X

Collaboratif#2 : Augmenter la productivité

Les outils collaboratifs ne cachent plus le but de leur utilisation : améliorer efficacement la productivité des employés. Mais y parviennent-ils vraiment ? 

La page pour intégrer Slack et Salesforce.

La question mérite d’être posée. Depuis des années, les entreprises utilisent des solutions de collaborations sous des formes souvent très différentes. Or, leur but, qui est d’améliorer la productivité des employés, n’est pas forcément un succès lorsqu’on regarde les statistiques en la matière dans notre pays. Celle-ci se traîne avec une augmentation aux alentours de 1 % par an. Si des éléments de la structure du marché du travail explique en large partie ce faible chiffre, il est évident que les outils issus des années 2000 n’ont pas véritablement changé la donne, même si les salariés français peuvent s’honorer d’avoir, depuis des années, la meilleure productivité horaire sur la Planète.

Les freins à la productivité

Selon des chiffres fournis par Citrix, les employés d’une entreprise n’arrêtent pas de faire l’aller retour entre dix applications par jour en moyenne et passent 10 heures par semaine à rechercher les données nécessaires à l’exécution de leur travail. Dans ces conditions le temps perdu en tâches souvent inutiles est lourd de conséquence sur la productivité des utilisateurs. En clair, les outils actuels connaissent leurs limites et ne fournissent plus les conditions nécessaires à une productivité maximale de l’espace de travail.

S’intéresser au métier…

Un benchmark de Spectrum indique que désormais les éditeurs d’outils s’intéressent de plus en plus aux métiers des utilisateurs. Le document indique que pour faire gagner le collaborateur en productivité, il faut « lui apporter des outils pour son métier. Déjà, offrir aux équipes la capacité de se créer des espaces qui leur sont dédiés est un apport important, mais il s’agit d’aller un peu plus loin. Le métier, ce sont des outils, des processus, des contenus spécifiques ». Le document indique qu’une première étape « consisterai à s’y connecter pour apporter un premier niveau de gain de productivité ou de confort : centraliser l’activité des applications de l’utilisateur pour ne le faire changer d’interface que quand c’est nécessaire. Connecter en profondeur une application spécialisée peut aussi permettre de lui apporter ce qui lui manque : la conversation par exemple ». L’étape suivante est d’autoriser des actions par le logiciel collaboratif dans l’application distante. Il faut y ajouter la possibilité de créer des contenus spécifiques par des modèles d’édition prédéfinis. Certains logiciels collaboratifs y proposent aussi des workflows ou les moyens de définir des workflows pour répondre à tel ou tel besoin. Il est alors possible d’automatiser ces tâches.

… et à l’employé

Chaque utilisateur à ses propres préférences. L’interface doit donc autoriser la possibilité d’être personnalisée « pour coller au mieux aux centre d’intérêts, aux besoins personnels du collaborateur », indique le benchmark de Spectrum : « Tout ce qui va aider l’utilisateur à construire l’espace qui lui correspond aidera à l’appropriation de l’outil tout d’abord et fera gagner du temps à la personne pour accéder à ses documents et espaces de travail », lit-on dans le document.

La notion de bloc-notes émerge avec la possibilité de transformer une note personnelle en contenu partageable. Cela peut se compléter par des notifications de type post-it avec le détournement de l’outil vers la notification de tâches à effectuer. On remarquera que seule la suite de Google G Suite conserve la fonction de gestion des tâches au niveau de l’utilisateur.

La G Suite de Google.

La pérennité de l’outil

Malgré des offres intéressantes, différents outils collaboratifs ont déjà tiré leur révérence comme Atlassian Sride, IBM Watson Workspace, indique l’étude de Spectrum. Il convient donc là aussi de s’assurer de la pérennité de la solution choisie et de sa feuille de route de développement pour être certain d’obtenir les intégrations adaptées à l’entreprise ou les fonctions nécessaires. Il en est de même pour certaines catégories de logiciels collaboratifs. Longtemps en vogue les réseaux sociaux d’entreprise sont en large recul et le concept convainc moins aujourd’hui.

Former les utilisateurs

Si l’utilisation de l’outil est simple, les conséquences sur les méthodes de travail et les processus sont importants. Il est nécessaire le plus souvent pour obtenir les gains de productivité d’accompagner les utilisateurs à ce changement et de réaligner l’organisation en conséquence. L’étude annuelle de Lecko, qui cette année se fait l’écho des transformations de l’organisation de l’entreprise collaborative, met en avant les avantages attendus de la mise en réseau de l’organisation :

► Créer, innover, résoudre ensemble (intelligence collective) 

► Impliquer, mobiliser (faire participer, mobiliser rapidement, s’adresser à tous)  

► Apprendre des autres et avec les autres (partager, s’entraider)  

► Créer des liens pour faciliter les synergies (s’identifier, se comprendre, se connaître)

« Ces leviers sont déterminants à l’ère de l’économie des savoirs. Le World Economic Forum a rappelé que la collaboration était l’une des quatre compétences clés du XXIe siècle. Aujourd’hui les salariés souhaitant impulser un changement privilégient la mobilisation de leurs pairs au détriment des canaux hiérarchiques. »

Un exemple d’outils de design d’interface utilisateur.

