X

YAHOO : Début d'une nouvelle histoire ou clap de fin ?

par Bertrand Garé - Dossier publié par le magazine L'Informaticien le 01/02/2012 Article Rating

Depuis quelques jours, Yahoo occupe le devant de la scène avec le départ de son fondateur, Jerry Yang, et l’arrivée de Scott Thompson, l’ancien patron de Paypal, à la tête de l’entreprise. Les interrogations tournent autour de la possibilité que l’entreprise retrouve les sommets qu’elle a connus. Retour sur l’histoire d’un portail longtemps identifié au Web lui-même.

En 1994, Internet n’est plus à proprement parler une nouveauté. L’idée d’un réseau de ce type a été lancée près de cinq ans auparavant par Tim Berners-Lee. Utilisateurs d’Internet, David Filo et Jerry Yang, étudiants à Stanford en Californie, ont l’idée de compiler un annuaire des sites Internet pour plus facilement les retrouver dans un classement hiérarchique. La difficulté était de pouvoir trouver le site ou l’information avec la pertinence voulue. Le projet intéresse l’université de Stanford qui, pour le rentrer dans sa nomenclature, demande un nom commençant par « Y » afin de le référencer dans les projets informatiques.

Ils choisissent le nom de Yahoo, celui de créatures sauvages – en fait assez proche des humains – dans les Voyages de Gulliver, de Jonathan Swift. Une autre interprétation présente Yahoo comme l’acronyme de « Yet Another Hierarchical Officious Oracle », ou un oracle à classement hiérarchique officieux de plus. Cette version a été infirmée par les fondateurs. Dès l’année suivante, Yang et Filo créent la société et connaissent une réussite fulgurante. À quelques pas de là, dans la même université, se rencontrent Sergey Brin et Larry Page, qui créeront trois ans plus tard Google ! Le succès de Yahoo est tel que Ziff Davis, un éditeur de magazine, crée le titre Yahoo ! Internet Life, en changeant le titre choisi au départ ZD Internet Life. Il était destiné à compléter et à accompagner le site de Yahoo.

En 1996, la société entre en Bourse aux États-Unis en proposant 2,6 millions d’actions à 13 dollars. Jusqu’en 1998, le cours restera autour des 30 dollars avant de grimper à plus de 100 dollars en pleine bulle internet. Comparativement à d’autres valeurs du secteur, la capitalisation boursière de la société n’a jamais été spectaculaire, même si la valeur a souvent été largement au-dessus de son cours d’introduction. La même année, la filiale française est ouverte avec Ziff Davis comme partenaire. En moins d’un mois, le site devient la première destination des internautes hexagonaux en laminant au passage son concurrent local, Nomade, rejeté depuis aux oubliettes de l’histoire de l’Internet.

Page 1 de 3 Page suivante

Noter ce dossier (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider