X
Alain Clapaud / vendredi 26 janvier 2018 / Thèmes: Développement, Dossier

Développeurs, avez-vous un agent ?

Les développeurs chevronnés et très qualifiés sont rares. Ils sont la proie des chasseurs de tête. Parfois jusqu’au harcèlement, ce qui pousse certains devs à confier leur carrière à un agent.

En créant TopFive, David Bellaiche et Rony Msika cherchent à imposer le modèle de l’agent artistique dans le high-tech français.

Ne dit-on pas de certains développeurs que ce sont des rock stars ? Tout comme les artistes, il existe désormais des agents qui représentent les intérêts des développeurs indépendants afin de leur trouver des missions bien rémunérées et surtout qui correspondent aux attentes du développeur. Le modèle nous vient non pas de la Silicon Valley, mais de New York, où la société 10x Management a été créée en 2011 par deux agents musicaux. L’idée de Michael Salomon et Rishon Blumberg est alors de constituer un portefeuille des meilleurs freelances en marketing, communication et développement afin de les représenter auprès des entreprises à la recherche de ces perles rares. C’est ce modèle que cherchent aujourd’hui à transposer en France Rony Msika et David Bellaïche, les deux fondateurs de TopFive dans le monde du développement. Rony Msika explique leur démarche : « Nous sommes tous deux issus de l’univers impitoyable des SSII. En constatant l’engouement des développeurs pour le statut de freelance, nous avons décidé que nous pourrions les accompagner pour tout ce qu’ils ne savent pas faire : la création de leur structure, la gestion administrative, la comptabilité et bien sûr trouver de bonnes missions auprès de clients solvables. »

Par rapport aux plates-formes telles que Hopwork, Upwork ou Codeur.com, où les freelances peuvent publier leur CV et recevoir des propositions de missions, ou répondre aux enchères comme c’est le cas sur Freelancer, TopFive va beaucoup plus loin qu’une simple mise en contact entre l’employeur et le freelance. L’agent assure un service de conciergerie pour ses poulains ainsi qu’il leur ouvre la porte de ses locaux près de Madeleine pour ceux qui cherchent un point de chute pour travailler confortablement dans le centre de Paris.

Les profils les plus demandés, le cœur de cible des agents

Parmi les profils actuellement les plus recherchés par les agents, les développeurs FullStack, les experts du PHP, de React et bien évidemment les développeurs d’applications mobiles natives ou hybrides. Néanmoins, ceux-ci s’intéressent aussi aux experts du Big Data, aux Data Scientists et les développeurs compétents sur les technologies Blockchain intéressent fortement TopFive. « Nous développons un catalogue de freelance disponibles aussi bien pour les SSII que les clients en direct et nous misons tout sur ce catalogue », explique Rony Msika. « Nous avons appelé la société TopFive, car nous espérons représenter les 5 % des meilleurs développeurs et ingénieurs du digital ». TopFive travaille aussi avec les SSII traditionnelles pour contourner les règles de référencement des fournisseurs par les directions achats qui barrent aux indépendants l’accès aux grandes entreprises. Rony Msika revendique une trentaine de développeurs dans son catalogue, dont la moitié était déjà freelance avant de rallier l’agent. Alors que l’Américain 10x demande 15 % sur les contrats décroché par ses freelance, TopFive préfère la formule du forfait avec un abonnement de 1 000 à 2 000 euros par mois hors période de vacances.

Les développeurs en CDI aussi concernés

Si TopFive s’est spécialisé dans les développeurs freelances, AgentdeDeveloppeur.com gère pour sa part la carrière de développeurs en CDI. « Je préfère m’inscrire dans le projet professionnel des développeurs que je représente », explique Damien Spennato, fondateur du site. « Je les accompagne tout au long de leur carrière avec des contacts réguliers avec eux lorsqu’ils sont en poste, afin d’être au courant de leurs aspirations et de leurs souhaits et leur proposer des postes qui correspondent effectivement à leurs aspirations et pas seulement à quelques mots clés comme les langages, les technologies. Ce point régulier, qui peut être mensuel, trimestriel me permet aussi de repérer les besoins dans les équipes de développements avant qu’une annonce ne soit publiée. » AgentdeDeveloppeur se rémunère lors de l’embauche, sur un pourcentage de l’ordre de 15 à 20 % du salaire brut, mais sous la forme de mensualités sur deux ans, une garantie de loyauté pour le DSI. Ses trois agents représentent aujourd’hui 120 développeurs sur la région lyonnaise, un nombre que

Damien Spennato espère multiplier par 3 à 4 en 2018 ! Pour Jacques Froissant, PDG du cabinet de recrutement Altaïde, l’apparition d’agents va contribuer à un phénomène de « starification » des devs, qui s’étend déjà tant dans la Silicon Valley qu’en Europe. Il s’attend à des conséquences similaires à ce qui gangrène le monde du foot, le faible attachement des joueurs à leur club, l’intérêt personnel en priorité numéro 1 et des salaires qui explosent... Néanmoins, le chasseur de tête ne peut éluder ce phénomène et pourrait bien, lui-aussi, se transformer en agent : « C’est clairement une de nos réflexions avec un positionnement haut de gamme et hyper sélectif afin d’être l’agent des Neymar du dev, mais pas des joueurs de 2e division. De même que nous lancerons sûrement en 2018 une offre de type agents pour les managers à plus de 100 k. » L’arrivée des nouvelles générations sur le marché du travail, notamment ces Millenium biberonnés au numérique depuis le berceau, pourrait bien encore amplifier ce mouvement.


