X

News Partenaire

3 solutions de sécurité complémentaires et interdépendantes

Okta, CrowdStrike et Netskope ont conclu un partenariat technologique qui permet aux clients de toutes tailles d’intégrer facilement et d’automatiser les interactions entre les trois solutions pour plus d’efficacité et de sécurité dans l’accès aux systèmes d’information particulièrement dans un contexte épidémique, dans lequel les entreprises ont massivement recours au télétravail. Retour sur les origines et les possibilités.

Le HPC devient la norme

On associe souvent le HPC (High Performance Computing) aux secteurs de la défense, de la sécurité ou de la recherche académique. Il est vrai que pendant longtemps ces infrastructures servaient à définir la simulation nucléaire, à trouver un hypothétique boson ou à analyser des repliements de protéines. J’en passe et des meilleures !

Il y a une ou deux décennies, les infrastructures nécessaires s’étendaient sur une surface grande comme un terrain de basket. Depuis, les progrès de la loi de Moore ont fait que la même puissance de calcul tient dans un espace beaucoup plus restreint.

Si ces vastes environnements existent encore, ils ne sont plus ceux qui tirent le marché du HPC. Aujourd’hui, ce sont les applications dans les entreprises qui sont les principaux clients des fournisseurs d’infrastructure. En cela, le HPC devient la norme dans les infrastructures d’entreprises. « Les grandes tendances sociétales vont interagir et orienter les développements technologiques y compris le HPC. Ce n’est plus la défense et la sécurité qui tirent le marché mais l’industrie et la société et donc les individus et les citoyens », explique Daniel Verwaerde, président et co-fondateur de Teratec. L’ancien HPC départemental tient désormais le haut du pavé.

Plus d’impact que l’IA

Une étude réalisée par CensusWide pour le compte de Suse, éditeur d’une infrastructure logicielle qui s’appuie sur Linux, et rendu publique lors du récent Teratec, indique que 93 % des 250 DSI interrogés lors de l’enquête pensent que le HPC est une technologie majeure pour innover. Elle aurait même plus d’impact que l’Intelligence artificielle dans le domaine. À 80 %, les mêmes DSI pensent que dans les cinq ans ils seront distancés par la concurrence s’ils n’y ont pas recours, 41 % l’utilisent déjà et le restant indique à 51 % avoir des plans dans les 6 mois à 2 ans. Seuls 8 % attendent sagement que le train passe ! Tous les secteurs d’activité sont touchés par le phénomène.

Cette tendance est soutenue par différentes forces qui conjointement rendent nécessaire le HPC dans les entreprises. La première est évidemment l’augmentation du volume des données dans les entreprises. IDC estime que chaque personne sur terre générera 1,7 mégabytes de données par seconde d’ici 2020. Ceci représente le poids d’un fichier MP3 d’une chanson d’environ 2 minutes. Le même cabinet indique qu’un serveur sur quatre servira à faire du HPC au même horizon. Selon le McKinsey Global Institute, le volume mondial de données double tous les trois ans. IBM indique que 90 % des données mondiales ont été créées au cours des deux dernières années. Chaque jour, 2,5 quintillions de bytes de données sont générés. Devant ce déluge, les entreprises doivent s’adapter pour suivre le rythme et se convertissent à ce qui auparavant était cantonné à certains secteurs comme la Défense.

Avec cette puissance de calcul phénoménale, les entreprises ont enfin le moyen de mettre en œuvre de véritables outils analytiques. Nous ne reviendrons pas sur ce sujet que nous avons déjà maintes fois analysé. Là ce sont toutes les lignes de métier des entreprises qui ont des plans pour obtenir des informations pertinentes sur le client, les employés. Cela se traduit par une envolée des offres et des projets autour de l’apprentissage machine ou profond et l’Intelligence artificielle. RPA, reconnaissance vocale ou faciale, chatbots, analyses prédictives sont aujourd’hui choses communes dans les entreprises et apportent des gains de productivité par une meilleure connaissance ou par de l’automatisation sur des tâches récurrentes sans véritable valeur ajoutée.

L’Internet des Objets est un autre axe pour la diffusion du HPC dans les entreprises. Il sera bientôt créé plus de données par des capteurs ou des objets connectés que par des humains sur Internet. Cela va demander des puissances de calcul à la fois en bord de réseau (Edge) mai aussi de vastes infrastructures de calcul pour analyser toutes ces données afin de modéliser les comportements des objets et automatiser leur fonctionnement.

L’industrie IT change aussi

Il est intéressant de constater que l’industrie IT évolue dans le même sens. La plupart des noms associés auparavant au HPC se convertissent à des offres pour l’entreprise. DDN, Ansys, Nvidia, Panasas réalignent leurs offres pour satisfaire ce nouveau public avide de simulations, d’analyses pour accélérer la sortie de nouveaux produits ou services à même d’étayer leur développement.

