X
La politique de Salesforce en faveur des collèges

News Partenaire

La politique de Salesforce en faveur des collèges

Olivier Nguyen Van Tan, vice-président marketing France de Salesforce, détaille les initiatives de l'entreprise en faveur des collèges. Salesforce invite des collégiens à travailler sur différents projets technologiques en partenariat avec Paris Code.


Ce qu'il ne fallait pas manquer pendant les vacances

Comme promis, la rédaction est de retour après deux semaines de pause à siroter des mojitos affalée dans son transat. Mais l’actualité, elle, n’a pas pris de vacances : voici donc le récap de quelques nouvelles de ces deux dernières semaines.

Clap de fin pour les boutons Dash

Alors qu’Amazon avait annoncé la fin de la commercialisation de ses boutons Dash fin février, le géant du e-commerce les enterre définitivement. Ces boutons connectés destinés à l’achat (sur Amazon) d’un unique produit en une seule petite pression cesseront de fonctionner à compter du 31 août. L’entreprise de Jeff Bezos a confirmé cette information à CNN plus tôt en août. Pour autant, l’arrêt des Dash ne signifie pas que le concept n’a pas fonctionné : leur fonction s’est déportée vers des boutons « virtuels », dont une API permet à n’importe quel constructeur de produits connectés de les intégrer à son interface, ainsi que sur l’assistant vocal d’Amazon et ses enceintes Echo. Néanmoins, pour ce qui est du recyclage des millions de Dash écoulés, la question se pose encore.

Les workloads VMware supportés par Google Cloud

C’est en s’appuyant sur la plateforme VMware as a Service pour clouds publics de CloudSimple que Google Cloud est en mesure de proposer à ses clients de retrouver la stack du géant de la virtualisation sur GCP. vSphere, NSX et vSAN compris. Il s’agit pour le géant de Mountain View de répondre à une demande de ses clients, lesquels souhaitaient pouvoir combiner le meilleur des deux mondes sur leurs architectures hybrides. « Cela signifie que les clients pourront migrer les charges de travail VMware vers un SDDC (software-defined data center) VMware exécuté dans GCP […] Google Cloud fournira la première ligne de support, en étroite collaboration avec CloudSimple » écrit le géant sur son blog. « Grâce à VMware sur la plate-forme Google Cloud, les clients pourront tirer parti de toute la familiarité et de la protection des investissements des outils et de la formation VMware à mesure qu'ils exécutent leurs stratégies cloud, et mettre rapidement sur le marché de nouveaux services et les exploiter de manière transparente et sécurisée dans leurs environnements cloud hybrides » ajoute Sanjay Poonen, le COO de VMware.

Free/Altice : le CSA tranche en faveur de Free, mais pas dans le vif

Altice et Free sont à couteaux tirés depuis le début de l’année. La raison de ce conflit : fin mars, le contrat de diffusion des chaînes du premier, BFM TV, RMC Sport et Découverte et BFM Business, sur les box du second arrivait à expiration. Dans la droite lignée des litiges opposant TF1 et M6 aux fournisseurs d’accès internet, Altice voulait lui aussi sa part du gâteau et réclamait des opérateurs qu’ils lui versent des subsides pour diffuser ses chaînes, en les englobant dans un pack comprenant des services associés. Mais Iliad ne l’entendait pas de cette oreille et, début avril, le conflit larvé a dégénéré en bataille rangée, entre communiqués assassins, coupure du signal et rétablissement. La CSA avait donc été saisi par Altice demandant que Free soit contraint d’accepter de rémunérer la diffusion de ses chaînes. Mais les sages de l’audiovisuel ne partagent pas cet avis. Dans une décision rendue publique le 1er aout, le CSA estime que « aucune disposition législative n’oblige la société Free à les [BFM TV, RMC Découverte et RMC Story] reprendre sur son réseau et leurs services associés ». En d’autres termes, Iliad ne peut être contraint de souscrire au pack complet voulu par Altice. En effet, « l’absence de reprise de ces services dans les offres de la société Free ne porte pas atteinte au pluralisme de l’expression des courants de pensée et d’opinion ni à la qualité et la diversité des programmes » puisque ces chaînes sont accessibles autrement. Concernant les chaînes gratuites de la TNT, Free peut donc continuer de les diffuser librement. Mais la question se pose toujours pour BFM Business et pour les services associés. Les deux opérateurs pourraient donc de nouveau se retrouver à la table des négociations, d’autant que le CSA insiste sur la nécessité pour Altice et Free de trouver un accord.

