X

NXTWORK 2019 : Juniper tente de rebondir en mettant de l’intelligence dans les réseaux

Si financièrement le temps n’est pas au beau fixe pour l’équipementier, il tente de rassurer à l’occasion de son évènement londonien, et mise sur l’intelligence artificielle, avec Mist sur la partie WLAN, pour renouer avec la croissance.

«Gamechanger», le mot d’ordre de Juniper pour sa conférence NXTWORK 2019, qui se tient aujourd’hui à Londres, semble quelque peu tape-à-l’oeil, pour ne pas dire prétentieux. Force est de constater que l’expert des réseaux n’est pas dans sa meilleure forme depuis quelques trimestres.

Au troisième trimestre de son exercice fiscal 2019, l’entreprise annonçait un chiffre d’affaires de 1,13 milliard de dollars, en recul de 4% sur un an. Sa principale activité, le routing, perdait près de 90 millions de dollars entre 2018 et 2019, et la chute est encore plus marquée dans le segment phare, les Service Providers (principalement les telcos), dont les revenus trimestriels sont passés de 545 millions de dollars au 30 septembre 2018 à 452 millions en 2019. 

Sur ce point précis, Marcus Jewell, le Chief Marketing Officer et vice-président exécutif de Juniper, nous répondait hier qu’il n’était pas question pour l’équipementier de s’éloigner des telcos. Il reconnaît néanmoins que les segments Cloud et Enterprise sont ceux générant la plus forte croissance : la faute, du côté des telcos, de la 5G. En effet, selon Marcus Jewell, les opérateurs concentrent en ce moment leurs investissements sur l’achat de fréquences, bien plus que sur l’achat d’équipements. Mais la vapeur devrait s’inverser, c’est « une question de timing ». Retour à la croissance à l’horizon 2021, portée par l’edge et par les achats de matériels pour la 5G (Juniper a signé à ce propos un partenariat avec Ericsson) ? 

L’IA, surfait mais sous-coté

Ce matin, lors de sa keynote, c’est sur un tout autre terrain que Rami Rahim, le CEO de Juniper, se plaçait. L’an dernier, le NXTWORK était concentré sur le multicloud : nous en avions mangé à toutes les sauces. Cette année, exit le multicloud, l’IA est la star. Mais pas l’IA qui fait le buzz, non... l’IA avec de vrais cas d’usage. Rami Rahim admet que l’IA est souvent « surcotée », il « comprend le scepticisme », mais tout de même, l’IT peut être le premier secteur à en bénéficier. Et ce à travers le cheval de bataille de Juniper, le software-defined network. « Je crois dur comme fer que le SDN peut exploiter toute la puissance de l'IA » déclare le patron de l'équipementier.

A commencer par le datacentre, avec Contrail Insights, lancé le 18 novembre dernier. Cette solution intégrée à Contrail Enterprise Multicloud s’appuie sur l’analyse des données de télémétrie pour d’une part fournir une visibilité sur le niveau de service de l’infrastructure, et de l’autre automatiser certaines opérations de dépannage et de maintenance, en prédisant par exemple les risques de congestion sur tel point du réseau. Mais c’est en vérité sur Mist que le CEO insiste. Rachetée en mars dernier par l’équipementier pour 405 millions de dollars, Mist Systems, jeune pousse fondée par d’anciens de Cisco, venait combler la très fâcheuse absence de brique wireless dans l’offre de Juniper.

Mist pour sauver les meubles ?

Mais telle n’est pas la raison principale de ce rachat, assure Rami Rahim. Non, il s’agissait bien évidemment d’intelligence artificielle, Mist Systems proposant une solution d’optimisation du réseau basée sur le machine learning. Elle avait notamment développé un bot, Marvis, destiné à simplifier les opérations de surveillance et de dépannage. Ingéré et digéré par Juniper, Mist « simplifie les déploiements et les opérations en collectant et exploitant les données, fournissant une expérience supérieure pour l’utilisateur final et simplifiant la vie de l’administrateur réseau ».

Ainsi, Marvis a été étendu pour couvrir également les réseaux fixes, avec toujours traitement du langage naturel pour répondre aux questions des utilisateurs. « Amazon a son Alexa, Tony Stark a son Jarvis, nous avons notre Marvis » plaisante Manoj Leelanivas, Chief Product Officer chez Juniper, soulignant la capacité de cet assistant à indiquer à l’administrateur ce qu’il se passe sur le réseau, au niveau des switchs par exemple, « y compris si le switch ne vient pas de Juniper ». Néanmoins, pour les opérations de résolution automatisées, la correction d’erreurs de configuration des ports par exemple, il semble que seul le matériel Juniper soit supporté.


