X
BRAINWAVE : de l’intelligence dans la cyber

News Partenaire

BRAINWAVE : de l’intelligence dans la cyber

Un vieux proverbe dit qu’il ne faut pas confondre vitesse et précipitation. Cette maxime s’applique parfaitement à Brainwave GRC qui a su avec calme et sérénité s’imposer jour après jour comme l’un des acteurs clés de la gouvernance des identités.

#FIC2020 : Le Campus Cyber entre en Phase 2

Son rapport déposé en fin d'année dernière validé par le gouvernement, Michel Van Den Berghe enclenche la deuxième phase du projet de campus dédié à la cybersécurité. Après avoir démontré la faisabilité du projet, il est temps d'en poser les première briques concrètes.

Mandaté en juillet par le Premier ministre, Michel Van Der Berghe a tenu les délais en remettant « avant la fin de l'année 2019 » son rapport sur la faisabilité d'un projet de « Campus cyber ». En amont de la remise des prix des startups FIC, le secrétaire d'État au numérique est revenu sur ce sujet et en a profité pour remercier le patron d'Orange Cyberdéfense. « Ce Campus cyber vient incarner à la fois une ambition du gouvernement de faire de la cyber un élément essentiel de notre politique économique et diplomatique et une méthode : nous avons des entreprises très puissantes mais nous butons, dans la compétition internationale, sur la manière de faire coopérer ces entreprises. L'exemple emblématique de cette coopération, c'est le Campus cyber » a ainsi énoncé sur scène Cédric O.

Un peu plus tard, en conférence de presse, Guillaume Poupard, le patron de l'Anssi nous répondra que le rapport a fait l'objet d'une réunion à Matignon vendredi dernier, les ministres en validant le contenu « qui répond à la demande du Premier ministre ». « Ce qui démarre maintenant, c'est l'opérationnalisation de ce campus » ajoute l'homme fort de la cybersécurité étatique. Cette Phase 2, toujours confiée au patron d'Orange Cyberdéfense, procèdera sur les deux prochains mois à recenser les organisations participatrices et les effectifs qu'elles veulent positionner dans ce lieu, de sorte à pouvoir enfin déterminer l'emplacement du campus.

Car les parties prenantes du projet veulent avancer très vite. Il ne s'agit pas « de créer en 2027, quand le site sera mieux desservi, un grand campus de 120000 m² à Saclay » répète Michel Van Den Berghe. Lui vise 10000 ou 15000 m², à Paris même ou en proche banlieue, « plutôt dans l'ouest », accessible en métro, accueillant dans un premier temps entre 500 et 1000 personnes, plus horizontal qu'en hauteur, avec de la verdure et ouvert dès le premier trimestre 2021. Un délai court, si l'on compte 10 mois de travaux pour « aménager, câbler, cloisonner, sécuriser » les lieux. Ce qui laisse jusqu'à avril au porteur du projet pour énumérer les forces en présence, trouver les lieux appropriés et « présenter trois ou quatre scénario à la communauté ».

Une quarantaine de participants

La tâche, si elle n'est pas impossible, s'annonce ardue. Il faut en effet déterminer qui intègrera le Campus cyber à l'ouverture. Si l'Anssi a annoncé qu'elle y installerait entre 30 et 100 personnes, et les quatre grands industriels, Thales, Atos, OCD et Capgemini, entre 80 et 100 personnes, il se joue de l'aveu de Guillaume Poupard une « partie de poker menteur » afin de décider quels profils iront au campus, chacun attendant qu'un autre dégaine le premier. Se pose également la question de la manière dont les équipes sur place travailleront avec celles des autres implantations de l'agence.

Et c'est sans compter sur la quarantaine d'autres acteurs qui ont exprimé le souhait de faire partie de l'aventure. Des grand groupes tels que Schneider, Airbus, Sopra Steria, des structures plus modestes, Gatewatcher, YesWeHack, Oodrive, Citalid, des organismes de formation à l'instar de l'Epita et, « une bonne surprise », des utilisateurs finaux tels que L'Oréal, Enedis ou la BNPP. Il ne faut surtout pas oublier le secteur public. Outre l'Anssi, du CEA à l'Education nationale, du ministère de l'Intérieur à la DGE ou encore la BPI, neuf organes de l'État entendent s'y positionner. Mais dans quelle mesure ? Avec quelles équipes ? Ces questions sont encore en peine de réponses, lesquelles seront essentielles à l'aboutissement du projet.

Combien de divisions ?

« Maintenant que la décision gouvernementale a été prise, mon travail consiste à aller voir les gens qui ont signé en leur demandant combien de personnes et quand, afin de repérer trois ou quatre bâtiments adaptés. Ces derniers jours, avant le FIC, je suis justement allé discuter de ce sujet avec les quatre grands industriels » nous explique ce matin Michel Van Den Berghe.

