X

AT&T : Une entreprise qui se confond avec l'histoire

par Bertrand Garé - Dossier publié par le magazine L'Informaticien le 30/06/2009 Article Rating

Peu d’entreprises peuvent, comme AT&T, s’enorgueillir d’avoir changé le monde. Car son histoire se confond avec celle d’un outil aujourd’hui omniprésent dans tous nos usages quotidiens, le téléphone.
Et si ce n’était que le commencement ?


Le téléphone n’avait que 10 ans quand a démarré l’aventure d’AT&T. Tout d’abord, filiale de Bell Systems, elle prend en charge les communications longue distance de l’entreprise de celui qui a créé le téléphone en 1875. En 1899, AT&T acquiert tous les actifs et devient la maison mère.

Dès 1913, la compagnie permet des liaisons intercontinentales. Ensuite, elle conservera sa couverture internationale et interviendra dans l’ensemble du globe.

Aux USA, AT&T se concentre sur la fourniture d’un service de téléphonie universelle. Le but est de fournir à tous un service de téléphone. En progrès constant, la compagnie américaine fournit à l’époque le meilleur système au monde. En 1945, la moitié des foyers américains ont un téléphone ; dix ans plus tard, ils sont 70 %. En 1965, 90 % des américains communiquent chaque jour par ce moyen. A la même époque, en France, Michel Audiard fustige la moitié des français équipée en téléphone et l’autre moitié qui attend la tonalité.


Les premières technologiques

En 1924, l’entreprise invente un outil qui connaît un développement incroyable, le Fax. Le système de l’époque est toujours celui utilisé aujourd’hui. Les premiers documents transmis ont été des photos, entre New York et Cleveland. La transmission avait demandé 7 minutes à l’époque !
Dès 1927, AT&T met en place un service commercial de téléphonie longue distance entre les USA et Londres. Il en compte à l’époque 75 $ pour trois minutes de conversation. Ce service s’appuie sur des liaisons radios. Loin d’être idéale, la technologie est sujette aux interférences et aux interruptions.
Cela n’empêche pas AT&T de continuer ses recherches dans le domaine du filaire. En 1929, l’entreprise dépose un brevet sur le premier câble coaxial, le support privilégié pour les communications sur les longues distances. En 1936, la première transmission voix sur ce type de câble est réalisée.
Dans le domaine du sans fil, l’Américain a été un pionnier, et l’un de ses laboratoires de recherches réalise la première communication sur téléphone cellulaire après 10 ans de travaux. L’équipe de recherche comprend H.I Romnes, qui deviendra le président d’AT&T quelques années plus tard. Dès 1947, un laboratoire a conçu un téléphone mobile. Le marché n’étant pas près, le projet tombe un peu dans l’oubli jusqu’aux années 60 où l’informatique et l’électronique renouvelleront le concept.
En 1956, ce service est amélioré par la mise en place du premier câble sous-marin intercontinental. Dans le pacifique, le premier câble est installé en 1964.
En 1958, les laboratoires d’AT&T travaillent sur les applications possibles du laser dans l’univers des communications.
Autre innovation technologique des laboratoires d’AT&T, en 1948 l’opérateur américain ouvre la première liaison micro-ondes pour remplacer le branchement filaire entre New York et Boston. Ces technologies font leur retour aujourd’hui avec de nouveaux acteurs comme Exalt.
En 1962, si certains se mettent au Twist, AT&T a déjà les yeux dans les nuages et lance le premier satellite de télécommunications Telstar 1. Toutes ces innovations se font à l’abri des pressions du marché et de la concurrence, dans un contexte de quasi-monopole. Cette « protection » va vite tomber à la suite d’une plainte du gouvernement fédéral sur le sujet. A partir de ce moment, AT&T ne cesse de se réinventer pour devenir l’opérateur de convergence global que nous connaissons aujourd’hui. Acquisitions et adaptations ont jalonnées l’histoire d’AT&T depuis le milieu des années 80. Pour éviter un démantèlement complet, l’entreprise se sépare de ces opérateurs locaux qui sont surnommés les « Baby Bells ». AT&T conserve les communications longue distance, la fabrication et la recherche et développement.

Un opérateur global

Cette transformation a été totalement invisible pour les utilisateurs des réseaux AT&T. Pour l’entreprise, la tache a été mois facile. Son cœur de métier, les communications longue distance, deviennent un champ de bataille pour tous les opérateurs. Dans les années 80, le prix de ces communications tombent de 50 %. A l’aube des années 2000, AT&T traite sur son réseau près de 270 millions de communications longue distance par jour.

Pendant ce temps, la technologie avance et, dans son optique d’excellence, AT&T ne peut se permettre de rater ces changements. Elle est l’une des premières entreprises dans les télécommunications à entreprendre une vaste informatisation et numérisation de son système d’information, et ce dès les années 90. Avec l’acquisition pour 7,5 milliards de dollars de NCR, AT&T devient pionnier de ce que l’on appellera plus tard la convergence entre télécommunications et informatique.
En 1994, le rachat de MacCaw Cellular marque l’entrée du géant américain dans le sans fil. Ces développements technologiques s’accompagnent de nombreux partenariats et d’ouverture de filiales dans beaucoup de pays du monde comme le Japon, la Corée du Sud ou les Pays-Bas.
En 1995, l’entreprise se réorganise à nouveau et se divise en trois branches distinctes qui reprennent chacune leur indépendance. AT&T devient un opérateur global et évolue vers le monde des services. NCR reprend son indépendance et va rester un acteur important pour les grands comptes informatiques. Le pan fabrication et équipementier devient Lucent qui se marie, jusqu’à présent pour le pire, avec Alcatel.
Ce mouvement est aussi la conséquence de la prise de conscience par AT&T que le seul service de communications longue distance n’est plus suffisant pour assurer son avenir et que le traitement de données, de vidéos et d’autres services Internet sont le futur. L’entreprise entreprend alors un programme de 35 milliards de dollars d’adaptation et d’acquisition pour devenir l’opérateur global d’aujourd’hui, travaillant pour ses clients avec la même qualité de services sur les cinq continents.
Ce plan culminera avec les acquisitions du réseau de données d’IBM et la fusion avec SBC. 
Aujourd’hui, l’entreprise accompagne à la fois des clients américains sur les cinq continents et fournit des services réseaux dans des conditions spécifiques pour de très grands groupes. L’image de marque la plus connue de l’entreprise est son partenariat avec des écuries de F1 pour les transmissions depuis les circuits vers les usines et autres sites des constructeurs partenaires, en particulier l’écurie Williams

AT&T en logos

Pendant des années, l’entreprise a conservé la cloche pour montrer son attachement à ses origines et à Bell. Après le démantèlement et la recomposition sur le nouveau périmètre de l’entreprise, AT&T a choisi un nouveau logo plus en phase avec sa vision d’opérateur global du réseau ; d’où ce rond bleu avec le simple monogramme de l’entreprise.




Page 1 de 3 Page suivante

Noter ce dossier (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider


Autres dossiers Technologie