X

ZTE : La conquête du monde passe par Poitiers !

par - Dossier publié par le magazine L'Informaticien le 01/06/2012 Article Rating

Après 27 ans d’existence, ZTE est devenu le deuxième plus gros équipementier télécom chinois et a entamé une diversification qui lui permet d’être quasi incontournable dans la mobilité. De l’aérospatiale aux smartphones dernière génération, ZTE sait s’imposer massivement. Et discrètement.


De l’Espace à la Terre en passant par les nuages, ZTE a plus d’un atout dans sa manche. Discret jusqu’au début des années 2000, l’équipementier chinois est désormais implanté partout dans le monde, bien que cette montée en puissance et en visibilité se soit fait attendre. Né dans un contexte économique particulier en 1985, ZTE a profité de la volonté de l’industrie aérospatiale de trouver des partenaires dans la zone économique de Shenzhen. Ça tombe bien : la période correspondait parfaitement à la volonté politique de conversion à l’économie de marché de la Chine communiste. C’est donc de cette ouverture aux règles du marché international et aux investissements étrangers que plusieurs géants chinois allaient éclore et parmi eux ZTE (Zhongxing Telecommunication Equipment). 

L’accointance avec le milieu aérospatial conduira aux commandes de l’entreprise Hou Weigui, précédemment directeur de la faculté de technologie à Xian, sous l’égide du ministère de l’Industrie aérospatiale chinois. En 1985, Hou Weigui part avec d’autres pour Shenzhen afi n d’ouvrir Zhongxing Semiconductor Co., l’ancêtre du ZTE actuel. Rapidement, une équipe de huit ingénieurs R & D est mise en place, et planche sur les autocoms PBX (Private Branch Exchange). Et les projets fleurissent tout aussi rapidement dès 1987 avec la mise au point d’un SPC (Stored Program Control, pour les échanges téléphoniques contrôlés par logiciel embarqué dans la mémoire du système), certifié en juillet de la même année par le ministère des Postes et Télécommunications de l’époque. C’est d’ailleurs le tout premier produit entièrement développé par ZTE. C’est aussi ce qui marque définitivement l’entrée de l’entreprise dans l’industrie des télécoms.

ZTE en chiffres

Le groupe de télécommunications chinois a réalisé, en 2011, 53,9 % de son chiffre d’affaires sur la partie réseau télécoms, 31,3 % sur les terminaux et 14,8 % sur la partie logicielle, services et autres produits. Toujours en 2011, l’entreprise a réalisé 54,2 % de son CA hors de Chine, dont 23,7 % sur la zone Europe/ Amériques/Océanie. En 2011, le groupe chinois a réalisé un chiffre d’affaires mondial de 10,7 milliards d’euros. ZTE, c’est aussi l’entreprise qui, en 2011, a déposé le plus grand nombre de brevets : 2 826 demandes. Il dispose d’un portefeuille de plus de 40 000 brevets, en incluant les demandes en attente, toutes disciplines confondues.

Page 1 de 4 Page suivante

Noter ce dossier (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider


Autres dossiers Mobilité