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Réseau, IA

PowerShell DSC

PowerShell DSC

DSC est la solution DevOps de Microsoft disponible à partir de la version 4 de Powershell pour Windows et de la 6 core pour Linux.

Cybersécurité de l'industrie

Cybersécurité de l'industrie

Mis à part les OIV, bon nombre d’installations industrielles françaises sont vulnérables aux cyberattaques. Système non mis à jour, absence de briques de sécurité de base et défense...

Le stockage s'unifie

Le stockage s'unifie

Jusqu’à présent, on marquait la différence entre stockage primaire, stockage secondaire et archivage. Les baies et les logiciels étaient spécifiques. Ce n’est plus le cas et les variations...

Ville numérique

Ville numérique

Sa transformation numérique, voilà bientôt trente ans que la commune francilienne la fait. Un processus permanent qui voit intervenir de nombreux acteurs mais poursuit un seul et même but : simplifier la vie de...

Epitech Digital

Epitech Digital

Ils restent les "oiseaux rares" des recrutements IT et les entreprises en cours de digitalisation se les arrachent. Ce sont les profils hybrides, alliant compétences techniques et business, capables de discuter aussi bien avec le DSI que...

RSS
Afficher tous les dossiers

L'IA AU COEUR DES MÉTIERS : retours d'expérience Cemex, Lamborghini, Decathlon, HSBC - Google Cloud Platform : tout sur la migration ! - Edge Computing, chaînon manquant - Cybersécurité : lutter contre l'ennemi intérieur - Ansible, outil de prédilection des DevOps - Docker, de Montrouge à la roche tarpéienne...

 

VILLE NUMÉRIQUE : la transfo d'Issy-les-Moulineaux - Comment le Stockage s'unifie - Brexit : quelles conséquences pour l'industrie numérique ? - Google a-t-il vraiment atteint la suprématie quantique ? - La cyberprotection des sites industriels en question - PowerShell DSC - Epitech Digital...

 

CYBERSÉCURITÉ : Faut-il externaliser son SOC - Datacenters : des certifications pour y voir plus clair - Organisez vos workflows avec GitHub Actions - Transfo : pour l'agriculture, la rentabilité avant tout ! - Que deviennent les DataLabs ? - Emploi : la transformation numérique bouscule les recrutements des ESN...

 

Afficher tous les derniers numéros

Le présent guide d'achat vous aidera à améliorer l'efficacité de votre cloud hybride, en mettant l'accent sur les stratégies de gestion des données dédiées aux applications correspondantes.


Les entreprises et les organismes publics se focalisent aujourd’hui sur la transformation numérique. En conséquence, les DevOps et l’agilité sont au premier plan des discussions autour des stratégies informatiques. Pour offrir ces deux avantages, les entreprises travaillent de plus en plus avec les fournisseurs de services de cloud public et développent désormais des clouds sur site à partir d’une infrastructure qui répond à trois exigences de base:
1. Agilité sans friction des ressources physiques
2. Systèmes de contrôle optimisant l'utilisation des ressources physiques et offrant un retour sur investissement maximal
3. Intégration des divers composants de l'infrastructure pour un provisionnement et une gestion des ressources automatisés.


Pour fonctionner, votre entreprise doit pouvoir compter sur une solution de sauvegarde efficace, essentielle dans un monde marqué par une croissance exponentielle des données. Vous devez à la fois accélérer vos sauvegardes et pouvoir y accéder plus rapidement pour satisfaire les exigences actuelles de continuité d’activité, disponibilité, protection des données et conformité réglementaire. Dans cette ère de croissance effrénée, les cibles sur bande hors site et autres approches traditionnelles sont simplement dépassées.


L’Intelligence Artificielle promet de révolutionner la perception de la cybersécurité au coeur des entreprises, mais pas uniquement. Ce changement de paradigme engage, en effet, une redéfinition complète des règles du jeu pour les DSI et les RSSI, ainsi que l’ensemble des acteurs de la sécurité.


Lorsque l'on déploie des postes de travail, ils ont généralement tous la même configuration matérielle et logicielle (avec certaines spécificités selon les services). Mais on ne peut pas toujours tout prévoir et il arrive par exemple que de nouveaux programmes doivent être installés ou n’aient pas été prévus. L’accumulation de logiciels « lourds » est susceptible de provoquer des lenteurs significatives sur un PC allant jusqu’à l’extinction nette de l’application. Ce livre blanc explique comment optimiser les performances au travers de 5 conseils rapides à mettre en place.