Les Pays-Bas ciblent Office Online

Office Online risque d’être chassé des administrations aux Pays-Bas. Un rapport commandé par le ministère de la Justice signale en effet que la version Web de la suite bureautique, mais aussi ses applications mobiles, présentent un risque en terme de confidentialité des données. Pour Office 365 ProPlus, le gouvernement néerlandais avait négocié dans son contrat avec l’éditeur qu’il s’engage à un certain nombre de mesures visant à réduire les risques pesant sur la sécurité et la confidentialité des données des employés de l’administration néerlandaise. Engagements que Microsoft a respectés, note le rapport, mais qui ne concerne qu’Office 365. Ils ne s’appliquent donc pas à Office Online et aux applications mobiles de la suite Office, note Privacy Company, l’auteur de ce rapport. Outre le manque de transparence quant aux données de télémétrie collectées et de contrôle côté utilisateur, le rapport souligne que « Microsoft envoie des données de diagnostic à une entreprise de marketing aux États-Unis via au moins trois des applications iOS (Word, Excel et PowerPoint). Ce traitement a lieu à l'insu de l'utilisateur et sans aucune information sur la présence ou la finalité de ce traitement ». En conséquence de quoi le rapport recommande que les organisations gouvernementales mettent en place des politiques internes interdisant à leurs salariés d’avoir recours aux applications mobiles et à Office Online.

OBS enterre Cloudwatt

Le cloud souverain, c’est fini. Du moins celui financé par l’Etat dans la première moitié de la décennie. On savait Numergy bel et bien mort mais Cloudwatt, absorbé par Orange, semblait tenir bon. Las, fin juillet OBS a informé ses clients par mail que Clouwatt sera désactivé « à compter du 1er février 2019 ». La branche Entreprise de l’opérateur historique indique faire le choix de se concentrer sur son offre Flexible Engine, qui comme Cloudwatt repose sur une base OpenStack. « Sans action de votre part vos données seront définitivement effacées et non récupérables » prévient Orange. Les utilisateurs de Cloudwatt ont donc un peu plus de six mois pour migrer.

Des serveurs dédiés sur Azure

Rejoignant AWS, Google Cloud ou Alibaba sur ce créneau, Microsoft lance un nouveau service, Azure Dedicated Host, qui offre à une entreprise la possibilité d’exécuter des VM Windows et Linux sur « des serveurs physiques à un seul locataire ». Des serveurs dédiés en somme. « Cette offre répond également aux besoins des services informatiques recherchant une isolation au niveau de l’hôte » explique Microsoft, qui explique que cette offre, en préversion, permet aux entreprises de contrôler le type d’hôte, la marque et la capacité du processeur, le nombre de cœurs et le type et la taille des machines virtuelles Azure, avec une certaine flexibilité dans les processus de maintenance. Mais cette nouveauté s’accompagne d’une contrepartie qui fait grincer des dents. A partir du 1er octobre prochain, les conditions de licences d’exploitation des logiciels sur site de Microsoft changeront. « Les nouvelles licences achetées sans Software Assurance et sans droits de mobilité ne peuvent plus être utilisées dans des environnements d’hébergement dédiés dans Azure et certains autres fournisseurs de services cloud » précise Redmond. Ainsi, il faudra payer des droits supplémentaires en plus des frais de licences pour pour installer Windows Server et SQL Server sur ECS Dedicated Host d’AWS ou encore Single-Tenant Compute chez Google. Et ce même sur Azure Dedicated Host. Mais, pour ce dernier, Microsoft propose des rabais pour les entreprises passant par son programme Azure Hybrid Benefit.

MalwareTech est libre

Avoir découvert le killswitch de WannaCry a joué en faveur de Marcus Hutchins. Ce chercheur en sécurité, plus connu sous le nom de MalwareTech, s’est fait connaître en mai 2017 en mettant un frein à la propagation du ransomware. Trois mois plus tard, le chercheur britannique était arrêté à Las Vegas, où il participait à la Black Hat. Le FBI l’accusait d’avoir participé au développement du malware bancaire Kronos. Puis, quelques mois plus tard, d’avoir également développé un autre malware, Rombrast. Des faits qui se seraient produits entre 2012 et 2015 mais alors que la défense arguait que l’accusé était mineur au moment des faits, l’accusation s’est sentie obligée d’ajouter à la liste le fait qu’il ait menti au FBI. Son arrestation est d’ailleurs controversée, le FBI se voyant reproché d’avoir induit en erreur le jeune chercheur lors de son interrogatoire, alors que celui-ci était « privé de sommeil et sous influence ». Après deux ans d’interdiction de sortie du territoire, et alors que Marcus Hutchins avait plaidé coupable d’avoir créer des logiciels malveillants, le juge a opté pour la clémence, estimant que les actions du chercheur depuis 2017 contrebalançaient ses erreurs de jeunesse. Sa peine est déjà purgée et MalwareTech échappe aux sanctions financières : il est désormais libre et de nouveau autorisé à rentrer au Royaume-Uni. Il est toutefois banni des Etats-Unis pour dix ans : en résidence surveillée depuis deux ans, le visa de Marcus Hutchins a expiré entre temps…


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Tendances

Actuellement à la Une...