Il sera également nécessaire de créer la structure qui gèrera l'ensemble. Outre les problématiques des communs et des bulles de confiance, nul n'ignore que le grand problème du secteur est de trouver des experts. Ici est proposé un lieu où sera agrégée au même endroit cette rare ressource, « que des entreprises qui sont parfois en compétition se disputent » reconnaît le patron d'Orange Cyberdéfense. « Il va falloir être intelligent » afin de ne pas transformer le campus en champ de bataille, Michel Van Den Berghe suggérant en outre la rédaction d'une charte pour réguler un peu les relations entre les organisations présentes.

Une autre difficulté était l'attraction du campus pour les startups, jeunes pousses souvent confortablement installées dans des incubateurs. Difficile de les faire sortir du cocon : sur le campus, on parle d'un coût (financé à moitié par l'État) de 11000 euros de postes de travail et d'entre 350 et 400 euros du m². « Auprès des startups, il a fallu travailler sur le ROI », notamment sur l'aspect sortir du cocon et monter en puissance, par le biais notamment d'une installation aux côtés non seulement de poids lourds de la cybersécurité, mais aussi d'utilisateurs finaux. Un argument qui semble pour l'heure rencontrer un écho favorable dans le petit monde des jeunes pousses.

Campus Ikea

Enfin est venu, inévitable, le sujet de l'articulation entre le Campus cyber et les initiatives existantes, pôle de compétitivité breton en tête, marqué à la culotte par les Hauts de France où se tiennent le FIC ou encore les Pays de Loire et leur penchant pour la smart city. Hors de question d'opter ici pour une démarche jacobine qui ne manquerait pas de crisper hors de la région parisienne. Michel Van Den Berghe a abandonné la notion de satellite, il n'est pas question de hiérarchiser les différents lieux mais d'avoir sur un même niveau, un réseau de campus, spécialisés ou non.

Si le Campus cyber est une démarche qui s'imposait à Paris, « il ne s'agit pas de dire « c'est nous qui savons, nous seuls à Paris avons la bonne méthode », selon le porteur du projet, mais de présenter le cas échéant un « kit de montage » d'un campus cyber, une boîte à outils exposant les contraintes rencontrées, les coûts, les méthodes utilisées... Avec toujours pour ultime finalité, à Paris ou à Rennes comme dans un futur hypothétique cyber campus de Brive-La-Gaillarde, d'attirer les experts de la cyber du coin en un même lieu.


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Sécurité

GitLab

GitLab

Solution libre de « forge » pour le dépôt de code basé, tout comme GitHub, sur le gestionnaire de versions Git, GitLab continue son ascension. Il offre une solution intégrant parfaitement...

20 TECHNOS

20 TECHNOS

Dossier réalisé par Bertrand Garé et Guillaume Périssat avec Michel Chotard, Alain Clapaud et Bastien Lion.

CI/CD as a Service

CI/CD as a Service

L’intégration et la livraison continues sont des composantes fondamentales de la démarche DevOps. Toutefois, alors que les pipelines doivent prendre en compte les nouvelles architectures – conteneurs notamment –,...

Disque dur

Disque dur

Bousculé par la vitesse des mémoires Flash, le disque dur semble condamné. Pourtant, la demande en capacité ne faiblit pas, au contraire, elle s’envole, portée par les besoins infinis du Cloud…

RSS
Afficher tous les dossiers

BASES DE DONNÉES : le DBaaS va tout balayer - Gestion de l'information : structurer le non structuré ! - Municipales : la politique se numérise, le numérique se politise - Cybersécurité : les planètes Cyber alignées ! - DevOps : WevAssembly, langage assembleur du Web - AMP confié à OpenJS - Pénurie des formations IA - À la recherche de nouvelles compétences IT...

 

20 TECHNOS pour 2020 et au-delà... : multicloud, rpa, edge&fog, apis, quantique... - La transfo numérique exemplaire d'une PME industrielle - BYOK : chiffrer le Cloud - L'Open Source teinté d'Orange - Mettre de l'intelligence dans l'APM - Le disque dur fait de la résistance - CI/CD as a Service - Digital Campus, n°1 des écoles du numérique...

 

L'IA AU COEUR DES MÉTIERS : retours d'expérience Cemex, Lamborghini, Decathlon, HSBC - Google Cloud Platform : tout sur la migration ! - Edge Computing, chaînon manquant - Cybersécurité : lutter contre l'ennemi intérieur - Ansible, outil de prédilection des DevOps - Docker, de Montrouge à la roche tarpéienne...

 

Afficher tous les derniers numéros

Découvrez dans ce livre blanc, les avantages des toutes nouvelles solutions NETGEAR, pour simplifier et rentabiliser vos déploiements, et gérer votre réseau à distance, où que vous soyez, au bureau ou en télé-travail.


OneTrust est une plateforme logicielle innovante de gestion de la confidentialité, de la sécurité des données personnelles et des risques fournisseurs. Plus de 4 000 entreprises ont choisi de faire confiance à cette solution pour se conformer au RGPD, au CCPA, aux normes ISO 27001 et à différentes législations internationales de confidentialité et de sécurité des données personnelles.

OneTrust vous propose de télécharger le texte officiel du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). Vous aurez également la possibilité de recevoir la version imprimée de ce texte, sous forme de guide pratique au format A5, spiralé, en complétant le formulaire.


