X

Gênantes vulnérabilités dans Zoom, qui s’en fiche un peu

A quel point peut-on sacrifier la sécurité des utilisateurs au confort d’utilisation d’une solution ? Deux failles se nichent dans l’outil de vidéoconférence, l’une permettant de forcer un utilisateur à rejoindre un appel, l’autre d’activer par défaut leur caméra. Mais pour Zoom, ces vulnérabilités sont trop peu sévères pour justifier une réduction de l’ergonomie.

Zoom, c’est formidable ! L’outil de vidéoconférence a cet avantage de proposer à ses utilisateurs de rejoindre une conversation en cliquant sur un simple lien. Pas de fenêtre de demande de confirmation, un clic et le tour est joué. Jonathan Leitschuh, un chercheur en cybersécurité, s’est penché sur cette fonctionnalité et y a découvert deux belles vulnérabilités.

Sur Mac, à partir du moment où un utilisateur a installé l’application Zoom, celle-ci a fait du terminal un serveur web local : c’est par son biais qu’un clic sur un lien ouvre le client Zoom. Premier souci, pointe le chercheur, « ce serveur Web peut faire beaucoup plus que simplement lancer une réunion Zoom. Ce que j’ai découvert, c’est que ce serveur Web peut également réinstaller l’application Zoom si un utilisateur l’a désinstallée ».

Je vous vois

Parmi les différents paramètres envoyés au serveur Web par la page du lien Zoom, Jonathan Leitschuh en a déniché deux de première importance : « action=join » et « confno=[whatever the conference number is] ». A l’aide d’une requête GET exploitant ces deux paramètres, il a pu faire en sorte que son ordinateur rejoigne un appel initié par un autre compte. Concrètement, cette découverte implique qu’un site Web malveillant peut forcer un internaute à rejoindre un appel Zoom.

Rien de très grave a priori, si ce n’est deux choses. La première est que cette vulnérabilité peut avoir pour résultat un déni de service visant le terminal de la victime, en le forçant à boucler sur des appels non valides. La deuxième, cerise sur le gâteau, se trouve dans les réglages d’un appel Zoom. Le créateur d’une vidéoconférence peut en effet définir l’activation par défaut de la caméra et du microphone des participants lorsqu’ils rejoignent l’appel.

« Le serveur Web Zoom du client local s’exécute en arrière-plan. Par conséquent, pour l’exploiter, il n’est même pas nécessaire que l’utilisateur exécute (au sens traditionnel du terme) l’application Zoom pour être vulnérable » explique le chercheur. « Tout ce qu'un site Web doit faire est d'intégrer ce qui précède [la requête GET] à son site Web et tout utilisateur de Zoom sera instantanément connecté et sa vidéo en cours d'exécution ».

Confort vs sécurité

Prévenu il y a plus de trois mois, Zoom ne s’est guère empressé de corriger le tir. Tout juste l’entreprise a-t-elle fait en sorte d’empêcher l’activation par défaut de la caméra. Sur Medium, le délai de non-divulgation de 90 jours étant écoulé, le chercheur livre ses conclusions. « Avoir pour chaque utilisateur de Zoom un serveur Web acceptant les requêtes HTTP GET qui déclenchent du code en dehors du sandbox du navigateur, cela représente une énorme cible dans le dos de Zoom » signale-t-il.

Zoom a réagi de façon assez… inattendue. Concernant le risque de DOS, il reconnaît le problème et signale avoir publié un correctif en mai (qui selon le chercheur ne résout rien) sans toutefois contraindre ses utilisateurs à l’installer « parce qu'il s'agit empiriquement d'une vulnérabilité à faible risque ». Quant au serveur web localhost et son fonctionnement, Zoom écrit qu’il s’agit d’une solution « de contournement à une modification introduite dans Safari 12 qui nécessite qu'un utilisateur confirme qu'il souhaite démarrer le client Zoom avant de rejoindre chaque réunion. Le serveur Web local permet aux utilisateurs d'éviter ce clic supplémentaire avant de rejoindre chaque réunion ». Et de soutenir sa décision, et le fait qu’il n’y apportera aucun changement, au nom de l’expérience utilisateur.

