X

Nightingale : quand Google accède aux données de santé des hôpitaux américains

Tout ceci est parfaitement légal, mais pose des questions ne serait-ce qu'éthiques. Le groupe de Mountain View, par le biais d'un partenariat avec une association d'hôpitaux américains, peut accéder aux données de millions de patients sans que ces derniers en soient informés.

Les géants de la tech, GAFAM en tête, cherchent à se positionner dans la santé, à grands coups de produits connectés, de partenariats, de solutions dédiées aux hôpitaux ou aux labos... Ainsi, début novembre, Google a officialisé le rachat de FitBit, un constructeur spécialisé dans les bracelets connectés et autres trackers d'activité physique, une annonce qui a soulevé de nombreux questionnements quant à l'ingestion par le géant des précieuses données de santé relevées par FitBit.

L'information révélée hier par le Wall Street Journal ne va pas apaiser le débat. Nom de code : « Nightingale ». Non, il ne s'agit (peut-être) pas du plan démoniaque d'un génie du mal pour dominer le monde, bien sûr, mais d'un projet de Google portant sur l'indexation d'une base de données concentrant diagnostics médicaux, notes de laboratoires et dossiers de santé de patients. Au centre de cette initiative, l'association Ascension, qui gère des hôpitaux dans une vingtaine d'Etats américains. En vertu de ce partenariat, a été développé un moteur de recherche interne de la patientèle des établissements de l'association, stockant et indexant leurs données, des noms et prénoms des patients aux antécédents médicaux en passant par leurs hospitalisations, leurs adresses de résidence, leurs diagnostics, leurs analyses... Le tout sans que ni médecins ni patients n'en soient informés, selon le Wall Street Journal.

Légal, oui, mais moral ?

Le mieux dans toute cette affaire ? Tout cela est parfaitement légal, comme l'explique Ascension dans un communiqué publié dans la foulée de l'article. Le Health Insurance Portability and Accountability Act, ou HIPAA, permet aux établissements de santé de partager les données de leurs patients avec des tiers, sans obligation d'en informer lesdits patients, avec cependant une condition : que ces transferts de données contribuent au système de santé.

Et si le partenariat s'articule autour de l'utilisation par l'association de Google Cloud Platform et de G Suite, la justification HIPAA se trouve surtout dans « l'exploration de l'intelligence artificielle/du machine learning qui pourraient favoriser l'amélioration de la qualité et de l'efficacité cliniques, la sécurité des patients et la défense des intérêts des populations vulnérables, ainsi que la satisfaction des consommateurs et des prestataires ». Le communiqué se conclut par un rappel de la conformité du projet avec HIPAA et « un effort de sécurité et de protection des données robuste, ainsi que sur le respect des exigences strictes d’Ascension en matière de traitement des données ». Un simple tour de passe-passe juridique offrant à Google l'accès aux données de santé de millions d'Américains sans leur information ni leur consentement.

Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Sécurité

Offres d'emploi informatique avec  Emploi en France
jooble

Apps de messagerie

Apps de messagerie

Le succès d’une application de messagerie instantanée débute souvent dans une cour d’école et finit entre les mains… de PDG. De plus en plus de collaborateurs échangent des invitations, des...

Le lourd poids de la dette technique

Le lourd poids de la dette technique

Prévisible et bien souvent inévitable, la dette technique continue cependant de donner des sueurs froides aux développeurs. Le problème ne vient pourtant pas toujours du code, mais plutôt de la prise de...

RSS
Afficher tous les dossiers

GESTIONNAIRE DE MOTS DE PASSE : un outil indispensable ? - Pandémie & Tech : gagnants et perdants - Multicloud : réalité d'aujourd'hui, impacts sur l'infrastructure et l'applicatif - Project Reunion Microsoft - No Code/Low Code en plein essor - Cobol V6 - Cyberattaques Covid-19 - L'emploi au temps du Corona...

 

COMMUNICATIONS UNIFIÉES : une convergence accrue entre communication et collaboration - Réussir StopCovid ! - Énergie : les datacenters sur le grill - Le lourd poids de la dette technique - GitLab comme solution DevSecOps - Les femmes, avenir de la filière IT ? - Apps de messagerie, attention danger ? - Pôle IA Toulouse...

 

POSTMORTEM cyberattaque CHU Rouen - OUTILS : Cyber, le risque n°1 - SecNumCloud, référentiel de confiance - Techno : pourquoi il devient urgent de mettre en oeuvre des algorithmes post-quantiques - CAHIER SPÉCIAL : DPO externe, quelles conditions pour une prestation idéale ?...

 

Afficher tous les derniers numéros

Actuellement, il existe un gouffre entre les environnements informatiques traditionnels des entreprises et le cloud public. Tout diffère : les modèles de gestion, de consommation, les architectures applicatives, le stockage, les services de données.


Les avantages de l’architecture hyperconvergée étant de plus en plus reconnus, de nombreuses entreprises souhaitent l’utiliser pour des types d’applications variés. Cependant, son manque de souplesse pour une mise à niveau des ressources de calcul indépendantes de celles de stockage ne lui permet pas d’être utilisée plus largement.

Au cours de l’événement HPE Discover qui s’est tenu en juin 2019, HPE a répondu à cette préoccupation en présentant la plateforme HPE Nimble Storage dHCI.

Ce Livre Blanc IDC se penche sur les exigences du marché ayant stimulé le besoin de solutions HCI plus flexibles, puis il examine brièvement la solution HPE Nimble Storage dHCI en expliquant pourquoi elle répond à ce besoin.


