X

News Partenaire

Etude Symantec sur la cybersécurité

Selon une nouvelle étude, les entreprises ont tout intérêt à recruter des RSSI ayant déjà été confrontés à un incident de sécurité, car cette expérience change le mode de pensée et le ressenti des professionnels de la cybersécurité.


Le HPC devient la norme

On associe souvent le HPC (High Performance Computing) aux secteurs de la défense, de la sécurité ou de la recherche académique. Il est vrai que pendant longtemps ces infrastructures servaient à définir la simulation nucléaire, à trouver un hypothétique boson ou à analyser des repliements de protéines. J’en passe et des meilleures !

Il y a une ou deux décennies, les infrastructures nécessaires s’étendaient sur une surface grande comme un terrain de basket. Depuis, les progrès de la loi de Moore ont fait que la même puissance de calcul tient dans un espace beaucoup plus restreint.

Si ces vastes environnements existent encore, ils ne sont plus ceux qui tirent le marché du HPC. Aujourd’hui, ce sont les applications dans les entreprises qui sont les principaux clients des fournisseurs d’infrastructure. En cela, le HPC devient la norme dans les infrastructures d’entreprises. « Les grandes tendances sociétales vont interagir et orienter les développements technologiques y compris le HPC. Ce n’est plus la défense et la sécurité qui tirent le marché mais l’industrie et la société et donc les individus et les citoyens », explique Daniel Verwaerde, président et co-fondateur de Teratec. L’ancien HPC départemental tient désormais le haut du pavé.

Plus d’impact que l’IA

Une étude réalisée par CensusWide pour le compte de Suse, éditeur d’une infrastructure logicielle qui s’appuie sur Linux, et rendu publique lors du récent Teratec, indique que 93 % des 250 DSI interrogés lors de l’enquête pensent que le HPC est une technologie majeure pour innover. Elle aurait même plus d’impact que l’Intelligence artificielle dans le domaine. À 80 %, les mêmes DSI pensent que dans les cinq ans ils seront distancés par la concurrence s’ils n’y ont pas recours, 41 % l’utilisent déjà et le restant indique à 51 % avoir des plans dans les 6 mois à 2 ans. Seuls 8 % attendent sagement que le train passe ! Tous les secteurs d’activité sont touchés par le phénomène.

Cette tendance est soutenue par différentes forces qui conjointement rendent nécessaire le HPC dans les entreprises. La première est évidemment l’augmentation du volume des données dans les entreprises. IDC estime que chaque personne sur terre générera 1,7 mégabytes de données par seconde d’ici 2020. Ceci représente le poids d’un fichier MP3 d’une chanson d’environ 2 minutes. Le même cabinet indique qu’un serveur sur quatre servira à faire du HPC au même horizon. Selon le McKinsey Global Institute, le volume mondial de données double tous les trois ans. IBM indique que 90 % des données mondiales ont été créées au cours des deux dernières années. Chaque jour, 2,5 quintillions de bytes de données sont générés. Devant ce déluge, les entreprises doivent s’adapter pour suivre le rythme et se convertissent à ce qui auparavant était cantonné à certains secteurs comme la Défense.

Avec cette puissance de calcul phénoménale, les entreprises ont enfin le moyen de mettre en œuvre de véritables outils analytiques. Nous ne reviendrons pas sur ce sujet que nous avons déjà maintes fois analysé. Là ce sont toutes les lignes de métier des entreprises qui ont des plans pour obtenir des informations pertinentes sur le client, les employés. Cela se traduit par une envolée des offres et des projets autour de l’apprentissage machine ou profond et l’Intelligence artificielle. RPA, reconnaissance vocale ou faciale, chatbots, analyses prédictives sont aujourd’hui choses communes dans les entreprises et apportent des gains de productivité par une meilleure connaissance ou par de l’automatisation sur des tâches récurrentes sans véritable valeur ajoutée.

L’Internet des Objets est un autre axe pour la diffusion du HPC dans les entreprises. Il sera bientôt créé plus de données par des capteurs ou des objets connectés que par des humains sur Internet. Cela va demander des puissances de calcul à la fois en bord de réseau (Edge) mai aussi de vastes infrastructures de calcul pour analyser toutes ces données afin de modéliser les comportements des objets et automatiser leur fonctionnement.

L’industrie IT change aussi

Il est intéressant de constater que l’industrie IT évolue dans le même sens. La plupart des noms associés auparavant au HPC se convertissent à des offres pour l’entreprise. DDN, Ansys, Nvidia, Panasas réalignent leurs offres pour satisfaire ce nouveau public avide de simulations, d’analyses pour accélérer la sortie de nouveaux produits ou services à même d’étayer leur développement.

