X

SEAGATE : Le pionnier de l’ère PC

par Bertrand Garé - Dossier publié par le magazine L'Informaticien le 01/01/2008 Article Rating

Sans Seagate, l’informatique ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui. Le nom de cette entreprise est indissociable du nom et de la personnalité d’Alan Shugart, un personnage décalé dans l’industrie informatique. Créateur de l’entreprise avec Finnis Conner qu’il avait rencontré chez Memorex, pour introduire le premier disque dur. Ils entrent ainsi dans l’histoire !

L’histoire d’Al Shugart est indissociable de celle de Seagate. Il en va de même de Finnis Conner.
Après ses études, Al Shugart entre chez IBM, où il travaillera pendant 18 ans, notamment sur le successeur du Ramac – le premier ordinateur à disques durs –, l’IBM 1301. En 1969, il rejoint Memorex, qu’il quittera en 1972. Il participe à la création des disquettes souples, notamment un disque souple 8 pouces d’une capacité de 80 ko ! Il finalise un an avant son départ, en 1971, un disque souple, le Memorex 650. Ce dernier est le premier modèle réinscriptible. Plus tard, l’évolution de ces supports donnera ce qui sera appelé communément une… disquette.
Il crée avec quelques amis l’entreprise Shugart Associates dans le but de mettre au point des disquettes 8 pouces en masse. Mais il quittera la société sur un désaccord avec ses associés en 1974. Suit alors une période plus troublée, durant laquelle il ouvrira un bar à Santa Cruz et se lancera dans la pêche au thon. Pendant cette période, il écrit un livre et présente, en 1996, son chien Ernest au Congrès pour dénoncer l’inefficacité des politiques…
Ces activités sont cependant assez en accord avec la personnalité atypique d’Al Shugart, assez fier de n’avoir jamais porté de cravate. Il était d’ailleurs assez loin des contingences matérielles. Pour exemple, lorsqu’il fut débarqué de Seagate en 1997, il partit sans indemnités. Il ne s’était jamais signé un contrat de travail en tant que PDG de l’entreprise.

C’est en 1979 qu’il retrouveva Finnis Conner, qu’il connaissait de chez Memorex. Ils fondent alors Seagate avec un apport initial de 10 000 $ ! Ils lèvent des fonds et se retrouvent à la tête d’un pactole de 1,5 million de dollars. Au départ, la société avait pour nom Shugart Technology et deviendra Seagate quelques mois plus tard.

Un succès  toujours présent

L’entreprise se développe ensuite très rapidement. En 1984, son chiffre d’affaires est déjà de 344 millions de dollars. Le succès provient du premier disque dur 5 pouces un quart, vendu 1 500 $ (20 000 F de l’époque) et d’une capacité de 5 Mo. L’entreprise domine le marché des disques durs porté par la vague PC qui ne cesse de s’amplifier. Mais la concurrence se fait rude et une guerre des prix se déclenche sur les composants électroniques. Pour faire face, Finnis Conner souhaite faire appel à la sous-traitance. Refus catégorique de Shugart, qui tient à une approche verticalisée de la part de l’entreprise. Conner part alors fonder sa propre société dans ce secteur, aidé par Compaq. Il concurrence dangereusement Seagate. Il envisage même, à la fin des années 80, de racheter Seagate. Mais le marché tourne vite. En 1993, Seagate est la seule entreprise du secteur à ne pas afficher de pertes et conserve le leadership. Trois ans plus tard, elle rachète l’entreprise de Conner… 
En 1994, la domination de Seagate est à son apogée. Il est le premier fabricant de disques durs dans le monde et réalise un chiffre d’affaires de 9 milliards de dollars, un tiers du marché global, et emploie 100 000 personnes. L’année suivante la déconvenue est énorme. Le leader perd des parts de marché et enregistre des pertes de plus d’un demi-milliard de dollars. Le conseil d’administration débarque sans ménagement Al Shugart. Il s’occupe alors avec les différentes PME qu’il possède. Al Shugart décèdera en décembre 2006, à l’âge de 76 ans.
Il reste de son passage une culture très technique et R  &D dans l’entreprise Seagate. Depuis peu, l’entreprise s’oriente vers une approche plus segmentée et marketing pour répondre aux nouveaux besoins du marché du disque dur. Ce changement permet aussi à Seagate d’asseoir sa domination sur le marché des disques durs.

Page 1 de 4 Page suivante

Noter ce dossier (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider


Autres dossiers Stockage