D’un autre côté les grands de l’IT sortent les carnets de chèques pour lutter contre cette concurrence. HPE rachète Cray, Nvidia reprend Mellanox pour obtenir la connectivité nécessaire pour les environnements de ce nouveau HPC à l’échelle de l’entreprise. Dans ce panier de crabes, comme d’habitude, ce sont les petits qui sortent de la route. Les difficultés de Transtec et d’Alinéos, deux petits faiseurs dans le HPC en sont le reflet. Cette concurrence accrue a fait fléchir les marges bénéficiaires dans ce domaine très spécifique. Le volume aujourd’hui l’emporte sur la spécialisation. Ce sont donc les grands de l’industrie, IBM, HPE, Dell qui tirent les marrons du feu dans cette nouvelle donne.

Bon pour l’industrie en général

Comme l’indiquait Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, lors de l’inauguration d’un centre de données d’Equinix il y a quelques mois, la France ne peut se laisser distancer dans cette course à la puissance de calcul à défaut de ne devenir qu’un « vassal » d’un autre pays ayant cette puissance de calcul. Si l’affaire est donc politique, elle est aussi favorable à notre industrie qui recrée ainsi de la productivité face à ses concurrents. « Le déclin est enrayé, depuis deux ans on crée plus de sites que l’on n’en détruit avec 250 000 emplois bruts par an et un net après destruction d’emplois qui est positif », a indiqué de son côté Philippe Varin, président de France Industrie. Il ajoute que « le calcul haute performance est un élément de différenciation, il n’y a pas d’industrie forte qui ne soit numérisée. »


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Vient de paraître

Ce Livre Blanc vous permet de découvrir toutes les étapes nécessaires pour choisir le prestataire informatique adapté à votre entreprise et ses enjeux.


Aujourd'hui, les Directeurs Comptables et Financiers ont envie de dématérialiser leurs factures fournisseurs. C'est plutôt l'idée de devoir s'intégrer à un environnement multi-ERP déjà existant qui les freine. Mais est-ce réellement une barrière ? Dans son nouveau Livre Blanc, Esker explore ce sujet. En le téléchargeant, vous découvrirez comment la dématérialisation peut être une aubaine plutôt qu'un fardeau.


Actuellement, il existe un gouffre entre les environnements informatiques traditionnels des entreprises et le cloud public. Tout diffère : les modèles de gestion, de consommation, les architectures applicatives, le stockage, les services de données.


Les avantages de l’architecture hyperconvergée étant de plus en plus reconnus, de nombreuses entreprises souhaitent l’utiliser pour des types d’applications variés. Cependant, son manque de souplesse pour une mise à niveau des ressources de calcul indépendantes de celles de stockage ne lui permet pas d’être utilisée plus largement.

Au cours de l’événement HPE Discover qui s’est tenu en juin 2019, HPE a répondu à cette préoccupation en présentant la plateforme HPE Nimble Storage dHCI.

Ce Livre Blanc IDC se penche sur les exigences du marché ayant stimulé le besoin de solutions HCI plus flexibles, puis il examine brièvement la solution HPE Nimble Storage dHCI en expliquant pourquoi elle répond à ce besoin.


Tous les Livres Blancs
Serverless

Serverless

En quelques années, le Serverless – ou informatique sans serveur – est devenu une nouvelle corde à l’arc des architectes logiciels et développeurs afin de créer des applications. La technologie est...

Le Cybercrime as a Service

Le Cybercrime as a Service

Le ministère de l’Intérieur a évoqué, dans son rapport annuel 2019 sur les menaces liées au numérique, le développement d’outils malveillants « clés en main ». Le...

Intégration continue

Intégration continue

Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à adopter les pratiques DevOps pour leurs projets informatiques. L’intégration continue (CI), le déploiement et la livraison en continu (CD) sont devenus partie...

RSS
hardcore black fuck
Afficher tous les dossiers

STOCKAGE : NVMe s'impose, Fichier et Objet se rapprochent, Solutions de stockage pour TPE/PME - La 5G... et après ? - Le LiFi au lycée - L'IA au service du recrutement - Cybersécurité : externaliser jusqu'où ? - Windows et Linux, la fusion continue - Les meilleurs outils pour les cours à distance - YesWeHack à l'assaut du monde - Rencontre avec Armand Thiberge, CEO de SendInBlue...

 

SÉCURITÉ DU SI ? UNE PRIORITÉ ! SASE, Ransomware, Cyberformation - Le cybercrime as a service -Supinfo : Pourquoi un tel naufrage ? - Comment Nvidia s'est imposé dans les datacenters - Accélérer le développement Python avec Hydra - PME et Multicloud : où en sommes-nous ? - Le Serverless s'impose dans les architectures applicatives...

