X
Les stations de communication remplacent les postes de travail
Yann Serra / mercredi 31 janvier 2018 / Thèmes: Mobilité, Dossier

Les stations de communication remplacent les postes de travail

La tendance 2018 : passer du poste de travail sordide à la station de communication sexy

Alors que les entreprises dépouillent leurs bureaux des équipements et du mobilier habituels pour parvenir à louer moins de surface, les salariés se voient attribuer, en échange, des PC très haut de gamme qui intègrent le must des télécommunications.

En échange de la suppression de leur espace de travail privatif, les salariés se voient équipés de PC très haut de gamme, 40 à 50 % plus chers qu’à l’habitude.

Des postes de travail de meilleure gamme pour compenser la perte des mètres-carrés. À La Défense, à Paris, tout comme dans de nombreux autres quartiers d’affaires dans le monde, la mode est aux salariés qui arrivent le matin et se « pluggent » sur la première chaise disponible. Plus personne n’a de bureau à soi, avec tiroirs et décorations attitrées. « Transformer ainsi les espaces de travail permet de répondre à la demande croissante des salariés de télétravailler à tour de rôle et résout la problématique de la rentabilité des espaces locatifs, qui est en chute libre. L’objectif actuel est de louer, chauffer et alimenter des locaux dont la capacité d’accueil ne correspondrait plus qu’à 70 % du personnel », témoigne ainsi Frédéric Fourdrinier, qui travaille à concrétiser techniquement de tels projets chez Pointnext, la nouvelle SSII de HPE.

De super PC pour les collaborateurs afin de compenser la perte de leur mobilier de travail

Reste que pour concrétiser un tel effort de transformation, plus question de se contenter des classiques PC de bureau. Officiellement, il s’agit de doter les salariés de postes de travail capables de les suivre n’importe où et intégrant dans la foulée toutes les fonctions téléphoniques qui ne peuvent plus être figées dans un combiné. Mais en vérité, les directions ont parfaitement intégré que de déposséder les salariés d’un mobilier personnel sera vécu comme une dégradation des conditions de travail. En compensation, les doter d’une machine qui flatte autant leur égo que le faisaient auparavant les voitures de fonction ne serait qu’un moindre mal.

« Comptez qu’un poste de travail portable, avec toutes les options dernier cri, qui intègre une connexion 4G et qui dispose d’un écran haut de gamme – alors que, historiquement, les entreprises ne prenaient toujours que des dalles d’entrée de gamme – ne coûtera qu’une petite centaine d’euros par mois par salarié. Par rapport au coût salarial du collaborateur, c’est dérisoire, surtout si cela permet d’éviter la fuite des troupes chez la concurrence », analyse pour sa part Yann Guérin, qui chapeaute les ventes de PC aux entreprises chez HP.

Yann Guérin note par ailleurs que la décision d’achat a changé de main dans les entreprises : « Alors que nous ne vendions auparavant des PC qu’aux DSI, ce sont désormais des utilisateurs-clés, représentatifs des métiers, qui sélectionnent les postes de travail dans la majorité des cas. Pour concrétiser des ventes, les fournisseurs organisent donc à présent des journées show rooms dans les locaux des entreprises », témoigne-t-il en sous-entendant qu’il ne s’agit plus pour le constructeur de montrer des produits utiles mais bel et bien épatants.

Les stations de communication offrent un système audio haut de gamme avec des touches de raccourcis Skype pour compenser la disparition des combinés téléphoniques.

Du poste de travail sordide à la station de communication sexy

Dans ce contexte, on ne parle plus de postes de travail, mais de stations de communication. Le profil type de l’équipement mobile est un PC portable de 12 ou 13 pouces, dit convertible – avec l’écran qui se retourne complètement dos au clavier pour faire office de tablette –, avec écran FullHD, webcam avec résolution la plus importante possible et une qualité audio digne d’un équipement de salon.

Chez HP, les modèles Elite Book 1020 et 1030 qui correspondent à ce descriptif intègrent un système audio Bang & Olufsen qui permet de mener de conversation et des visioconférences via Skype et consort avec une qualité d’écoute inédite. Ces modèles sont par ailleurs dotés d’un dispositif « Noise Cancelation » qui annule le bruit alentour pour que les interlocuteurs à l’autre bout d’Internet n’entendent que la voix de l’utilisateur, malgré le brouhaha de l’open space.