D’un autre côté les grands de l’IT sortent les carnets de chèques pour lutter contre cette concurrence. HPE rachète Cray, Nvidia reprend Mellanox pour obtenir la connectivité nécessaire pour les environnements de ce nouveau HPC à l’échelle de l’entreprise. Dans ce panier de crabes, comme d’habitude, ce sont les petits qui sortent de la route. Les difficultés de Transtec et d’Alinéos, deux petits faiseurs dans le HPC en sont le reflet. Cette concurrence accrue a fait fléchir les marges bénéficiaires dans ce domaine très spécifique. Le volume aujourd’hui l’emporte sur la spécialisation. Ce sont donc les grands de l’industrie, IBM, HPE, Dell qui tirent les marrons du feu dans cette nouvelle donne.

Bon pour l’industrie en général

Comme l’indiquait Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, lors de l’inauguration d’un centre de données d’Equinix il y a quelques mois, la France ne peut se laisser distancer dans cette course à la puissance de calcul à défaut de ne devenir qu’un « vassal » d’un autre pays ayant cette puissance de calcul. Si l’affaire est donc politique, elle est aussi favorable à notre industrie qui recrée ainsi de la productivité face à ses concurrents. « Le déclin est enrayé, depuis deux ans on crée plus de sites que l’on n’en détruit avec 250 000 emplois bruts par an et un net après destruction d’emplois qui est positif », a indiqué de son côté Philippe Varin, président de France Industrie. Il ajoute que « le calcul haute performance est un élément de différenciation, il n’y a pas d’industrie forte qui ne soit numérisée. »


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

PowerShell DSC

PowerShell DSC

DSC est la solution DevOps de Microsoft disponible à partir de la version 4 de Powershell pour Windows et de la 6 core pour Linux.

Cybersécurité de l'industrie

Cybersécurité de l'industrie

Mis à part les OIV, bon nombre d’installations industrielles françaises sont vulnérables aux cyberattaques. Système non mis à jour, absence de briques de sécurité de base et défense...

Le stockage s'unifie

Le stockage s'unifie

Jusqu’à présent, on marquait la différence entre stockage primaire, stockage secondaire et archivage. Les baies et les logiciels étaient spécifiques. Ce n’est plus le cas et les variations...

Ville numérique

Ville numérique

Sa transformation numérique, voilà bientôt trente ans que la commune francilienne la fait. Un processus permanent qui voit intervenir de nombreux acteurs mais poursuit un seul et même but : simplifier la vie de...

Epitech Digital

Epitech Digital

Ils restent les "oiseaux rares" des recrutements IT et les entreprises en cours de digitalisation se les arrachent. Ce sont les profils hybrides, alliant compétences techniques et business, capables de discuter aussi bien avec le DSI que...

RSS
Afficher tous les dossiers

L'IA AU COEUR DES MÉTIERS : retours d'expérience Cemex, Lamborghini, Decathlon, HSBC - Google Cloud Platform : tout sur la migration ! - Edge Computing, chaînon manquant - Cybersécurité : lutter contre l'ennemi intérieur - Ansible, outil de prédilection des DevOps - Docker, de Montrouge à la roche tarpéienne...

 

VILLE NUMÉRIQUE : la transfo d'Issy-les-Moulineaux - Comment le Stockage s'unifie - Brexit : quelles conséquences pour l'industrie numérique ? - Google a-t-il vraiment atteint la suprématie quantique ? - La cyberprotection des sites industriels en question - PowerShell DSC - Epitech Digital...

 

CYBERSÉCURITÉ : Faut-il externaliser son SOC - Datacenters : des certifications pour y voir plus clair - Organisez vos workflows avec GitHub Actions - Transfo : pour l'agriculture, la rentabilité avant tout ! - Que deviennent les DataLabs ? - Emploi : la transformation numérique bouscule les recrutements des ESN...

 

Afficher tous les derniers numéros

Le présent guide d'achat vous aidera à améliorer l'efficacité de votre cloud hybride, en mettant l'accent sur les stratégies de gestion des données dédiées aux applications correspondantes.


Les entreprises et les organismes publics se focalisent aujourd’hui sur la transformation numérique. En conséquence, les DevOps et l’agilité sont au premier plan des discussions autour des stratégies informatiques. Pour offrir ces deux avantages, les entreprises travaillent de plus en plus avec les fournisseurs de services de cloud public et développent désormais des clouds sur site à partir d’une infrastructure qui répond à trois exigences de base:
1. Agilité sans friction des ressources physiques
2. Systèmes de contrôle optimisant l'utilisation des ressources physiques et offrant un retour sur investissement maximal
3. Intégration des divers composants de l'infrastructure pour un provisionnement et une gestion des ressources automatisés.


Pour fonctionner, votre entreprise doit pouvoir compter sur une solution de sauvegarde efficace, essentielle dans un monde marqué par une croissance exponentielle des données. Vous devez à la fois accélérer vos sauvegardes et pouvoir y accéder plus rapidement pour satisfaire les exigences actuelles de continuité d’activité, disponibilité, protection des données et conformité réglementaire. Dans cette ère de croissance effrénée, les cibles sur bande hors site et autres approches traditionnelles sont simplement dépassées.


