X

Campus Cybersécurité : les contours du projet se précisent

On en sait un peu plus sur le projet de campus dédié à la cybersécurité pour lequel Michel Van Den Berghe a été missionné en juillet. Portée par les industriels, Orange, Thales et Atos en tête, l'initiative veut fédérer autour d'un lieu opérationnel l'écosystème français, et pourquoi pas international, avec un objectif d'ouverture au plus tard début 2021.

Ce matin était organisée une série d'ateliers autour du projet de campus dédié à la cybersécurité. En amont de la restitution de ces réflexions, Michel Van Den Berghe tenait conférence à l'attention de la presse. L'occasion de faire le point sur le projet et d'apprendre que, depuis qu'il a été missionné par Matignon en juillet, le patron d'Orange CyberDefense a réalisé une cinquantaine d'auditions auprès de différents acteurs, entreprises, entités étatiques, centres de formation, etc. ainsi que des déplacements et des discussions avec les ambassades de France à l'étranger, afin de savoir ce que font les autres pays.

Michel Van Den Berghe explique recourir à une « méthodologie très entreprenariale », s'interrogeant avant tout sur le retour sur investissement pour les entreprises qui souhaitent intégrer le campus. En effet, comme il nous l'avait expliqué dans une interview, le patron d'Orange CyberDefense souhaite que ce campus ne soit pas qu'une vitrine, occupée uniquement à l'occasion d'évènements, mais un centre opérationnel où les entreprises du secteur, mais aussi les clients finaux, aussi bien startups que grands groupes, PME et ETI, pourront positionner des équipes et des ressources. Si cette dimension opérationnelle s'incarnera d'abord par l'installation de CERTs sur le campus, le partage d'information étant l'un des points essentiels du projet, « un CERT ne suffit pas à en faire une vitrine de l'expertise française en matière de cyber sécurité » soutient Michel Van Der Berghe, qui suggère que des projets de recherche ou industriels pourront s'y faire une place.

10 000 m² en région parisienne

S'y installeront également des centres de formation, avec leurs cursus, et de recherche. Une vingtaine de partenaires étaient présents ce matin, les trois « grands » industriels que sont Atos, Thales et Orange, ainsi que Capgemini, Sopra Steria, la BNP Paribas, CEIS, EDF, Schneider Electric, Wavestone, Gatewatcher ou encore Oodrive.

L'aspect formation était représenté par Epita. Certains services de l'État, Anssi en tête, sont également associés au projet. « Nous avons besoin d'un lieu où l'on peut travailler ensemble » souligne Guillaume Poupard, présent ce matin. Pour le patron de l'Anssi, le projet est la preuve de la maturité du secteur : « il y a cinq ans, nous n'aurions pas été prêts ». « L'écosystème il existe aujourd'hui, c'est une réalité, on peut être fier de ce qui existe en France » ajoute-t-il.

Un écosystème, on l'a bien compris, centré sur Paris et ses environs, raison pour laquelle Michel Van Den Berghe soutient une installation du campus dans Paris ou sa petite couronne, « afin de ne pas déplacer l'écosystème ». Mais il ne s'agira là que d'une première phase : le campus aura des satellites. Si la question de la concurrence avec le pôle d'excellence de Rennes, spécialisé dans la cyber défense, s'est posée dans un premier temps, le CEO d'Orange CyberDefense a levé ce matin les craintes : le pôle pourra être un satellite, d'autant que l'organisation bretonne aura des locaux dans le campus, à l'instar du Cesin, qui pourrait y déplacer son siège administratif. Marc Darmon, directeur général adjoint de Thales et président du comité de filière stratégique cybersécurité, ajoute que parmi les missions de la filière, certaines seront réalisées en partie au campus, quand d'autres y résideront, notamment le fameux forum État-Industrie. En région, les satellites pourraient s'implanter en fonction des spécialités locales : santé et smart city dans le Pays de la Loire, industrie à Lyon et Grenoble par exemple. La logique se veut « partenariale » et certainement pas jacobine.

Un campus opérationnel dès la fin 2020

Quant à la question de l'ouverture internationale, Michel Van Den Berghe fait remarquer « qu'isoler un écosystème, c'est aussi un moyen de l'affaiblir et de le faire disparaître ». Hors de question donc de ne faire qu'un campus franco-français. Microsoft, IBM, Cisco ou encore VMware se montrent intéressés, reste encore à déterminer les modalités de leur présence sur le campus, avec cette idée de « bulles de confiance », toutes les informations n'ayant pas vocation à être partagées à degré égal avec l'ensemble des organisations présentes dans le CyberCampus.

