros. 


Les nouvelles possibilités du Service Management, un Livre Blanc easyvista.

La transformation numérique des entreprises offre de nouveaux champs d’actions en matière de services rendus aux utilisateurs et ce afin d’améliorer leur vie quotidienne et leur productivité. 


Infrastructure IT gérée dans le cloud, un Livre Blanc Cisco Meraki et Inmac-WStore.

Ce Livre Blanc traite des tendances informatiques modernes et explique comment les produits Cisco Meraki fonctionnent en synergie pour fournir une solution informatique globale, fiable et complète pour les entreprises.


Tous les Livres Blancs