« Nous avons déterminé que les problèmes du DOS et de rejoindre une réunion avec la caméra posaient un risque faible car, dans le cas de la DOS, aucune information d'utilisateur n'était en danger et, dans le cas de la participation à la réunion, les utilisateurs pouvaient choisir leurs réglages » ajoute Zoom. Le chercheur, quant à lui, fournit dans sa publication plusieurs méthodes d’atténuation du problème.


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Sécurité

GitLab

GitLab

Solution libre de « forge » pour le dépôt de code basé, tout comme GitHub, sur le gestionnaire de versions Git, GitLab continue son ascension. Il offre une solution intégrant parfaitement...

20 TECHNOS

20 TECHNOS

Dossier réalisé par Bertrand Garé et Guillaume Périssat avec Michel Chotard, Alain Clapaud et Bastien Lion.

CI/CD as a Service

CI/CD as a Service

L’intégration et la livraison continues sont des composantes fondamentales de la démarche DevOps. Toutefois, alors que les pipelines doivent prendre en compte les nouvelles architectures – conteneurs notamment –,...

Disque dur

Disque dur

Bousculé par la vitesse des mémoires Flash, le disque dur semble condamné. Pourtant, la demande en capacité ne faiblit pas, au contraire, elle s’envole, portée par les besoins infinis du Cloud…

RSS
Afficher tous les dossiers

BASES DE DONNÉES : le DBaaS va tout balayer - Gestion de l'information : structurer le non structuré ! - Municipales : la politique se numérise, le numérique se politise - Cybersécurité : les planètes Cyber alignées ! - DevOps : WevAssembly, langage assembleur du Web - AMP confié à OpenJS - Pénurie des formations IA - À la recherche de nouvelles compétences IT...

 

20 TECHNOS pour 2020 et au-delà... : multicloud, rpa, edge&fog, apis, quantique... - La transfo numérique exemplaire d'une PME industrielle - BYOK : chiffrer le Cloud - L'Open Source teinté d'Orange - Mettre de l'intelligence dans l'APM - Le disque dur fait de la résistance - CI/CD as a Service - Digital Campus, n°1 des écoles du numérique...

 

L'IA AU COEUR DES MÉTIERS : retours d'expérience Cemex, Lamborghini, Decathlon, HSBC - Google Cloud Platform : tout sur la migration ! - Edge Computing, chaînon manquant - Cybersécurité : lutter contre l'ennemi intérieur - Ansible, outil de prédilection des DevOps - Docker, de Montrouge à la roche tarpéienne...

 

Afficher tous les derniers numéros

Découvrez dans ce livre blanc, les avantages des toutes nouvelles solutions NETGEAR, pour simplifier et rentabiliser vos déploiements, et gérer votre réseau à distance, où que vous soyez, au bureau ou en télé-travail.


OneTrust est une plateforme logicielle innovante de gestion de la confidentialité, de la sécurité des données personnelles et des risques fournisseurs. Plus de 4 000 entreprises ont choisi de faire confiance à cette solution pour se conformer au RGPD, au CCPA, aux normes ISO 27001 et à différentes législations internationales de confidentialité et de sécurité des données personnelles.

OneTrust vous propose de télécharger le texte officiel du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). Vous aurez également la possibilité de recevoir la version imprimée de ce texte, sous forme de guide pratique au format A5, spiralé, en complétant le formulaire.


Le présent guide d'achat vous aidera à améliorer l'efficacité de votre cloud hybride, en mettant l'accent sur les stratégies de gestion des données dédiées aux applications correspondantes.


Les entreprises et les organismes publics se focalisent aujourd’hui sur la transformation numérique. En conséquence, les DevOps et l’agilité sont au premier plan des discussions autour des stratégies informatiques. Pour offrir ces deux avantages, les entreprises travaillent de plus en plus avec les fournisseurs de services de cloud public et développent désormais des clouds sur site à partir d’une infrastructure qui répond à trois exigences de base:
1. Agilité sans friction des ressources physiques
2. Systèmes de contrôle optimisant l'utilisation des ressources physiques et offrant un retour sur investissement maximal
3. Intégration des divers composants de l'infrastructure pour un provisionnement et une gestion des ressources automatisés.


Pour fonctionner, votre entreprise doit pouvoir compter sur une solution de sauvegarde efficace, essentielle dans un monde marqué par une croissance exponentielle des données. Vous devez à la fois accélérer vos sauvegardes et pouvoir y accéder plus rapidement pour satisfaire les exigences actuelles de continuité d’activité, disponibilité, protection des données et conformité réglementaire. Dans cette ère de croissance effrénée, les cibles sur bande hors site et autres approches traditionnelles sont simplement dépassées.