Au bilan les outils actuels de collaboration quelle que soit leur nature permettent de résoudre les principaux problèmes rencontrés par les salariés dans leur travail quotidien : saturation de messages, de notifications, de réunions avec une organisation plus plate qui privilégie les échanges avec les pairs plutôt que les échanges hiérarchiques avec une forte adaptabilité des outils aux besoins des utilisateurs par une centralisation sur l’interface des échanges mais aussi des documents et des actions à engager dans d’autres applications. Ce désilotage des tâches et des contenus est la condition première pour obtenir les gains de productivité attendus par l’entreprise. Il n’est cependant pas évident d’indiquer clairement si les outils contribuent plus qu’auparavant aux gains de productivité où s’ils permettent un engagement plus important du collaborateur qui augmente par lui-même sa productivité par plus d’autonomie.


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Logiciel

Offres d'emploi informatique avec  Emploi en France
jooble

Apps de messagerie

Apps de messagerie

Le succès d’une application de messagerie instantanée débute souvent dans une cour d’école et finit entre les mains… de PDG. De plus en plus de collaborateurs échangent des invitations, des...

Le lourd poids de la dette technique

Le lourd poids de la dette technique

Prévisible et bien souvent inévitable, la dette technique continue cependant de donner des sueurs froides aux développeurs. Le problème ne vient pourtant pas toujours du code, mais plutôt de la prise de...

RSS
Afficher tous les dossiers

GESTIONNAIRE DE MOTS DE PASSE : un outil indispensable ? - Pandémie & Tech : gagnants et perdants - Multicloud : réalité d'aujourd'hui, impacts sur l'infrastructure et l'applicatif - Project Reunion Microsoft - No Code/Low Code en plein essor - Cobol V6 - Cyberattaques Covid-19 - L'emploi au temps du Corona...

 

COMMUNICATIONS UNIFIÉES : une convergence accrue entre communication et collaboration - Réussir StopCovid ! - Énergie : les datacenters sur le grill - Le lourd poids de la dette technique - GitLab comme solution DevSecOps - Les femmes, avenir de la filière IT ? - Apps de messagerie, attention danger ? - Pôle IA Toulouse...

 

POSTMORTEM cyberattaque CHU Rouen - OUTILS : Cyber, le risque n°1 - SecNumCloud, référentiel de confiance - Techno : pourquoi il devient urgent de mettre en oeuvre des algorithmes post-quantiques - CAHIER SPÉCIAL : DPO externe, quelles conditions pour une prestation idéale ?...

 

Afficher tous les derniers numéros

Actuellement, il existe un gouffre entre les environnements informatiques traditionnels des entreprises et le cloud public. Tout diffère : les modèles de gestion, de consommation, les architectures applicatives, le stockage, les services de données.


Les avantages de l’architecture hyperconvergée étant de plus en plus reconnus, de nombreuses entreprises souhaitent l’utiliser pour des types d’applications variés. Cependant, son manque de souplesse pour une mise à niveau des ressources de calcul indépendantes de celles de stockage ne lui permet pas d’être utilisée plus largement.

Au cours de l’événement HPE Discover qui s’est tenu en juin 2019, HPE a répondu à cette préoccupation en présentant la plateforme HPE Nimble Storage dHCI.

Ce Livre Blanc IDC se penche sur les exigences du marché ayant stimulé le besoin de solutions HCI plus flexibles, puis il examine brièvement la solution HPE Nimble Storage dHCI en expliquant pourquoi elle répond à ce besoin.


Malgré des investissements massifs dans le développement à hauteur de près de 4 milliards de dollars l'année dernière, près de la moitié du temps consacré au DevOps est perdu dans la répétition des tâches et dans la logistique. Ceci fait que 90% des entreprises qui ont adopté ces pratiques sont déçues par les résultats, selon une étude publiée par le Gartner.


Découvrez dans ce livre blanc, les avantages des toutes nouvelles solutions NETGEAR, pour simplifier et rentabiliser vos déploiements, et gérer votre réseau à distance, où que vous soyez, au bureau ou en télé-travail.


OneTrust est une plateforme logicielle innovante de gestion de la confidentialité, de la sécurité des données personnelles et des risques fournisseurs. Plus de 4 000 entreprises ont choisi de faire confiance à cette solution pour se conformer au RGPD, au CCPA, aux normes ISO 27001 et à différentes législations internationales de confidentialité et de sécurité des données personnelles.