DevSecOps

DevSecOps

À l’intersection du développement, de l’exploitation et de la sécurité, DevSecOps vise à réconcilier trois populations aux intérêts souvent divergents. Inculquer vitesse et...

Supercalculateurs

Supercalculateurs

En perte de vitesse depuis plusieurs années dans les classements mondiaux, l’Europe a pris conscience de son retard dans un domaine stratégique pour sa recherche et ses industriels. Avec EuroHPC, l’Union...

5G

5G

Le déploiement de la 4G est à peine fini que la 5G frappe à la porte ! Il faut dire que, depuis dix ans, les utilisations de la téléphonie mobile ont évolué, sous la double impulsion des besoins...

RSS
Afficher tous les dossiers

CLOUD MADE IN FRANCE : pure players, telcos, comparatif des offres - Libra, la monnaie Facebook - L'analytique mange le logiciel - ERP, dernier bastion du "on premise" ? -Les métiers de l'ANSSI - Blockchain : projets open source et langages - Le sport, vitrine des technologies - Rencontre avec Alexandre Zapolsky (Linagora)...

 

OUTILS COLLABORATIFS : comment ils rendent l'entreprise plus agile - F8, Build, I/O, WWDC : Conf. développeurs, les annonces à retenir, les produits à venir - Supercalculateurs : l'Europe contre-attaque ! - DevSecOps, la sécurité au coeur du changement - Vendre et échanger des données - Migrer d'Oracle DB vers PostgreSQL - Ghidra : le framework de la NSA en Open Source...

 

LE NOUVEL ÂGE DU CLOUD : conteneurisation, services managés et FinOps - Comment faire baisser la facture du Cloud - 2014-2019 : l'avènement d'une Europe du numérique ? - Le défi technique de la 5G - Les entreprises face à l'agilité généralisée - Visual Studio 2019 - Recettes IFTTT - Test Huawei P30 Pro : le roi de la photo !...

 

Afficher tous les derniers numéros
Les entreprises et les organismes publics se focalisent aujourd’hui sur la transformation numérique. En conséquence, les DevOps et l’agilité sont au premier plan des discussions autour des stratégies informatiques. Pour offrir ces deux avantages, les entreprises travaillent de plus en plus avec les fournisseurs de services de cloud public et développent désormais des clouds sur site à partir d’une infrastructure qui répond à trois exigences de base:
1. Agilité sans friction des ressources physiques
2. Systèmes de contrôle optimisant l'utilisation des ressources physiques et offrant un retour sur investissement maximal
3. Intégration des divers composants de l'infrastructure pour un provisionnement et une gestion des ressources automatisés.


Pour fonctionner, votre entreprise doit pouvoir compter sur une solution de sauvegarde efficace, essentielle dans un monde marqué par une croissance exponentielle des données. Vous devez à la fois accélérer vos sauvegardes et pouvoir y accéder plus rapidement pour satisfaire les exigences actuelles de continuité d’activité, disponibilité, protection des données et conformité réglementaire. Dans cette ère de croissance effrénée, les cibles sur bande hors site et autres approches traditionnelles sont simplement dépassées.


L’Intelligence Artificielle promet de révolutionner la perception de la cybersécurité au coeur des entreprises, mais pas uniquement. Ce changement de paradigme engage, en effet, une redéfinition complète des règles du jeu pour les DSI et les RSSI, ainsi que l’ensemble des acteurs de la sécurité.


Lorsque l'on déploie des postes de travail, ils ont généralement tous la même configuration matérielle et logicielle (avec certaines spécificités selon les services). Mais on ne peut pas toujours tout prévoir et il arrive par exemple que de nouveaux programmes doivent être installés ou n’aient pas été prévus. L’accumulation de logiciels « lourds » est susceptible de provoquer des lenteurs significatives sur un PC allant jusqu’à l’extinction nette de l’application. Ce livre blanc explique comment optimiser les performances au travers de 5 conseils rapides à mettre en place.


