X

GEMALTO : Que la puce soit avec toi

par Stéphane Larcher - Dossier publié par le magazine L'Informaticien le 01/02/2013 Article Rating

Issue de la fusion entre Gemplus et Axalto en 2006, Gemalto est aujourd’hui le leader mondial dans la fourniture de solutions de sécurisation des échanges électroniques. Elle propose une large gamme de matériels et logiciels, dont les fameuses cartes à puce. En 2012, la société a réalisé plus de 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Au mois de décembre dernier, l’entreprise faisait son entrée au CAC 40… en remplacement d’Alcatel-Lucent.

Sur la base de l’invention de Roland Moreno, la société Gemplus a été créée en 1988 par six ingénieurs issus de Thomson, dont Marc Lassus qui deviendra le PDG de l’entreprise. Innovatron, la société dirigée par Roland Moreno, investira dans la société nouvellement créée à hauteur de 5 % pour un montant d’environ 3 millions de francs. Comme l’indique Roland Moreno dans son ouvrage « Carte à puce : l’histoire secrète », Innovatron aurait voulu investir beaucoup plus dans Gemplus mais en fût empêché par Schlumberger qui achetait également une licence à Innovatron. « Innovatron sera malheureusement empêché par Schlumberger de trop participer au projet Lassus », écrit M. Moreno. « Partant pour investir vingt ou trente millions de francs, que nous avons, le conseil d’administration par la voix du représentant de Schlumberger nous prie de ne pas monter au-dessus de 3 MF, soit 5 % du capital de la future Gemplus. » L’objectif des ingénieurs est de fonder une entreprise susceptible de devenir le leader dans les technologies autour des cartes à puce, notamment leur sécurisation par le chiffrement. Le succès est immédiat et durant les dix années suivantes, l’entreprise va enregistrer une croissance annuelle proche de 35 % pour arriver au milliard d’euros de chiffre d’affaires et 6 000 personnes employées. Tout va donc pour le mieux pour les fondateurs toujours à la tête de l’entreprise. Toutefois, l’année 1998 marque un tournant : c’est la dernière année où l’entreprise bénéficie d’une exemption fiscale, notamment via le crédit d’impôt-recherche dont elle profite depuis sa création. Au total, ce sont plus de 100 millions d’euros qui lui ont été ristournés. C’est également durant cette année-là que Marc Lassus décide de déménager à Londres, ceci l’obligeant à quitter son poste de PDG en vertu de la loi française de l’époque et le céder à Daniel Le Gall, un des autres fondateurs de l’entreprise.

La folie des grandeurs

De la capitale britannique, Marc Lassus a des rêves de grandeur. Il souhaite développer un gigantesque pôle technologique dans le sud de la France, en créant tout un écosystème autour de Gemplus et envisage ni plus ni moins de s’emparer du constructeur Bull au travers d’une OPA. Pour réaliser ces projets, il faut de l’argent, beaucoup d’argent. Aussi, et contre l’avis du Conseil d’Administration, notre sémillant patron décide de préparer l’introduction en Bourse de l’entreprise. Presque simultanément, Marc Lassus rencontre David Bonderman, fondateur du fonds d’investissement américain Texas Pacific Group (TPG) notamment connu pour avoir racheté Continental Airlines en 1993 pour 66 millions de dollars et l’avoir revendu dix fois plus cher cinq années après. Les deux hommes s’entendent immédiatement, notamment parce que M. Bonderman est d’une créativité sans égale pour tout ce qui concerne les optimisations fiscales. Il propose donc de transférer le siège de Gemplus au Luxembourg, à la fois pour des questions de fiscalité de l’entreprise mais aussi à cause de règles nettement plus souples en ce qui concerne la rémunération des dirigeants. Au passage TPG investit 550 millions de dollars dans l’entreprise en échange de 26 % du capital, du droit de nommer le PDG et la majorité des membres du Conseil d’administration. Tout ceci est décidé par les deux interlocuteurs précités ainsi que par Alex Quandt, entré au capital de l’entreprise à hauteur de 27 % en 1996 lors du rachat de Datacard.

Page 1 de 4 Page suivante

Noter ce dossier (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider


Autres dossiers Technologie