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Les voitures autonomes de Waymo vont être testées au Texas et au Nouveau-MexiqueDéjà présentes sur les routes d'Arizona, dans le sud-ouest des Etats-Unis, les voitures autonomes de Waymo, filiale d'Alphabet, vont circuler au Texas et au Nouveau-Mexique dès cette semaine afin d'explorer de "nouvelles solutions de transport", a annoncé jeudi la compagnie sur Twitter. [Lire la dépêche...]

Match Group, qui comprend plusieurs applications de rencontres en ligne (Tinder, PlentyOfFish, OkCupid, Hinge...), va devenir indépendant de sa maison-mère, la holding IACLes utilisateurs de Tinder qui ne se sentent pas en sécurité lors d'un rendez-vous galant aux Etats-Unis auront la possibilité d'alerter les services d'urgence directement depuis l'application de rencontres, a annoncé cette dernière jeudi.  [Lire la dépêche...]

La directrice financière de Huawei Meng Wanzhou quitte son domicile pour se rendre au tribunbal de Vancouver pour une audience d'extradition,  le 22 janvier 2020 au CanadaLes avocats du gouvernement canadien ont plaidé mercredi la "fraude" bancaire pour justifier une éventuelle extradition vers les Etats-Unis d'une dirigeante du géant des télécoms Huawei, au troisième jour d'une semaine d'audiences à Vancouver.  [Lire la dépêche...]

Rashmi Sahijwala dans sa cuisine, le 8 janvier 2020 à Bombay, en IndeÀ 59 ans, Rashmi Sahijwala n'imaginait pas commencer à travailler, encore moins devenir l'une des petites mains de l'économie numérique. Pourtant, cette Indienne a rejoint les rangs de femmes au foyer qui transforment leurs fourneaux en restaurants virtuels pour nourrir les urbains pressés. [Lire la dépêche...]

La navette Cruise Origin, communiquée par la startup Cruise le 22 janvier 2020Ne cherchez ni le volant ni les pédales, cette navette autonome, dernière née chez Cruise, la startup de General Motors, n'en possède pas. [Lire la dépêche...]

Elon Musk et Donald Trump à la Maison Blanche le 3 février 2017Donald Trump a rendu hommage mercredi au génie d'Elon Musk, le créateur des voitures électriques Tesla et de la société spatiale SpaceX, dans une interview dans laquelle le président américain a appelé à défendre les grands inventeurs de l'histoire. [Lire la dépêche...]

Une enquête visant un ex-agent français, soupçonné d'avoir vendu sur le darknet des informations issues des fichiers de police, révèle un inquiétant système de trafic de donnéesIl est soupçonné d'avoir vendu sur le darknet des informations personnelles issues des fichiers de police: une enquête visant un ex-agent français, connu sous le nom de "Haurus", vient de se terminer, révélant un inquiétant système de trafic de données. [Lire la dépêche...]

Jeff Bezos le 15 janvier 2020 à New DelhiL'ambassade d'Arabie saoudite à Washington a démenti mardi l'implication du royaume dans le piratage du téléphone du patron d'Amazon Jeff Bezos, après la publication d'articles de presse mettant en cause un message WhatsApp envoyé depuis le compte du prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

FIC

FIC FIC
Ayant pour thème cette année "Replacer l'humain au coeur de la cybersécurité", le Forum International de la Cybersécurité occupe les 28, 29 et 30 janvier 2020 le Grand Palais de Lille. Organisé par la Région Hauts-de-France et Euratechnologies, la Gendarmerie Nationale et CEIS.

RENCONTRES AMRAE

Les 28èmes Rencontres de l'AMRAE (Association française des professionnels de la gestion des risques et des assurances), le congrès annuel de référence des métiers du risque et des assurances, ont lieu du 5 au 7 février 2020 à Deauville (Centre International) sur le thème : "Risque(s) en puissance(s)". Organisées par l'AMRAE.

BIG DATA

Conférences et exposition sur le Big Data les 9 et 10 mars 2020 à Paris, Palais des Congrès de la Porte Maillot. Organisé par Corp Agency.

IT PARTNERS

Événement du "channel" IT, télécoms et audiovisuel, IT Partners a lieu les 11 et 12 mars 2020 à Disneyland Paris (Disney Events Arena-Ventury). Organisé par Reed Expositions.
RSS
Voir tout l'AgendaIT
0123movie