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Capture d'image de la chaîne de télé belge RTBF montrant le coureur Greg Van Avermaet, le 5 avril 2020, après sa victoire dans le Tour des Flandres virtuelRemporter le Tour des Flandres depuis son grenier, c'est possible ! Le Belge Greg Van Avermaet (CCC) l'a prouvé dimanche en s'imposant lors d'un Ronde virtuel qui opposait treize coureurs pédalant sur rouleaux, connectés entre eux via une plateforme internet. [Lire la dépêche...]

Meg Whitman directrice générale de Quibi, lors d'une conférence au salon de Las Vegas, le 8 janvier 2020La moitié de la planète confinée par le coronavirus? Cela n'empêchera pas Quibi de tenter de révolutionner l'industrie du divertissement en lançant dès lundi son service de streaming "nomade", avec des programmes courts spécifiquement conçus pour les téléphones mobiles mais "en qualité hollywoodienne". [Lire la dépêche...]

Le gouvernement britannique s'est réuni via Zoom le 31 mars 2020, avec le Premier ministre, Boris Johnson (en haut à gauche), qui est en quarantaine à cause du Covid-19Quel est le point commun entre Boris Johnson, les amateurs d'apéros à distance et 90.000 écoles dans le monde? Tous utilisent l'application de visioconférence Zoom, pour travailler ou socialiser pendant la pandémie de coronavirus. [Lire la dépêche...]

Google va publier à partir de vendredi des statistiques issues des données de localisation de ses utilisateurs dans le monde, afin d'aider les pouvoirs publics à évaluer l'efficacité des mesures de distanciation sociale contre le Covid-19Google va publier à partir de vendredi des statistiques issues des données de localisation de ses utilisateurs dans le monde, afin d'aider les pouvoirs publics à évaluer l'efficacité des mesures de distanciation sociale contre le Covid-19. [Lire la dépêche...]

Hannah Koch, administratrice du site dans l'Etat de Victoria, le 30 mars 2020 dans le sud-est de l'Australie1Q96FUMontrés du doigt comme autant de vecteurs de la désinformation, les réseaux sociaux sont aussi les relais d'un remarquable élan de solidarité vis-à-vis du personnel soignant, en Australie notamment, afin de soutenir dans leur vie quotidienne ceux qui risquent leur vie pour faire reculer le coronavirus. [Lire la dépêche...]

Le réseau social Twitter a annoncé jeudi avoir supprimé des milliers de comptes dans plusieurs pays, en raison de leurs contenus jugés pro-gouvernementauxLe réseau social Twitter a annoncé jeudi avoir supprimé des milliers de comptes dans plusieurs pays, en raison de leurs contenus jugés pro-gouvernementaux. [Lire la dépêche...]

L'autorité de régulation des télécoms annonce que les quatre principaux opérateurs candidats à l'attribution des fréquences des futurs réseaux mobiles 5G sont qualifiés pour participer aux enchères, reportées sine die en raison de la crise sanitaireL'autorité de régulation des télécoms (Arcep) a annoncé jeudi que les quatre principaux opérateurs candidats à l'attribution des fréquences des futurs réseaux mobiles 5G sont qualifiés pour participer aux enchères, reportées sine die en raison de la crise sanitaire. [Lire la dépêche...]

Un employé de Lamborghini manipule une imprimante 3D pour la fabrication de visières médicales, dans cette photo transmise le 2 avril 2020Le constructeur italien de voitures de luxe Lamborghini a annoncé jeudi avoir lancé la production de masques et de visières médicales, nouvel exemple de transformation de la production en pleine épidémie de coronavirus. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

READY FOR IT

La première édition de Ready For IT se déroule du 25 au 27 mai 2020 à Monaco (Grimaldi Forum) : conférences, keynotes, ateliers et rendez-vous one-to-one. Organisé par DG Consultants.

BIG DATA

Conférences et exposition sur le Big Data les 27 et 28 mai 2020 à Paris, Palais des Congrès de la Porte Maillot. Organisé par Corp Agency.

RSS
Voir tout l'AgendaIT
0123movie