Parmi les autres particularités, le clavier se dote de toutes les touches de raccourcis pour décrocher, raccrocher, passer en mode mute ou partager son écran dans Skype. La webcam devient rétractable pour garantir au collaborateur qu’il ne sera pas filmé à son insu. La dalle est quant à elle équipée en option d’un mode « Sure View », débrayable en appuyant sur F2, qui interdit aux voisins de distinguer l’écran de l’utilisateur, à la manière d’un filtre – il s’agit ici d’un dispositif électronique.

« Pour bénéficier de cette option sans supplément de coût, tout comme d’une connexion 4G en plus du Wifi et d’un disque SSD NVMe plus rapide que les disques classiques, nous remarquons que les entreprises privilégient aujourd’hui les modèles équipés de zen Pro, le tout dernier processeur d’AMD qui permet d’avoir les mêmes performances qu’un Core d’Intel pour 10 % moins cher », remarque Yann Guérin. Il note cependant que les disques choisis ont toujours une capacité minimale (128 Go typiquement), l’essentiel des applications et des données étant désormais en Cloud.

Des caractéristiques similaires se déclinent dans les postes à disposition que les entreprises peuvent préférer installer sur des bureaux. Ce sont alors des unités centrales minuscules qui se clipsent derrière les écrans, voire s’accrochent au mur, toujours dans la volonté d’économiser au maximum la surface de travail. Chez HP, ces unités correspondent aux EliteSlice. « Nous avons désigné ces modèles pour qu’ils soient le plus sexy possible, avec une conception modulaire où l’on peut assembler plusieurs tranches qui ajoutent des fonctions additionnelles au boîtier de base, comme le backup ou le système audio Bang & Olufsen », décrit Yann Guérin. Et de préciser que les écrans qui vont de pair sont sans bord, autant pour l’élégance que pour assembler des murs d’images sans le quadrillage des bordures.

Dans des salles de réunion qui ne peuvent plus accueillir physiquement que trois ou quatre personnes, les stations de communication font à la fois office de pieuvre téléphonique et d’écran de projection pour les PowerPoint.

Huddle rooms et stations de communication réinventent les réunions

Dans leur effort pour réduire les mètres-carrés, les entreprises remplacent aussi les grandes salles de réunion par des « huddle-rooms » – que l’on évitera de traduire en français par « salle de confinement » – : sorte de bocal en verre au beau milieu d’un plateau et qui n’accueille pas plus de trois ou quatre personnes. Un huddle-room accueille idéalement les conf-calls ou les réunions-PowerPoint avec des collaborateurs – c’est nouveau ! – en télétravail.

« Dans ce genre de salles, les entreprises n’aménagent plus forcément d’équipement spécifique. Dans ce cas, c’est le portable convertible de l’utilisateur qui sert de pieuvre téléphonique : on le pose au milieu de la table, avec le clavier replié dans le dos de l’écran, et, grâce au système B " O, la qualité d’écoute est tellement bonne que l’on a l’impression que les interlocuteurs sont présents dans la pièce », témoigne Yann Guérin.

Quant aux réunions PowerPoint, les stations de communication intègrent désormais tous des dispositifs qui simplifient radicalement la connexion et le partage d’écran à distance. Il suffit d’abord d’envoyer aux participants une invitation avec l’adresse du PC qui fait office de pieuvre. Puis, selon les constructeurs, une app dédiée ou un plugin Skype permet d’afficher chez tout le monde l’écran de l’organisateur, voire l’écran d’autres participants, à concurrence de quatre écrans en simultané.

Selon Yann Guérin, cette transformation des locaux n’est pas qu’un effet de mode. « Les salariés ont désormais pris l’habitude de travailler pendant 40 % de leur temps au téléphone et le télétravail devrait augmenter de 150 % d’ici à deux ans », conclut-il. ❍

3531

x
Rechercher dans les dossiers

Actuellement à la Une...
Seuls les volontaires embarqueront sur leur mobile l’appli (ou l’une des applis) du déconfinement. Ils sauront ainsi s’ils ont croisé un autre volontaire StopCovid déclaré positif au SARS-Cov-2.