OneTrust vous propose de télécharger le texte officiel du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). Vous aurez également la possibilité de recevoir la version imprimée de ce texte, sous forme de guide pratique au format A5, spiralé, en complétant le formulaire.


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Le patron de Ubisoft, Yves Guillemot, lors d'une cérémonie de remise de prix le 9 mars 2020, à ParisLe PDG d'Ubisoft, éditeur français de jeux vidéo dont plusieurs cadres sont accusés d'agressions et de harcèlement sexuel, a annoncé vendredi qu'un vice-président avait démissionné et qu'un autre avait été mis à pied pour "comportements inappropriés". [Lire la dépêche...]

Google fait appel de la décision de l'Autorité de la concurrence française le contraignant à négocier Google a fait appel de la décision de l'Autorité de la concurrence le contraignant à négocier "de bonne foi" avec les éditeurs et agences de presse sur la rémunération de leurs contenus protégés par les droits voisins, a-t-il indiqué. [Lire la dépêche...]

Manifestation contre la loi sur la sécurité imposée par la Chine, le 1er juillet 2020 à Hong KongDésactiver ses comptes, migrer vers des réseaux "sécurisés", supprimer l'historique... La loi de Pékin sur la sécurité fait souffler un vent de panique chez les Hongkongais, convaincus qu'il est vital d'effacer les traces informatiques de leur engagement pro-démocratie. [Lire la dépêche...]

Le PDG d'Ubisoft, Yves Guillemot, lors d'une conférence de presse à Los Angeles en juin 2019Le PDG d'Ubisoft, Yves Guillemot, a promis jeudi soir à ses salariés un "changement structurel" au sein de l'entreprise après que certains de ses cadres eurent été visés par accusations d'agression et harcèlement sexuels.  [Lire la dépêche...]

Mark Zuckerberg, le patron de Facebook, a fait savoir à ses employés qu'il ne se laisserait pas influencer par le vaste boycott publicitaire contre sa plateformeMark Zuckerberg, le patron de Facebook, a fait savoir à ses employés qu'il ne se laisserait pas influencer par le vaste boycott publicitaire contre sa plateforme, mené par des organisations et annonceurs, dont Coca-Cola et Starbucks, qui réclament une régulation plus stricte des contenus racistes et haineux. [Lire la dépêche...]

L'ex-légende des Lakers Kobe Bryant, le 19 février 2012, lors d'un match NBA à Phoenix, en ArizonaKobe Bryant, la défunte star des Los Angeles Lakers, tuée dans un accident d'hélicoptère en janvier dernier, sera parmi les trois vedettes de la NBA à figurer sur la jaquette du jeu vidéo NBA 2K21, a déclaré jeudi l'éditeur du titre. [Lire la dépêche...]

Retard d'au moins deux mois à cause du coronavirus pour le déploiement du très haut débit sur le territoire françaisLe coronavirus fera prendre "dans le meilleur des cas" deux mois de retard au chantier pour déployer le très haut débit sur le territoire français, soit un million de prises non déployées en 2020 selon une étude publiée jeudi par Infranum, ex-fédération des industriels des réseaux d'initiative publique. [Lire la dépêche...]

Des ONG ont exprimé leurs inquiétudes sur l'acquisition par Google de Fitbit, l'un des leaders mondiaux des objets connectés spécialisés dans les activités sportives, qui menace selon elles la protection des données personnelles et risque d'accroitre la position dominante du géant américainUne vingtaine d'ONG ont exprimé jeudi leurs inquiétudes sur l'acquisition par Google de Fitbit, l'un des leaders mondiaux des objets connectés spécialisés dans les activités sportives, qui menace selon elles la protection des données personnelles et risque d'accroitre la position dominante du géant américain. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

BIG DATA

Conférences et exposition sur le Big Data les 14 et 15 septembre 2020 à Paris, Porte de Versailles. Organisé par Corp Agency.

AI PARIS

Conférence, exposition et rendez-vous d'affaires sur l'intelligence artificielle à Paris, Porte de Versailles les 14 et 15 septembre 2020. Organisé par Corp Agency.

DOCUMATION

Congrès et exposition Documation du 22 au 24 septembre 2020  à Paris Porte de Versailles (Pavillon 4.3). Organisé par Infopromotions.

AP CONNECT

La 3ème édition d'AP Connect qui vise à réunir les innovations, technologies et solutions dédiées à la transition numérique des administrations publiques centrales et des collectivités territoriales a lieu les 22 et 23 septembre 2020 à Espace Grand Arche, Paris La Défense. Organisé par PG Organisation.

RSS
Voir tout l'AgendaIT
0123movie