X
Le rack. La pièce essentielle de votre infrastructure informatique

News Partenaire

Le rack. La pièce essentielle de votre infrastructure informatique

Protégez et alimentez vos équipements IT grâce au rack le plus polyvalent au monde pour les environnements IT exigeants : le rack NetShelter et les bandeaux de prises rackables APC by Schneider Electric.
Choisissez les racks informatiques et les bandeaux de prises APC pour une tranquillité d'esprit totale !

Hadopi : « les majors ne comprennent rien à l’innovation » !

Site d’écoute de musique en ligne français, Jiwa.fr estime que l’industrie du disque n’a pas su appréhender le virage Internet. Ce nouveau genre de site de streaming est pourtant synonyme de nouveaux revenus, mais les majors sont souvent « has been », et ne semblent pas avoir compris l’évolution technologique. Leur seule solution : Hadopi.

Comme souvent, il y a deux poids deux mesures dans une affaire comme celle-ci. D’une part, nous avons les sites de streaming (Jiwa, Deezer…), dont le business model est basé sur les recettes publicitaires "visuelles". C’est en fait un pourcentage de ses recettes que reverse Jiwa.fr aux maisons de disques et organismes type SACEM. Est-ce suffisant pour bien s’en sortir ? « Non ! Nous sommes obligés d’ajouter d’autres sources de revenus, comme de la publicité audio et des services Premium par exemple », nous explique Jean-Marc Plueger de Jiwa.

Effectivement, Jiwa reverse un pourcentage de ses revenus selon deux modes de distribution. « Pour les musiques diffusées sur nos web radios, nous reversons 15%. Pour les musiques en mode « on demand », on en reverse 50% » continue le co-fondateur du site, qui précise que ce sont des tarifs fixés par les maisons de disque. Aujourd’hui, s’il est « assez simple » de créer sa propre web radio, avec des contrats qui sont désormais standards, c’est une autre paire de manche que de gérer tant l’infrastructure que la ligne éditoriale. Ajoutez à cela, en plus des rétributions des artistes, les frais d’infrastructure (150 To de données actuellement) et de bande passante.

D’un autre côté, on trouve donc les majors. Celles-là même qui, avec les sites de musique en streaming, réussissent désormais à engranger de nouvelles sources de revenus, loin d’être négligeables. Et pourtant, il y a comme un blocus, une forme de peur de la technologie. Comme nous le répétons souvent dans nos colonnes, les majors n’ont pas su, ne savent pas appréhender, puis semblent ne pas vouloir comprendre l’évolution mondiale des modes de distribution et de communication actuels. Il y a deux ans à peine, ce sont ces mêmes majors qui voulaient nous imposer les DRM, les fameux « verrous numériques ». Résultat : rien n’y fait, des dizaines de solutions pour les contourner et une grogne généralisée chez les consommateurs, qui veulent pouvoir s’échanger des fichiers. C’est d’ailleurs le propre de l’ère numérique.

Il y a un peu plus d’un an désormais, ce sont encore ces acteurs qui rechignaient à légaliser les offres en streaming. Et finalement, tout le monde connaît le résultat : elles ont cédé. L’offre légale d’écoute en streaming est aujourd’hui banalisée et efficace. « Ils perçoivent la musique en streaming comme des pertes au niveau des ventes », continue Jean-Marc Plueger. D’ailleurs, l’autre co-fondateur de Jiwa, Thierry Rueda, est, quant à lui, issu de l’industrie musicale. « Nous sommes aujourd’hui capables de « mesurer » le nombre d’écoutes sur notre site. On peut donc mettre en place un système de rémunération qui est juste. Regardez la SACEM, ils n’ont jamais eu de modèle aussi équitable que le nôtre », rapporte Jean-Marc Plueger. « A la SACEM, les « gros » auteurs-compositeurs sont très bien rémunérés, alors que les moins connus le sont beaucoup moins bien » nous assure-t-il. Ainsi, même si des musiques sont passées en boucle dans les restaurants et autres magasins, leurs auteurs sont très mal rémunérés puisque… leurs musiques ne passent pas à la radio ! Ce sont les artistes qu’on appelle vulgairement les « irrépartissables » à la SACEM, semble-t-il.

Des majors « has been »

« Les majors sont un peu schizophrènes » continue le co-fondateur de Jiwa. « D’un côté, on nous adore et on nous demande de mettre en avant des artistes, et donc de se servir de Jiwa comme d'un nouvel outil promotionnel. De l’autre côté, la gestion des majors semble vraiment archaïque, et opposée à ces nouveaux modes de diffusion ». C’est bluffant ! L’industrie du disque voudrait en fait le beurre, l’argent du beurre, voire le *** de la crémière !