Le présent guide d'achat vous aidera à améliorer l'efficacité de votre cloud hybride, en mettant l'accent sur les stratégies de gestion des données dédiées aux applications correspondantes.


Les entreprises et les organismes publics se focalisent aujourd’hui sur la transformation numérique. En conséquence, les DevOps et l’agilité sont au premier plan des discussions autour des stratégies informatiques. Pour offrir ces deux avantages, les entreprises travaillent de plus en plus avec les fournisseurs de services de cloud public et développent désormais des clouds sur site à partir d’une infrastructure qui répond à trois exigences de base:
1. Agilité sans friction des ressources physiques
2. Systèmes de contrôle optimisant l'utilisation des ressources physiques et offrant un retour sur investissement maximal
3. Intégration des divers composants de l'infrastructure pour un provisionnement et une gestion des ressources automatisés.


Pour fonctionner, votre entreprise doit pouvoir compter sur une solution de sauvegarde efficace, essentielle dans un monde marqué par une croissance exponentielle des données. Vous devez à la fois accélérer vos sauvegardes et pouvoir y accéder plus rapidement pour satisfaire les exigences actuelles de continuité d’activité, disponibilité, protection des données et conformité réglementaire. Dans cette ère de croissance effrénée, les cibles sur bande hors site et autres approches traditionnelles sont simplement dépassées.


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Les utilisateurs des réseaux sociaux préfèrent souvent mettre en avant les contenus susceptibles d'être largement Facebook et les autres réseaux sociaux savaient que 2020, avec la présidentielle américaine, allait être une année à risque en matière de désinformation. Mais la pandémie de coronavirus a ouvert un autre front aux conséquences potentiellement mortelles.   [Lire la dépêche...]

La page d'accueil du réseau social hyperlocal Nextdoor, est devenu central dans la vie de certains quartiers où les habitants sont confinés à cause de la pandémie, le 27 mars 2020 à Washington Le réseau social ultra local Nextdoor, qui met en relation les habitants d'un même quartier, déborde soudain d'offres pour s'entraider entre voisins, des courses à faire pour les personnes âgées aux chiens à promener. [Lire la dépêche...]

Le Conseil d’État  consacre la victoire de Google sur la Cnil à propos du droit à l'oubli des internautes, reconnaissant que celui-ci ne s'appliquait pas hors d'EuropeLe Conseil d’État a consacré vendredi la victoire de Google sur la Cnil à propos du droit à l'oubli des internautes, reconnaissant que celui-ci ne s'appliquait pas hors d'Europe, contrairement à ce que voulait le gardien français de la vie privée. [Lire la dépêche...]

Tablette pour suivre à distance l'état d'un patientSuivre à distance les malades angoissés, limiter les appels au samu, trouver des bras pour les hôpitaux débordés... Face au déferlement du coronavirus, la bataille passe aussi par des outils numériques, déployés à toute vitesse sur le territoire. [Lire la dépêche...]

Des étudiants et des professeurs de l'université de Zenica, en Bosnie centrale, fabriquent à l'aide d'imprimantes 3D des masques spéciaux, plus précisément les pare-visages qui sont gratuitement distribués dans les hôpitaux et les ambulances, au sein du laboratoire iDEAlab, le 25 mars 2020Une petite communauté a organisé en Bosnie, qui est loin de figurer parmi les leaders des nouvelles technologies, l'impression en 3D de masques destinés au personnel médical, en première ligne dans la lutte contre le nouveau coronavirus. [Lire la dépêche...]

La question revient régulièrement auprès des autorités et des géants des technologies: ne dispose-t-on pas d'outils informatiques d'analyse des données qui pourraient nous permettre de mieux anticiper, gérer et contrer la pandémie de coronavirus?La question revient régulièrement auprès des autorités et des géants des technologies: ne dispose-t-on pas d'outils informatiques d'analyse des données qui pourraient nous permettre de mieux anticiper, gérer et contrer la pandémie de coronavirus? [Lire la dépêche...]

Les services funéraires s'adaptent aux contraintes du confinement et proposent désormais aux Viennois endeuillés de suivre en direct sur internet la cérémonie de funérailles de leurs prochesLes services funéraires s'adaptent aux contraintes du confinement et proposent désormais aux Viennois endeuillés de suivre en direct sur internet la cérémonie de funérailles de leurs proches. [Lire la dépêche...]

Un homme et une femme portant un masque consultent leur téléphone dans le métro à Pékin le 11 mars 2020Faut-il utiliser les données de géolocalisation que recèlent nos portables pour aider à lutter contre la pandémie de coronavirus? Certains professionnels ou responsables politiques français se posent la question, mais le débat est explosif en termes de libertés publiques. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

READY FOR IT

La première édition de Ready For IT se déroule du 25 au 27 mai 2020 à Monaco (Grimaldi Forum) : conférences, keynotes, ateliers et rendez-vous one-to-one. Organisé par DG Consultants.

BIG DATA

Conférences et exposition sur le Big Data les 27 et 28 mai 2020 à Paris, Palais des Congrès de la Porte Maillot. Organisé par Corp Agency.

RSS
Voir tout l'AgendaIT
0123movie