Ce guide est conçu pour aider les entreprises à évaluer les solutions de sécurité des terminaux. Il peut être utilisé par les membres de l'équipe de réponse aux incidents et des opérations de sécurité travaillant avec des outils de sécurité des points finaux sur une base quotidienne. Il peut également être utilisé par les responsables informatiques, les professionnels de la sécurité, les responsables de la conformité et d’autres personnes pour évaluer leurs performances. les capacités de l’entreprise en matière de cybersécurité, identifier les lacunes dans la sécurité des terminaux et sélectionner les bons produits pour combler ces lacunes.


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Une affiche vante le système de paiement électronique PayPay devant le restaurant Koguma à Tokyo, en juillet 2019Dans un pittoresque quartier commerçant de Tokyo, un petit écriteau incite le client à payer via son mobile. Mais ici, beaucoup préfèrent les espèces sonnantes et trébuchantes, jugées plus tangibles que le "cashless".  [Lire la dépêche...]

Les présidents roumain Klaus Iohannis (G) et américain Donald Trump (D) s'entretiennent à Washington, le 20 août 2019Bucarest pourrait exclure le géant chinois Huawei du déploiement de son futur réseau 5G, selon une déclaration commune des présidents roumain, Klaus Iohannis, et américain, Donald Trump, publiée mercredi. [Lire la dépêche...]

Facebook embauche des journalistes pour faire un espace d'Facebook a confirmé mardi sur sa plateforme la création d'un espace "Actualités" qui présentera à ses utilisateurs les principales nouvelles de la journée, avec le concours d'une équipe de journalistes expérimentés. [Lire la dépêche...]

Le PDG d'Apple, Tim Cook, le 25 mars 2019 à Cupertino pour la présentation de Apple Card, la carte de crédit d'AppleLe pivot d'Apple vers les services - pour contrecarrer l'inexorable baisse des ventes de son emblématique iPhone - prends corps, avec l'arrivée  de sa carte de crédit pour le grand public, mardi, et de son service de streaming vidéo, en novembre. [Lire la dépêche...]

Facebook a annoncé mardi le lancement d'une nouvelle fonctionnalité de gestion des données personnelles récupérées en dehors du réseau social, d'abord en phase de test en Irlande, Espagne et Corée du Sud, avant un déploiement "dans les prochains mois" dans le reste du monde. [Lire la dépêche...]

La falaise où le randonneur français Simon Gautier serait tombé, le 19 août 2019 à San Giovanni a Piro en ItalieLe randonneur français Simon Gautier, dont le corps a été retrouvé dimanche, neuf jours après sa disparition, aurait pu être héliporté si son téléphone avait été géolocalisé, mais les secours italiens n'ont pas cette possibilité, ont indiqué à l'AFP plusieurs sauveteurs. [Lire la dépêche...]

Des cartes professionnelles destinées à la police sont imprimées le 5 juillet 2019 à l'usine de Flers-en-Escrebieux près de Douai, dans le nord de la FranceHautes-technologies, sans contact, dématérialisation... A l'heure du numérique, l'Imprimerie nationale a transformé ses méthodes pour s'adapter à la digitalisation des données, tout en gardant leur confidentialité comme priorité. [Lire la dépêche...]

Les géants américains pestent contre la taxe Gafa françaiseLes représentants d'Amazon, de Facebook, de Google et d'autres leaders de l'internet se sont élevés collectivement lundi, lors d'auditions à Washington, contre la taxation française des groupes numériques, dénonçant rétroactivité, discrimination et double imposition. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

VMWORLD US

VMware réunit clients et partenaires à l'occasion de la conférence VMworld édition américaine à San Francisco du 25 au 29 août 2019. Organisée par VMware.

RURALITIC

Ruralitic tient à Aurillac (centre des congrès) sa 14ème édition du 27 au 29 août 2019. Organisé par Mon Territoire Numérique et le Conseil départemental du Cantal.

IFA

IFA IFA
Le plus grand salon professionnel européen de l'électronique grand public a lieu à Berlin du 6 au 11 septembre 2019. Organisé par Messe Berlin.

SALONS SOLUTIONS

ERP, CRM, BI, E-Achats, Démat, Archivage, SDN/InfotoDoc, Serveurs & Applications - du 1er au 3 octobre 2019 à Paris, Porte de Versailles (Pavillon 3). Organisés par Infopromotions.

LES ASSISES

Grand rendez-vous annuel des RSSI, les Assises de la sécurité des systèmes d'information se tiennent à Monaco (Grimaldi Forum) du 9 au 12 octobre 2019. Organisées par DG Consultants.
RSS
Voir tout l'AgendaIT