TÉMOIGNAGE
Jean-Charles Dessaint,  développeur iOS senior freelance

« Après une dizaine d’années en SSII, j’avais envie de devenir freelance mais je n’osais pas me lancer. C’est la découverte de TopFive qui m’a fait franchir le pas. Ils m’ont beaucoup aidé quant aux démarches administratives liées à la création de ma structure. Aujourd’hui, ils gèrent ma comptabilité, relancent les clients pour mes paiements, gèrent mon courrier, gèrent mon CV.  TopFive me trouve des missions qui correspondent à ce que je leur demande, selon mes contraintes personnelles ou les technologies sur lesquelles je veux travailler. À chaque fois ils m’ont proposé de belles missions. Par rapport à une SSII, je n’ai aucun engagement et aucune obligation d’accepter ces missions. TopFive a un rôle d’agent et n’est pas mon employeur. Je reste totalement freelance. »

2771

x
Rechercher dans les dossiers

Actuellement à la Une...
Après la publication de ses très controversées lignes directrices relatives aux traceurs, la Cnil vient de lancer la consultation publique sur ses recommandations pratiques, mises en ligne dans la foulée. Celles-ci n’apportent rien de nouveau, mais éclaire certains points quant au recueil du consentement des internautes sur lequel le gendarme des données personnelles attend les éditeurs au tournant.

Les clients d’IBM qui utilisent les systèmes Power peuvent maintenant aller sur le Cloud de Google pour migrer leurs données ou déporter des tâches de traitement.

Citrix avait poursuivi en justice AVI Networks pour utilisation abusive de brevets avant que l’entreprise soit reprise par VMware. L’accord actuel arrête la procédure judiciaire entre les deux acteurs de la virtualisation.

Au moins 70 employés de la fondation seront remerciés prochainement. Mozilla traverse une période difficile, marquée par le retard à la livraison de nouveaux produits supposés générer des revenus supplémentaires pour la fondation.

Forte de près de 6000 membres, l'association française des correspondants à la protection des données personnelles ouvre un nouveau chapitre avec sa 14ème université des DPO, où un millier de professionnels étaient attendus.

La lettre d’Elliott a vraisemblablement fait mouche. Malgré le souhait répété de Paul Hermelin de ne pas revoir l’offre initiale à la hausse, Capgemini a finalement annoncé porter son prix à 14,5 euros par action, contre 14 euros précédemment.

Le géant des centres de données rachète Packet, un fournisseur de service cloud sur des environnements bare metal.

En quelques heures Google a réalisé deux rachats sur des sujets très différents. Pointy est un spécialiste de la mise en ligne de catalogues produits et AppSheet développe un environnement pour le No Code.

Le géant des paiements signe un gros chèque pour mettre la main sur cette jeune pousse californienne. En effet, celle-ci permet aux développeurs d’applications opérant dans la fintech d’accéder aux données bancaires de leurs utilisateurs par le biais des institutions financières : un secteur en forte croissance, favorisé notamment par la réglementation à l’instar de PSD2.

L’ancien CEO d’Hortonworks, qui avait abandonné tout rôle opérationnel après la fusion avec Cloudera, revient aux commandes après le départ de Tom Reilly.

Toutes les News
LIVRES BLANCS
Les entreprises et les organismes publics se focalisent aujourd’hui sur la transformation numérique. En conséquence, les DevOps et l’agilité sont au premier plan des discussions autour des stratégies informatiques. Pour offrir ces deux avantages, les entreprises travaillent de plus en plus avec les fournisseurs de services de cloud public et développent désormais des clouds sur site à partir d’une infrastructure qui répond à trois exigences de base:
1. Agilité sans friction des ressources physiques
2. Systèmes de contrôle optimisant l'utilisation des ressources physiques et offrant un retour sur investissement maximal
3. Intégration des divers composants de l'infrastructure pour un provisionnement et une gestion des ressources automatisés.


Pour fonctionner, votre entreprise doit pouvoir compter sur une solution de sauvegarde efficace, essentielle dans un monde marqué par une croissance exponentielle des données. Vous devez à la fois accélérer vos sauvegardes et pouvoir y accéder plus rapidement pour satisfaire les exigences actuelles de continuité d’activité, disponibilité, protection des données et conformité réglementaire. Dans cette ère de croissance effrénée, les cibles sur bande hors site et autres approches traditionnelles sont simplement dépassées.


L’Intelligence Artificielle promet de révolutionner la perception de la cybersécurité au coeur des entreprises, mais pas uniquement. Ce changement de paradigme engage, en effet, une redéfinition complète des règles du jeu pour les DSI et les RSSI, ainsi que l’ensemble des acteurs de la sécurité.


Lorsque l'on déploie des postes de travail, ils ont généralement tous la même configuration matérielle et logicielle (avec certaines spécificités selon les services). Mais on ne peut pas toujours tout prévoir et il arrive par exemple que de nouveaux programmes doivent être installés ou n’aient pas été prévus. L’accumulation de logiciels « lourds » est susceptible de provoquer des lenteurs significatives sur un PC allant jusqu’à l’extinction nette de l’application. Ce livre blanc explique comment optimiser les performances au travers de 5 conseils rapides à mettre en place.


Ce guide est conçu pour aider les entreprises à évaluer les solutions de sécurité des terminaux. Il peut être utilisé par les membres de l'équipe de réponse aux incidents et des opérations de sécurité travaillant avec des outils de sécurité des points finaux sur une base quotidienne. Il peut également être utilisé par les responsables informatiques, les professionnels de la sécurité, les responsables de la conformité et d’autres personnes pour évaluer leurs performances. les capacités de l’entreprise en matière de cybersécurité, identifier les lacunes dans la sécurité des terminaux et sélectionner les bons produits pour combler ces lacunes.


Tous les Livres Blancs
0123movie