Et comme Internet se transforme rapidement, la musique débarque désormais sur nos mobiles. Chacun aura remarqué que Deezer propose une application pour iPhone… payante. Jiwa va d’ailleurs faire de même. Pourquoi un modèle payant ? « Les majors nous refont le même coup que la musique en streaming sur le Web il y a deux ans » ! En somme, ils sont encore complètement réfractaires à ce canal de diffusion, bien que seul l’appareil sur lequel on écoute la musique diffère !

Voila donc pourquoi les majors sont aux anges quand on parle d’Hadopi, qui leur permettra pour un bout de temps de ne pas se soucier du renouvellement d’un modèle économique, d’ores et déjà obsolète.

Jiwa, la différence Deezer ?

Jiwa n’est pas une nouvelle plateforme. Ses fondateurs avouent sans problème que le numéro 1 incontesté reste Deezer. Mais pour le concurrencer, ils ont misé sur plusieurs facteurs différenciateurs. « Contrairement à Deezer, nous demandons chaque musique aux maisons de disque, et nous les encodons nous-mêmes pour une meilleure qualité d’écoute. Deezer propose uniquement du 128 kbit/s. Nos formats de compression peuvent varier de 128 à 192 kbit/s » explique Jean-Marc Plueger. Afin de continuer à mettre en avant son propre savoir faire, Jiwa tente de se démarquer avec une « ligne éditoriale », dirigée par Thierry Rueda, moins « mainstream », un peu plus innovante.

Aujourd’hui, Jiwa peut également se vanter de posséder un catalogue - 4,8 millions de titres - entièrement légal. Et depuis mardi soir, une nouvelle interface visuelle complètement refondue…


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Hadopi


Ordinateur quantique

Ordinateur quantique

L’année 2017 aura vu une accélération impressionnante concernant le futur des ordinateurs quantiques. Les premiers simulateurs ou ordinateurs sont proposés par quelques acteurs qui s’affairent dans un...

Le NAS dans l'entreprise

Le NAS dans l'entreprise

Si les NAS ont commencé par se répandre plutôt dans les foyers pour des besoins personnels, de plus en plus d’entreprises, de toutes tailles, optent pour des serveurs de ce type. Et pour bien des raisons…

Afficher tous les dossiers

DROIT D'ACCÈS ET COMPTES À PRIVILÈGES - DPO/DPD : en attendant la LIL4 - Tribune Olivier Iteanu - Entretien avec Thomas de Maizière, ministre allemand de l'Intérieur - Bug Bounty - Deceptive security - Gouvernance : retour à la sécurité élémentaire...

 

AU COEUR DE MELTDOWN & SPECTRE - Tendances'18 : expérimenter l'IA au plus vite ! - Développez vos premiers chatbots - Le NAS revient en force - French Tech Bordeaux - Klaxoon réinvente la réunion - Bootcamp développeur mobile - Rencontre avec Éric Léandri (Qwant)...

 

Afficher tous les derniers numéros

"L'entreprise numérique", un Livre Blanc IDC/Interxion.

Ce livre blanc présente les résultats d'une enquête menée auprès de plus de 750 entreprises européennes.

Vous y découvrirez l'approche adoptée par les leaders du numérique, combinant l’adoption des services Cloud avec une politique d’hébergement externalisé.  

  


La maintenance prédictive, pilier de la transformation digitale, un Livre Blanc Econocom.

LA MAINTENANCE IT, L’INVISIBLE PIERRE ANGULAIRE DE L’ENTREPRISE DIGITALE

La transformation digitale rebat les cartes de la performance des entreprises. Face à l’évolution simultanée des attentes des clients, des modèles économiques, des conditions de marché et des modes de travail, chaque métier doit revoir sa contribution aux trois axes qui conditionnent dorénavant la réussite: l’excellence opérationnelle, l’expérience utilisateurs et l’innovation métier.


CARTOGRAPHIE DU PAYSAGE DES RANSOMWARES, un Livre Blanc Fortinet.

Comprendre la portée et la sophistication de la menace.

Lorsque les cybermenaces sont multipliées par 35 en un an, chaque entreprise doit en tenir compte. C’est précisément le cas avec les ransomwares. Les hacktivistes ont ciblé des entreprises de pratiquement toutes les tailles et représentant une multitude de secteurs industriels dans le monde entier.


Comment moderniser ses centres de données, un Livre Blanc HPE.

La transformation numérique des entreprises crée de nouvelles contraintes sur les directions informatiques, en particulier pour les environnements de stockage. 

La croissance exponentielle des données, la virtualisation massive, l'évolution des charges de travail et la mise en place permanente de nouvelles applications (devops) obligent l'infrastructure de stockage informatique à évoluer. 


Repensez votre approche en matière de cybersécurité, un Livre Blanc Fortinet.