L’Intelligence Artificielle promet de révolutionner la perception de la cybersécurité au coeur des entreprises, mais pas uniquement. Ce changement de paradigme engage, en effet, une redéfinition complète des règles du jeu pour les DSI et les RSSI, ainsi que l’ensemble des acteurs de la sécurité.


Lorsque l'on déploie des postes de travail, ils ont généralement tous la même configuration matérielle et logicielle (avec certaines spécificités selon les services). Mais on ne peut pas toujours tout prévoir et il arrive par exemple que de nouveaux programmes doivent être installés ou n’aient pas été prévus. L’accumulation de logiciels « lourds » est susceptible de provoquer des lenteurs significatives sur un PC allant jusqu’à l’extinction nette de l’application. Ce livre blanc explique comment optimiser les performances au travers de 5 conseils rapides à mettre en place.


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Le gouvernement britannique s'apprête à prendre une décision lourde de conséquences sur la participation de Huawei au réseau 5G, au risque de froisser les Etats-Unis Le gouvernement britannique s'apprête à prendre une décision lourde de conséquences sur la participation de Huawei au réseau 5G, au risque de froisser les Etats-Unis avec lesquels il envisage de conclure un accord commercial post-Brexit ambitieux. [Lire la dépêche...]

Le gouvernement britannique s'apprête à prendre une décision lourde de conséquences sur la participation de Huawei au réseau 5G, au risque de froisser les Etats-Unis Le gouvernement britannique s'apprête à prendre une décision lourde de conséquences sur la participation de Huawei au réseau 5G, au risque de froisser les Etats-Unis qui viennent de lancer un ultime avertissement via le secrétaire d'Etat Mike Pompeo. [Lire la dépêche...]

Stand de Samsung vantant la 5G au salon de Las Vegas le 8 janvier 2020L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) a noté lundi un manque de données scientifiques sur les effets sanitaires de l'exposition à certaines fréquences d'ondes électromagnétiques, dans un rapport préliminaire sur l'impact de la 5G qui doit commencer à être déployée prochainement. [Lire la dépêche...]

Photo d'illustration montrant des Emiratis filmer des écrans montrant le départ d'un de leur concitoyen astronaute pour la station spaciale internationale, à Dubaï, le 25 septembre 2019Avec des infrastructures ultramodernes et des services hyper connectés, les Emirats arabes unis aspirent à la puissance technologique mais la controverse autour d'une application de messagerie a mis en lumière le contrôle étroit d'internet dans le pays. [Lire la dépêche...]

Douze mille visiteurs et 450 exposants sont attendus cette semaine au Forum international sur la cybersécurité (FIC) de LilleDouze mille visiteurs et 450 exposants sont attendus cette semaine au Forum international sur la cybersécurité (FIC) de Lille, un salon incontournable en Europe pour ce secteur en plein boom. [Lire la dépêche...]

Mina Jang, chercheuse en musique baroque et flûtiste professionnelle, tient un clone en 3D d'une flûte traversière, le 17 janvier 2020 au laboratoire du musée de la musique de la Philharmonie de ParisComme une machine musicale à remonter le temps: le musée de la musique de la Philharmonie de Paris s'est lancé dans le "clonage" d'instruments d'époque pour mieux les préserver, en faisant appel à l'impression 3D. [Lire la dépêche...]

Un Boeing 777X à Everett, dans l'Etat de Washington, le 24 janvier 2020Le vent a forcé Boeing vendredi à repousser une nouvelle fois le vol inaugural du long courrier 777X, et le constructeur aéronautique fera une nouvelle tentative samedi. [Lire la dépêche...]

Deux ONG ont déposé des recours contre la 5G, une technologie controversée attendue comme une révolution dans la téléphonie mobile
Deux ONG ont annoncé vendredi un recours en justice contre l'appel à candidatures lancé en décembre pour l'attribution des fréquences 5G, ainsi qu'une pétition contre le déploiement de cette technologie controversée attendue comme une révolution dans la téléphonie mobile. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

FIC

FIC FIC
Ayant pour thème cette année "Replacer l'humain au coeur de la cybersécurité", le Forum International de la Cybersécurité occupe les 28, 29 et 30 janvier 2020 le Grand Palais de Lille. Organisé par la Région Hauts-de-France et Euratechnologies, la Gendarmerie Nationale et CEIS.

RENCONTRES AMRAE

Les 28èmes Rencontres de l'AMRAE (Association française des professionnels de la gestion des risques et des assurances), le congrès annuel de référence des métiers du risque et des assurances, ont lieu du 5 au 7 février 2020 à Deauville (Centre International) sur le thème : "Risque(s) en puissance(s)". Organisées par l'AMRAE.

BIG DATA

Conférences et exposition sur le Big Data les 9 et 10 mars 2020 à Paris, Palais des Congrès de la Porte Maillot. Organisé par Corp Agency.

IT PARTNERS

Événement du "channel" IT, télécoms et audiovisuel, IT Partners a lieu les 11 et 12 mars 2020 à Disneyland Paris (Disney Events Arena-Ventury). Organisé par Reed Expositions.
RSS
Voir tout l'AgendaIT
0123movie