Malgré des investissements massifs dans le développement à hauteur de près de 4 milliards de dollars l'année dernière, près de la moitié du temps consacré au DevOps est perdu dans la répétition des tâches et dans la logistique. Ceci fait que 90% des entreprises qui ont adopté ces pratiques sont déçues par les résultats, selon une étude publiée par le Gartner.


Découvrez dans ce livre blanc, les avantages des toutes nouvelles solutions NETGEAR, pour simplifier et rentabiliser vos déploiements, et gérer votre réseau à distance, où que vous soyez, au bureau ou en télé-travail.


OneTrust est une plateforme logicielle innovante de gestion de la confidentialité, de la sécurité des données personnelles et des risques fournisseurs. Plus de 4 000 entreprises ont choisi de faire confiance à cette solution pour se conformer au RGPD, au CCPA, aux normes ISO 27001 et à différentes législations internationales de confidentialité et de sécurité des données personnelles.

OneTrust vous propose de télécharger le texte officiel du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). Vous aurez également la possibilité de recevoir la version imprimée de ce texte, sous forme de guide pratique au format A5, spiralé, en complétant le formulaire.


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Un rapport indépendant commandé par Facebook estime que les progrès effectués par le groupe sur le sujet des droits civiques sont obscurcis par quelques décisions Facebook a pris des décisions "problématiques" et "déchirantes" en matière de droits civiques, en particulier concernant des messages du président américain, conclut mercredi un audit indépendant mené à la demande du premier réseau social du monde. [Lire la dépêche...]

A l'heure où les géants Twitter et Facebook sont exhortés à surveiller les contenus qu'ils laissent circuler, les conservateurs américains qui s'estiment censurés par ces réseaux se ruent sur la toute jeune plateforme Parler, qui met en avant la liberté d'expressionA l'heure où les géants Twitter et Facebook sont exhortés à surveiller les contenus qu'ils laissent circuler, les conservateurs américains qui s'estiment censurés par ces réseaux se ruent sur la toute jeune plateforme Parler, qui met en avant la liberté d'expression. [Lire la dépêche...]

Les patrons de Google, Apple, Facebook et Amazon vont être interrogés par des parlementaires américains sur d'éventuelles pratiques anti-concurrentiellesLes patrons des quatre géants de la tech - Google, Apple, Facebook et Amazon - vont être interrogés par des parlementaires américains dans le cadre d'une des enquêtes sur d'éventuelles pratiques anti-concurrentielles. [Lire la dépêche...]

Le logo de l'application Tiktok s'affiche à l'écran d'une tablette, le 21 novembre 2019 à ParisL'accroissement des pouvoirs visant à censurer Internet à Hong Kong, en vertu de la nouvelle loi de Pékin, a suscité une levée de boucliers chez les géants américains des réseaux sociaux, tout en provoquant la suspension de la plateforme chinoise TikTok dans l'ancienne colonie.  [Lire la dépêche...]

Le boycott publicitaire et la colère contre Facebook s'amplifientLes associations à l'origine d'un boycott publicitaire contre Facebook sont sorties "déçues" d'une réunion avec ses patrons et encore plus déterminées à galvaniser les centaines de marques demandant au réseau social de mieux lutter contre les contenus haineux et nocifs. [Lire la dépêche...]

Le retour de la capsule Starliner de Boeing à White Sands, au Nouveau Mexique, le 22 décembre 201La Nasa a établi une liste de 80 recommandations que le géant aérospatial américain Boeing devra appliquer avant de faire revoler sa capsule spatiale Starliner, après l'échec d'une mission de démonstration non habitée qui aurait pu être gravissime si des astronautes avaient été à bord. [Lire la dépêche...]

Sheryl Sandberg, numéro deux de Facebook promet de faire plus contre les contenus problématiques avant une réunion avec des défensuers des droits civiques Facebook s'est engagé mardi à faire plus d'efforts contre les contenus toxiques et haineux, qui lui valent un appel au boycott des annonceurs publicitaires, quelques heures avant une rencontre entre les organisateurs du mouvement et les principaux dirigeants du premier réseau social au monde. [Lire la dépêche...]

Les algorithmes utilisés par les technologies de reconnaissance faciale sont dans le viseur des mouvements anti-racistes à cause des biais qu'ils comportentUn Afro-Américain arrêté à tort à cause d'un logiciel de reconnaissance faciale: cette affaire a relancé le débat sur les biais de l'intelligence artificielle, en pleine mobilisation contre le racisme et les violences policières. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

BIG DATA

Conférences et exposition sur le Big Data les 14 et 15 septembre 2020 à Paris, Porte de Versailles. Organisé par Corp Agency.

AI PARIS

Conférence, exposition et rendez-vous d'affaires sur l'intelligence artificielle à Paris, Porte de Versailles les 14 et 15 septembre 2020. Organisé par Corp Agency.

DOCUMATION

Congrès et exposition Documation du 22 au 24 septembre 2020  à Paris Porte de Versailles (Pavillon 4.3). Organisé par Infopromotions.

AP CONNECT

La 3ème édition d'AP Connect qui vise à réunir les innovations, technologies et solutions dédiées à la transition numérique des administrations publiques centrales et des collectivités territoriales a lieu les 22 et 23 septembre 2020 à Espace Grand Arche, Paris La Défense. Organisé par PG Organisation.

RSS
Voir tout l'AgendaIT
0123movie