Pourquoi les leaders de la sécurité sont désormais contraints de faire face aux principales menaces de sécurité. 

Le paysage de cybermenace continue de croître et d’évoluer. Cybersecurity Ventures prévoit que la cybersécurité deviendra un business de mille milliards de dollars entre 2017 et 2021.


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Alléchés par la flambée du bitcoin, les cybercriminels ont mis au point une panoplie de virus qui siphonnent une partie des gains réalisés grâce aux cryptomonnaies, avertissent des experts en sécurité informatique réunis à Lille mardi et mercredi.Alléchés par la flambée du bitcoin, les cybercriminels ont mis au point une panoplie de virus qui siphonnent une partie des gains réalisés grâce aux cryptomonnaies, avertissent des experts en sécurité informatique réunis à Lille mardi et mercredi. [Lire la dépêche...]

Le groupe américain Microsoft va installer 4 centres de données dans l'HexagoneLe groupe américain Microsoft va installer 4 centres de données dans l'Hexagone afin d'offrir à ses entreprises clientes "la possibilité de stocker leur données en France", a annoncé mardi à l'AFP le président de Microsoft France, Carlo Purassanta. [Lire la dépêche...]

Début janvier encore, les failles de sécurité Meltdown et Spectre ont fait prendre conscience que presque tous les microprocesseurs, qui font fonctionner des milliards d'appareils électroniques, étaient potentiellement vulnérablesLes experts en sécurité informatique, réunis à partir de mardi en forum à Lille, sont confrontés à une demande croissante, la menace étant montée d'un cran en 2017 avec deux cyberattaques mondiales majeures et la multiplication des fuites de données massives. [Lire la dépêche...]

Résultats trimestriels et nombre d'abonnés à la société de streaming vidéo depuis 2015Netflix a attiré un nombre record de nouveaux abonnés fin 2017 et a commencé à récolter les fruits de ses investissements en dehors des Etats-Unis, malgré une concurrence féroce et croissante dans le secteur du streaming vidéo. [Lire la dépêche...]

Le groupe Facebook poursuit son examen de conscience entamé après l'élection de Donald Trump à la Maison Blanche en 2016, reconnaissant lundi que les réseaux sociaux pouvaient affaiblir une démocratie et promettant de tout faire pour limiter ces risques. [Lire la dépêche...]

Facebook a reconnu lundi qu'un usage trop important des réseaux sociaux pouvait représenter un danger pour la démocratie, tout en assurant une nouvelle fois tout faire pour limiter ces risques. [Lire la dépêche...]

Facebook investit en France dans la formation et la rechercheFacebook va lancer en France deux programmes visant à former au numérique 65.000 personnes d'ici la fin de l'année prochaine, et investir 10 millions d'euros dans l'intelligence artificielle, a annoncé lundi le réseau social. [Lire la dépêche...]

La directrice de Station F Roxanne Varza au côté du président français Emmanuel Macron lors de l'inauguration du plus grand incubateur de jeunes pousses au monde, le 29 juin 2017 à Paris Malgré son français très balbutiant, Mark Heath, a choisi d'installer sa start up à Paris, une destination autrefois impensable pour nombre d'entrepreneurs étrangers mais qui jouit aujourd'hui d'un regain de faveur.  [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

FIC

FIC FIC
Le 10ème Forum International de la Cybersécurité occupe les 23 et 24 janvier 2018 le Grand Palais de Lille. Organisé par la Région Hauts-de-France et Euratechnologies, la Gendarmerie Nationale et CEIS.

La 12ème Université des DPO (Data Protection Officers), anciennement Université des CIL, l’événement incontournable des professionnels de la conformité à la loi Informatique et Libertés et au RGPD, a pour cadre le mercredi 24 janvier 2018 la Maison de la Chimie, à Paris. Organisée par l’AFCDP (Association Française des Correspondants à la protection des Données à caractère Personnel).

RENCONTRES AMRAE

Les 26èmes Rencontres de l'AMRAE (Association française des professionnels de la gestion des risques et des assurances) ont lieu du 7 au 9 février 2018 à Marseille (parc Chanot) sur le thème : "l'intelligence des risques pour franchir de nouveaux caps". Organisées par l'AMRAE.

AP CONNECT

La 1ère édition d'AP Connect qui vise à réunir les innovations, technologies et solutions dédiées à la transition numérique des administrations publiques centrales et des collectivités territoriales a lieu les 7 et 8 février 2018 à Paris, Espace Champerret. Organisé par PG Promotion.

GLOBAL LIFI

La 1ère édition du Global Lifi Congress "Visible Light Communications" est organisée à Paris (Palais Brongniart) les 8 et 9 février 2018. Organisé par ERI Lifi Event.
RSS
Voir tout l'AgendaIT