Enfin, sur la question des échéances, le rapporteur veut fait vite, très vite. Le rapport sera remis au gouvernement entre le 16 et le 20 décembre, une décision politique est attendue dans le courant du premier trimestre, Michel Van Den Berghe appelant de ses vœux une annonce en ce sens lors du FIC de Lille. Lancement espéré : fin 2020 ou début 2021, dans des bâtiments existants. « On ne va pas chercher de terrains pour faire la pose de la première pierre » indique-t-il. Soit trouver une infrastructure existante de 10000 m², extensible à 20000, sachant que parmi les partenaires du projet certains sont prêts dès l'ouverture du campus à y positionner entre 700 et 800 personnes.

Pour le Secrétaire d'État au Numérique, qui est lui aussi intervenu ce matin, « aucun autre secteur du numérique n'a ce potentiel-là ». Le projet de fédérer tout l'écosystème français, mais aussi européen, de la cybersécurité est aux yeux de Cédric O capable de faire référence : « je pense que, en la matière, nous avons l'occasion de ne pas être dans une dynamique de rattrapage mais de faire référence, d'établir un standard ». De l'intérêt pour les entreprises françaises, souvent concurrentes entre elles, de ne pas « se taper dessus » mais d'unir leurs forces pour éviter d'être déclassées par les acteurs américains et chinois.

Communiqué de la Mission Cyber Campus France.

Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Sécurité

Offres d'emploi informatique avec  Emploi en France
jooble

PowerShell DSC

PowerShell DSC

DSC est la solution DevOps de Microsoft disponible à partir de la version 4 de Powershell pour Windows et de la 6 core pour Linux.

Cybersécurité de l'industrie

Cybersécurité de l'industrie

Mis à part les OIV, bon nombre d’installations industrielles françaises sont vulnérables aux cyberattaques. Système non mis à jour, absence de briques de sécurité de base et défense...

Le stockage s'unifie

Le stockage s'unifie

Jusqu’à présent, on marquait la différence entre stockage primaire, stockage secondaire et archivage. Les baies et les logiciels étaient spécifiques. Ce n’est plus le cas et les variations...

Ville numérique

Ville numérique

Sa transformation numérique, voilà bientôt trente ans que la commune francilienne la fait. Un processus permanent qui voit intervenir de nombreux acteurs mais poursuit un seul et même but : simplifier la vie de...

Epitech Digital

Epitech Digital

Ils restent les "oiseaux rares" des recrutements IT et les entreprises en cours de digitalisation se les arrachent. Ce sont les profils hybrides, alliant compétences techniques et business, capables de discuter aussi bien avec le DSI que...

RSS
Afficher tous les dossiers

L'IA AU COEUR DES MÉTIERS : retours d'expérience Cemex, Lamborghini, Decathlon, HSBC - Google Cloud Platform : tout sur la migration ! - Edge Computing, chaînon manquant - Cybersécurité : lutter contre l'ennemi intérieur - Ansible, outil de prédilection des DevOps - Docker, de Montrouge à la roche tarpéienne...

 

VILLE NUMÉRIQUE : la transfo d'Issy-les-Moulineaux - Comment le Stockage s'unifie - Brexit : quelles conséquences pour l'industrie numérique ? - Google a-t-il vraiment atteint la suprématie quantique ? - La cyberprotection des sites industriels en question - PowerShell DSC - Epitech Digital...

 

CYBERSÉCURITÉ : Faut-il externaliser son SOC - Datacenters : des certifications pour y voir plus clair - Organisez vos workflows avec GitHub Actions - Transfo : pour l'agriculture, la rentabilité avant tout ! - Que deviennent les DataLabs ? - Emploi : la transformation numérique bouscule les recrutements des ESN...

 

Afficher tous les derniers numéros

Le présent guide d'achat vous aidera à améliorer l'efficacité de votre cloud hybride, en mettant l'accent sur les stratégies de gestion des données dédiées aux applications correspondantes.


Les entreprises et les organismes publics se focalisent aujourd’hui sur la transformation numérique. En conséquence, les DevOps et l’agilité sont au premier plan des discussions autour des stratégies informatiques. Pour offrir ces deux avantages, les entreprises travaillent de plus en plus avec les fournisseurs de services de cloud public et développent désormais des clouds sur site à partir d’une infrastructure qui répond à trois exigences de base:
1. Agilité sans friction des ressources physiques
2. Systèmes de contrôle optimisant l'utilisation des ressources physiques et offrant un retour sur investissement maximal
3. Intégration des divers composants de l'infrastructure pour un provisionnement et une gestion des ressources automatisés.


Pour fonctionner, votre entreprise doit pouvoir compter sur une solution de sauvegarde efficace, essentielle dans un monde marqué par une croissance exponentielle des données. Vous devez à la fois accélérer vos sauvegardes et pouvoir y accéder plus rapidement pour satisfaire les exigences actuelles de continuité d’activité, disponibilité, protection des données et conformité réglementaire. Dans cette ère de croissance effrénée, les cibles sur bande hors site et autres approches traditionnelles sont simplement dépassées.


