X

News Partenaire

Ajouter la téléphonie dans le Cloud à Microsoft Teams

Le travail à distance est en augmentation depuis un certain temps, mais la pandémie COVID-19 a accéléré cette tendance. Une enquête récente menée par 451 Research a révélé que 67 % des organisations s’attendent à ce que les politiques de télétravail restent en place de manière permanente ou à long terme. De nombreuses grandes entreprises internationales envisagent de fermer certains de leurs bureaux et de passer à un modèle de travail à distance permanent. La communication a toujours été au cœur de la réussite des organisations, et dans cette nouvelle normalité, il n’a jamais été aussi important de disposer de la bonne technologie pour soutenir une collaboration efficace.

La fièvre de l'automatisation gagne la cybersécurité

Tandis que le nombre d’attaques informatiques en tous genres ne cesse de croître, les experts misent sur l’automatisation et l’intelligence artificielle pour faire face à la menace alors que le nombre d’analystes reste insuffisant. Une tendance de fond dans la cybersécurité.

Le Cyber Grand Challenge organisé en 2016 qui a vu des IA s’affronter en attaque et en défense reste encore du domaine de la recherche : aucune entreprise n’est prête à laisser les clés de sa cybersécurité à une IA et aucun éditeur n’ose encore prétendre savoir le faire.

Le chiffre semble incroyable et pourtant il se confirme année après année. Selon la dernière édition de l’étude du Ponemon Institute sur le coût des fuites de données, il faut en moyenne 197 jours à une entreprise pour se rendre compte qu’elle est victime d’une fuite de données, et 69 jours pour colmater la brèche ! C’est bien plus de temps qu’il n’en faut pour qu’un pirate siphonne toutes les données disponibles et les mette en vente sur le Darknet. Il est bien évidemment possible de muscler la protection des données en mettant en place des outils de DLP (Data Loss Prevention), de PAM (Privileged Access Management) pour s’assurer qu’un pirate ou un collaborateur peu scrupuleux n’utilise pas un compte de l’entreprise pour exfiltrer des données, ou encore mettre en place un SIEM pour mieux exploiter les logs d’activité des serveurs et équipements réseau.

Les IPS/DPS des années 2000 mis en échec 

La limite numéro un de cette approche, c’est à la fois le traitement de la masse d’informations que l’ensemble des briques de sécurité, les serveurs et les postes clients vont générer chaque jour, mais aussi le manque de ressources humaines requises pour traiter et exploiter efficacement ces données. Bon nombre de déploiements d’IPS/ IDS (Intrusion Detection Systems / Intrusion Prevention Systems) dans les années 2000 ont été des échecs du fait de l’avalanche d’alertes générées par ces boîtiers, qu’il s’agisse d’alertes avérées ou de faux positifs, une masse d’informations dont plus personne ne pouvait tenir compte.

Avec le SIEM (Security Information and Event Management), les analystes de sécurité ont pu disposer d’un système capable de centraliser des masses de données considérables et si les solutions les plus modernes offrent des outils de data visualization performants, les masses d’événements et d’alertes générées poussent les analystes à se concentrer sur les alertes prioritaires, et probablement à négliger les signaux faibles qui pourraient trahir une APT (Advanced Persistent Threat), une attaque latente visant spécifiquement l’entreprise.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Sécurité, IA

Vient de paraître

Ce Livre Blanc vous permet de découvrir toutes les étapes nécessaires pour choisir le prestataire informatique adapté à votre entreprise et ses enjeux.


Aujourd'hui, les Directeurs Comptables et Financiers ont envie de dématérialiser leurs factures fournisseurs. C'est plutôt l'idée de devoir s'intégrer à un environnement multi-ERP déjà existant qui les freine. Mais est-ce réellement une barrière ? Dans son nouveau Livre Blanc, Esker explore ce sujet. En le téléchargeant, vous découvrirez comment la dématérialisation peut être une aubaine plutôt qu'un fardeau.


Actuellement, il existe un gouffre entre les environnements informatiques traditionnels des entreprises et le cloud public. Tout diffère : les modèles de gestion, de consommation, les architectures applicatives, le stockage, les services de données.


Les avantages de l’architecture hyperconvergée étant de plus en plus reconnus, de nombreuses entreprises souhaitent l’utiliser pour des types d’applications variés. Cependant, son manque de souplesse pour une mise à niveau des ressources de calcul indépendantes de celles de stockage ne lui permet pas d’être utilisée plus largement.

Au cours de l’événement HPE Discover qui s’est tenu en juin 2019, HPE a répondu à cette préoccupation en présentant la plateforme HPE Nimble Storage dHCI.

Ce Livre Blanc IDC se penche sur les exigences du marché ayant stimulé le besoin de solutions HCI plus flexibles, puis il examine brièvement la solution HPE Nimble Storage dHCI en expliquant pourquoi elle répond à ce besoin.


Tous les Livres Blancs
Serverless

Serverless

En quelques années, le Serverless – ou informatique sans serveur – est devenu une nouvelle corde à l’arc des architectes logiciels et développeurs afin de créer des applications. La technologie est...

Le Cybercrime as a Service

Le Cybercrime as a Service

Le ministère de l’Intérieur a évoqué, dans son rapport annuel 2019 sur les menaces liées au numérique, le développement d’outils malveillants « clés en main ». Le...

Intégration continue

Intégration continue

Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à adopter les pratiques DevOps pour leurs projets informatiques. L’intégration continue (CI), le déploiement et la livraison en continu (CD) sont devenus partie...