 

POSTMORTEM cyberattaque région Grand Est - OUTILS : Endpoint Detection & Response, quel rôle doit jouer l'EDR pour protéger un parc informatique ? - Appliances firewall, l'essor de la virtualisation - CONFORMITÉ : Quelles conséquences pour les entreprises après l'annulation du Privacy Shield ? TECHNO : ORC, outil open source de collecte de données forensiques - TRIBUNE : Comment protéger les données à caractère personnel de ses collaborateurs tout en favorisant le télétravail ? - PROJETS : Campus Cyber, ça se précise !...

 

Afficher tous les derniers numéros
Derniers commentaires
Les élections américaines sont un terrain miné pour Facebook, le réseau social déterminé à prouver qu'il est devenu un acteur responsable du processus démocratiqueL'élection américaine est passée, la transition avec le nouveau président timidement amorcée, mais cette période de tensions post-électorales a mis en évidence le problème des "super propagateurs" de désinformation sur Facebook, ces comptes qui amplifient des rumeurs infondées sur des fraudes électorales organisées par les démocrates. [Lire la dépêche...]

Le géant américain du streaming Netflix a annoncé mercredi avoir doublé ses investissements au Royaume-Uni à 1 milliard de dollars en 2020Le géant américain du streaming Netflix a annoncé mercredi avoir doublé ses investissements au Royaume-Uni à 1 milliard de dollars en 2020, malgré les perturbations liées à la pandémie. [Lire la dépêche...]

Haine en ligne et désinformation, pratiques anticoncurrentielles et loi du plus fort... La Commission européenne doit présenter le 9 décembre un projet de législation pour mieux encadrer le monde numériqueHaine en ligne et désinformation, pratiques anticoncurrentielles et loi du plus fort... La Commission européenne doit présenter le 9 décembre un projet de législation pour mieux encadrer le monde numérique. [Lire la dépêche...]

La violence sur Facebook peut avoir des conséquences dramatiques dans la vie réelleHarcèlement, blessures morales et physiques, voire même des décès: la violence sur Facebook peut avoir des conséquences dramatiques dans la vie réelle. [Lire la dépêche...]

Zlatan Ibrahimovic à Naples le 22 novembre 2020La star suédoise Zlatan Ibrahimovic a contesté lundi l'utilisation de son "nom" et de son "visage" dans le jeu vidéo Fifa, produit par Electronic Arts (EA), dans deux tweets où il s'en prend notamment à la Fifa et au syndicat mondial des joueurs FIFPro.  [Lire la dépêche...]

Snapchat compte près de 250 millions d'utilisateurs quotidiensSes "stories" éphémères ont été largement copiées par les autres réseaux, mais c'est au tour de Snapchat de s'inspirer de ses jeunes concurrents: l'appli au logo fantôme lance "Spotlight", un fil public de contenus produits par ses utilisateurs, sur le modèle de TikTok. [Lire la dépêche...]

Un employé de Tesla, à Burbank en Californie, le 24 mars 2020Les employés de Tesla en Californie sont considérés comme des travailleurs essentiels et seront donc exemptés des nouvelles restrictions qui entrent en vigueur dans cet Etat américain samedi. [Lire la dépêche...]

Kaspi compte près de 8 millions d'utlisateurs au Kazakhstan, ici à Almaty le 5 novembre 2020Les Kazakhs utilisent les services de Kaspi pour payer leurs factures, rendre la monnaie mais aussi recevoir les aides du gouvernement contre la pandémie, qui a encore accéléré le succès de cette fintech, succès d'un genre nouveau pour le Kazakhstan. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

Salesforce convie ses utilisateurs et partenaires à sa conférence annuelle Dreamforce dans un format 2020 100% online et gratuit avec deux temps forts : dès le 2 décembre pour le keynote de Marc Benioff et du 14 au 17 décembre pour DreamTX, 4 jours d'ateliers et de démonstrations. En revanche pas de sessions de formation et de certification cette année. Organisé par Salesforce.

DREAMFORCE TO YOU : DREAMTX

Salesforce convie ses utilisateurs et partenaires à sa conférence annuelle Dreamforce dans un format 2020 100% online et gratuit avec deux temps forts : pour le keynote de Marc Benioff et du 14 au 17 décembre pour DreamTX, 4 jours d'ateliers et de démonstrations. En revanche pas de sessions de formation et de certification cette année. Organisé par Salesforce.

FIC

FIC FIC
Ayant pour thème cette année "Pour une cybersécurité coopérative et collaborative", le Forum International de la Cybersécurité occupe les 6, 7 et 8 avril 2021 le Grand Palais de Lille. Organisé par la Région Hauts-de-France et Euratechnologies, la Gendarmerie Nationale et CEIS.

READY FOR IT

La nouvelle édition de Ready For IT se déroule du 17 au 19 mai 2021 à Monaco (Grimaldi Forum) : conférences, keynotes, ateliers et rendez-vous one-to-one. Organisé par DG Consultants.
RSS
hardcore black fuck
Voir tout l'AgendaIT