Le rachat de Pivotal par VMware devait marquer une nouvelle étape pour la fondation qui abrite la communauté autour de Cloud Foundry. C’est chose faite avec l’arrivée de Chip Childers qui remplace Abby Kearns à la tête de la fondation.

Nouvelle livraison d’applications ou de services rendus gratuits pendant la période de confinement dont nous avons connaissance.

C'est Mounir Mahjoubi, ancien secrétaire d'État au Numérique et député LREM de Paris (19ème), qui le dit. Il vient de diffuser une note parlementaire sur le traçage des données mobiles qu'il estime nécessaire pour sauver des vies.

Alors que James Whitehurst prend la présidence d’IBM, il est remplacé à la tête de Red Hat par l’actuel vice-président exécutif en charge des Produits et Technologies, Paul Cormier. Ce dernier, en poste depuis 2001, a notamment été un acteur stratégique dans la transition de Red Hat vers un modèle commercial.

Passée la première vague tragique du pic d’hospitalisation des malades du Covid-19, le réseau social ne se contentera pas d’éliminer les fausses informations de ses fils d’actualité. Il va amplifier via son programme Data for Good, sa coopération avec les chercheurs pour préparer les mesures de déconfinement.

Une nouvelle semaine commence et la liste des bévues est déjà longue pour Zoom. Transit des flux vidéos par la Chine et vidéos enregistrées librement consultables sur la Toile, tandis que des Etats américains déconseillent ou interdisent son utilisation dans les écoles... c’est un mauvais lundi pour l’outil de vidéoconférence. 

Depuis ce matin, il est possible depuis le site du ministère de l’Intérieur de créer une attestation de déplacement dérogatoire dématérialisée. Deux semaines après avoir interdit les formulaires numériques tiers, Beauvau a lancé ce lundi son propre dispositif.

L’organisation rassemblant les hôpitaux parisiens pourrait avoir recours aux solutions d’analyse de données de l’entreprise américaine. Celle-ci est en pleine opération séduction des institutions médicales européennes, profitant de la lutte contre l'épidémie de COVID-19.

LogMeIn lance sa nouvelle mise à jour de GoToMeeting avec plusieurs nouvelles intégrations dont Microsoft Teams.

Toutes les News
LIVRES BLANCS

Découvrez dans ce livre blanc, les avantages des toutes nouvelles solutions NETGEAR, pour simplifier et rentabiliser vos déploiements, et gérer votre réseau à distance, où que vous soyez, au bureau ou en télé-travail.


OneTrust est une plateforme logicielle innovante de gestion de la confidentialité, de la sécurité des données personnelles et des risques fournisseurs. Plus de 4 000 entreprises ont choisi de faire confiance à cette solution pour se conformer au RGPD, au CCPA, aux normes ISO 27001 et à différentes législations internationales de confidentialité et de sécurité des données personnelles.

OneTrust vous propose de télécharger le texte officiel du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). Vous aurez également la possibilité de recevoir la version imprimée de ce texte, sous forme de guide pratique au format A5, spiralé, en complétant le formulaire.


Le présent guide d'achat vous aidera à améliorer l'efficacité de votre cloud hybride, en mettant l'accent sur les stratégies de gestion des données dédiées aux applications correspondantes.


Les entreprises et les organismes publics se focalisent aujourd’hui sur la transformation numérique. En conséquence, les DevOps et l’agilité sont au premier plan des discussions autour des stratégies informatiques. Pour offrir ces deux avantages, les entreprises travaillent de plus en plus avec les fournisseurs de services de cloud public et développent désormais des clouds sur site à partir d’une infrastructure qui répond à trois exigences de base:
1. Agilité sans friction des ressources physiques
2. Systèmes de contrôle optimisant l'utilisation des ressources physiques et offrant un retour sur investissement maximal
3. Intégration des divers composants de l'infrastructure pour un provisionnement et une gestion des ressources automatisés.


Pour fonctionner, votre entreprise doit pouvoir compter sur une solution de sauvegarde efficace, essentielle dans un monde marqué par une croissance exponentielle des données. Vous devez à la fois accélérer vos sauvegardes et pouvoir y accéder plus rapidement pour satisfaire les exigences actuelles de continuité d’activité, disponibilité, protection des données et conformité réglementaire. Dans cette ère de croissance effrénée, les cibles sur bande hors site et autres approches traditionnelles sont simplement dépassées.


Tous les Livres Blancs
0123movie