X

INTEL : En route vers 2015 avec Nehalem et Larrabee

par Bertrand Garé - Dossier publié par le magazine L'Informaticien le 01/09/2008 Article Rating

L’avenir de l’industrie informatique ? Pat Gelsinger, vice-président sénior et manager d'Intel Digital Enterprise Group, en a une vision assez précise qu’il résume en deux mots : « l’Internet embarqué ». Si jusqu’à présent, Intel se contentait d’un milliard de PC connectés, l’entreprise de Santa Clara vise désormais, d’ici 2015, les 15 milliards d’appareils qui seront présents sur le réseau des réseaux.


Une architecture revue et corrigée

Pour fournir les briques nécessaires à un ensemble embarqué, dynamique et visuel, la société propose une nouvelle architecture qui s’appuie sur la famille connue sous le nom de code Nehalem. L’Intel Core 7i sera la première variante proposée (Nehalem –EP) et sa production doit débuter à la fin de l’année. Une version serveur (Nehalem –EX) et des déclinaisons pour les ordinateurs de bureau et les portables (Havendale, Lynnfield, Auburndale, Clarksfield) verront le jour dans la seconde moitié de 2009.
Techniquement, ces processeurs profiteront du « turbo mode » qui apporte de la vitesse supplémentaire aux cœurs en activité, ainsi qu’une amélioration de l’alimentation permettant d’arrêter certains cœurs inutilisés. Ils peuvent ainsi fonctionner avec des voltages et des fréquences différents.
La bande passante de la mémoire est multipliée par 3 et les performances dans l’animation 3D par 2. Deux plates-formes, Calpella et Piketon, doivent intégrer le contrôleur mémoire et une version graphique optionnelle dans le courant de l’année prochaine.


Un nouveau Xeon

Le mouvement s’étend aux autres familles de processeurs Intel avec une nouvelle version du Xeon (6 cœurs) qui sera lancée en septembre. Les premiers tests (notamment le TPC-C sur un serveur 

IBM à 8 sockets) montrent que la solution peut dépasser le million de transactions. Le processeur profite aussi d’une amélioration des fonctions de virtualisation, développée en commun avec VMware sur le serveur ESX. Un développement analogue devrait être annoncé avec l’hyperviseur de Microsoft Hyper-V.


Pour la visualisation, des informations sur « l'arabe » (Larrabee) étaient très attendues. Cette puce, qui, théoriquement, combine les possibilités des puces graphiques et les tâches spécifiques dédiées 

aux CPU, devrait arriver d’ici 2010 au plus tard. Les premiers processeurs de cette gamme devraient concerner les PC graphiques personnels avec le support de DirectX et d’OpenGL, tout en permettant d’exécuter les jeux et programmes actuels. Larrabee s’ouvrira à de nombreux autres usages avec 

son modèle natif de programmation en C/C++ pour les applications parallèles.
L’autre versant de la stratégie s’ordonne autour de la mobilité. Différentes déclinaisons de la famille Core 2 Extreme (4 cœurs) enrichissent les possibilités mobiles des plates-formes, en particulier sur les environnements Net et Notebooks. Les annonces faites, par ailleurs, dans ce domaine concernent la sécurité, avec des applications pour la protection des données sur les environnements mobiles et un chipset Centrino 2 intégrant les fonctionnalités d’administration VPro. 

Des Disques Flash signés Intel

Le plus surprenant a été l’annonce de disques SATA en Flash pour les notebooks, les ordinateurs de bureau et les applications serveurs de stockage. Après avoir créé la technologie, cette annonce est le premier mouvement crédible d’Intel dans un secteur en pleine ébullition. Aux formats 1,8 et 2,5 pouces, les disques flash seront disponibles de 80 à 160 Go. Les premiers devraient sortir dans les 30 jours et les autres au début de l’année prochaine. Les déclinaisons à 32 Go pour les serveurs et les stations de travail seront mises en production d’ici 3 mois. Les premiers 64 Go sortiront courant 2009. Les  démonstrations des produits ont étonné par les performances affichées.


Noter ce dossier (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider


Autres dossiers Technologie, Développement