L’Intelligence Artificielle promet de révolutionner la perception de la cybersécurité au coeur des entreprises, mais pas uniquement. Ce changement de paradigme engage, en effet, une redéfinition complète des règles du jeu pour les DSI et les RSSI, ainsi que l’ensemble des acteurs de la sécurité.


Lorsque l'on déploie des postes de travail, ils ont généralement tous la même configuration matérielle et logicielle (avec certaines spécificités selon les services). Mais on ne peut pas toujours tout prévoir et il arrive par exemple que de nouveaux programmes doivent être installés ou n’aient pas été prévus. L’accumulation de logiciels « lourds » est susceptible de provoquer des lenteurs significatives sur un PC allant jusqu’à l’extinction nette de l’application. Ce livre blanc explique comment optimiser les performances au travers de 5 conseils rapides à mettre en place.


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Logo de l'agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (ANSSI) au forum international sur la cybersécurité (FIC) à Lille le 28 janvier 2020L'Etat et les industriels français du numérique veulent que tous les citoyens puissent s'identifier de manière sûre dans le cyberespace, mais peinent encore à s'accorder sur les moyens, selon les acteurs du secteur rassemblés à Lille à l'occasion du forum international sur la cybersécurité (FIC). [Lire la dépêche...]

Apple a réalisé un premier trimestre recordApple a affiché une forme olympique au premier trimestre de son exercice 2020 avec un bénéfice record, mais tente maintenant de s'immuniser contre l'épidémie de pneumonie virale qui frappe la Chine. [Lire la dépêche...]

Facebook s'attaque au contenu litigieux en annonçant la mise en place prochaine de sa Facebook s'attaque à la question des contenus litigieux en annonçant le même jour la mise en place prochaine de sa "Cour suprême" et la possibilité pour les utilisateurs d'effacer les données collectées depuis des sites internet extérieurs pour cibler ses publicités. [Lire la dépêche...]

Une femme, un masque de protection sur le visage, passe devant un panneau d'information sur le nouveau coronavirus détecté en Chine, lors de son arrivée à l'aéroport de Londres, le 28 janvier 2020Alors que l'épidémie de nouveau coronavirus a dépassé mardi les 100 morts en Chine, avec plus de 4.500 cas de contamination confirmés, de nombreuses fausses informations se propagent massivement sur les réseaux sociaux. Voici des exemples décortiqués par l'AFP dans le monde entier. [Lire la dépêche...]

Un bouton doit permettre de supprimer les données collectées par Facebook sur des sites tiersFacebook a annoncé mardi que ses quelque deux milliards d'usagers à travers le monde auront désormais accès aux données collectées depuis les sites internet et applications extérieurs au réseau social, et pourront les supprimer.  [Lire la dépêche...]

Le siège de l'entreprise chinoise Huawei à Reading, à l'ouest de Londres, le 28 janvier 2020Le gouvernement britannique a donné mardi son feu vert à une participation du chinois Huawei au réseau 5G, sous une forme préservant la sécurité nationale selon lui, faisant fi des pressions de son allié américain qui s'est dit "déçu", à quelques jours du Brexit. [Lire la dépêche...]

le modèle européen de protection des données inspire les législateurs du monde entier mais reste insuffisamment appliqué en Europe selon des associationsPrès de deux ans après son entrée en vigueur dans l'UE, le modèle européen de protection des données inspire les législateurs du monde entier mais reste insuffisamment appliqué en Europe selon des associations. [Lire la dépêche...]

Stand de Tesla au salon automobile de Bruxelles le 9 janvier 2020En moins de dix-sept ans, Tesla est devenu un géant automobile. Le constructeur de voitures électriques a dépassé Volkswagen en Bourse et y vaut plus que General Motors et Ford. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

FIC

FIC FIC
Ayant pour thème cette année "Replacer l'humain au coeur de la cybersécurité", le Forum International de la Cybersécurité occupe les 28, 29 et 30 janvier 2020 le Grand Palais de Lille. Organisé par la Région Hauts-de-France et Euratechnologies, la Gendarmerie Nationale et CEIS.

RENCONTRES AMRAE

Les 28èmes Rencontres de l'AMRAE (Association française des professionnels de la gestion des risques et des assurances), le congrès annuel de référence des métiers du risque et des assurances, ont lieu du 5 au 7 février 2020 à Deauville (Centre International) sur le thème : "Risque(s) en puissance(s)". Organisées par l'AMRAE.

BIG DATA

Conférences et exposition sur le Big Data les 9 et 10 mars 2020 à Paris, Palais des Congrès de la Porte Maillot. Organisé par Corp Agency.

IT PARTNERS

Événement du "channel" IT, télécoms et audiovisuel, IT Partners a lieu les 11 et 12 mars 2020 à Disneyland Paris (Disney Events Arena-Ventury). Organisé par Reed Expositions.
RSS
Voir tout l'AgendaIT
0123movie