RSS
hardcore black fuck
Afficher tous les dossiers

STOCKAGE : NVMe s'impose, Fichier et Objet se rapprochent, Solutions de stockage pour TPE/PME - La 5G... et après ? - Le LiFi au lycée - L'IA au service du recrutement - Cybersécurité : externaliser jusqu'où ? - Windows et Linux, la fusion continue - Les meilleurs outils pour les cours à distance - YesWeHack à l'assaut du monde - Rencontre avec Armand Thiberge, CEO de SendInBlue...

 

SÉCURITÉ DU SI ? UNE PRIORITÉ ! SASE, Ransomware, Cyberformation - Le cybercrime as a service -Supinfo : Pourquoi un tel naufrage ? - Comment Nvidia s'est imposé dans les datacenters - Accélérer le développement Python avec Hydra - PME et Multicloud : où en sommes-nous ? - Le Serverless s'impose dans les architectures applicatives...

 

POSTMORTEM cyberattaque région Grand Est - OUTILS : Endpoint Detection & Response, quel rôle doit jouer l'EDR pour protéger un parc informatique ? - Appliances firewall, l'essor de la virtualisation - CONFORMITÉ : Quelles conséquences pour les entreprises après l'annulation du Privacy Shield ? TECHNO : ORC, outil open source de collecte de données forensiques - TRIBUNE : Comment protéger les données à caractère personnel de ses collaborateurs tout en favorisant le télétravail ? - PROJETS : Campus Cyber, ça se précise !...

 

Afficher tous les derniers numéros
Derniers commentaires
Haine en ligne et désinformation, pratiques anticoncurrentielles et loi du plus fort... La Commission européenne doit présenter le 9 décembre un projet de législation pour mieux encadrer le monde numériqueHaine en ligne et désinformation, pratiques anticoncurrentielles et loi du plus fort... La Commission européenne doit présenter le 9 décembre un projet de législation pour mieux encadrer le monde numérique. [Lire la dépêche...]

La violence sur Facebook peut avoir des conséquences dramatiques dans la vie réelleHarcèlement, blessures morales et physiques, voire même des décès: la violence sur Facebook peut avoir des conséquences dramatiques dans la vie réelle. [Lire la dépêche...]

Zlatan Ibrahimovic à Naples le 22 novembre 2020La star suédoise Zlatan Ibrahimovic a contesté lundi l'utilisation de son "nom" et de son "visage" dans le jeu vidéo Fifa, produit par Electronic Arts (EA), dans deux tweets où il s'en prend notamment à la Fifa et au syndicat mondial des joueurs FIFPro.  [Lire la dépêche...]

Snapchat compte près de 250 millions d'utilisateurs quotidiensSes "stories" éphémères ont été largement copiées par les autres réseaux, mais c'est au tour de Snapchat de s'inspirer de ses jeunes concurrents: l'appli au logo fantôme lance "Spotlight", un fil public de contenus produits par ses utilisateurs, sur le modèle de TikTok. [Lire la dépêche...]

Un employé de Tesla, à Burbank en Californie, le 24 mars 2020Les employés de Tesla en Californie sont considérés comme des travailleurs essentiels et seront donc exemptés des nouvelles restrictions qui entrent en vigueur dans cet Etat américain samedi. [Lire la dépêche...]

Kaspi compte près de 8 millions d'utlisateurs au Kazakhstan, ici à Almaty le 5 novembre 2020Les Kazakhs utilisent les services de Kaspi pour payer leurs factures, rendre la monnaie mais aussi recevoir les aides du gouvernement contre la pandémie, qui a encore accéléré le succès de cette fintech, succès d'un genre nouveau pour le Kazakhstan. [Lire la dépêche...]

Ouest-France, premier quotidien français par sa diffusion, ne publiera qu'une seule édition de son journal dominical, contre dix habituellement, après avoir été victime d'un virus informatiqueOuest-France, premier quotidien français par sa diffusion, ne publiera qu'une seule édition de son journal dominical, contre dix habituellement, après avoir été victime d'un virus informatique "assez redoutable" dans la nuit de vendredi à samedi, a-t-on appris auprès de la direction. [Lire la dépêche...]

Twitter prendra le contrôle du compte @POTUS de Donald Trump le jour de l'investiture de Joe BidenLe compte Twitter officiel du président des Etats-Unis (@POTUS) sera automatiquement transféré à Joe Biden quand il prêtera serment le jour de l'investiture, même si le président Donald Trump n'a pas admis sa défaite à l'élection présidentielle. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

VOICETECH

L'événement BtoB dédié aux technologies vocales adopte un format 100% digital avec accès gratuit à l'espace d'exposition, aux salles d'ateliers et à 5 conférences les 23 et 24 novembre 2020. Organisé par Corp Agency.

Salesforce convie ses utilisateurs et partenaires à sa conférence annuelle Dreamforce dans un format 2020 100% online et gratuit avec deux temps forts : dès le 2 décembre pour le keynote de Marc Benioff et du 14 au 17 décembre pour DreamTX, 4 jours d'ateliers et de démonstrations. En revanche pas de sessions de formation et de certification cette année. Organisé par Salesforce.

DREAMFORCE TO YOU : DREAMTX

Salesforce convie ses utilisateurs et partenaires à sa conférence annuelle Dreamforce dans un format 2020 100% online et gratuit avec deux temps forts : pour le keynote de Marc Benioff et du 14 au 17 décembre pour DreamTX, 4 jours d'ateliers et de démonstrations. En revanche pas de sessions de formation et de certification cette année. Organisé par Salesforce.

FIC

FIC FIC
Ayant pour thème cette année "Pour une cybersécurité coopérative et collaborative", le Forum International de la Cybersécurité occupe les 6, 7 et 8 avril 2021 le Grand Palais de Lille. Organisé par la Région Hauts-de-France et Euratechnologies, la Gendarmerie Nationale et CEIS.
RSS
hardcore black fuck
Voir tout l'AgendaIT