X
ÉGÉRIE : la nouvelle égérie de la cyber !

News Partenaire

ÉGÉRIE : la nouvelle égérie de la cyber !

Depuis près de 20 ans, deux anciens ingénieurs du groupe Bull partagent une vision commune autour de la sécurisation du SI via l’analyse des risques cyber. Une vision qui les a menés à créer EGERIE, première entreprise à recevoir aujourd’hui le label EBIOS de l’ANSSI. Retour sur cette pépite toulonnaise à la réputation conviviale, portée par deux capitaines qui entendent continuer à « mouiller le maillot » aux côtés de leur équipe.

Gênantes vulnérabilités dans Zoom, qui s’en fiche un peu

A quel point peut-on sacrifier la sécurité des utilisateurs au confort d’utilisation d’une solution ? Deux failles se nichent dans l’outil de vidéoconférence, l’une permettant de forcer un utilisateur à rejoindre un appel, l’autre d’activer par défaut leur caméra. Mais pour Zoom, ces vulnérabilités sont trop peu sévères pour justifier une réduction de l’ergonomie.

Zoom, c’est formidable ! L’outil de vidéoconférence a cet avantage de proposer à ses utilisateurs de rejoindre une conversation en cliquant sur un simple lien. Pas de fenêtre de demande de confirmation, un clic et le tour est joué. Jonathan Leitschuh, un chercheur en cybersécurité, s’est penché sur cette fonctionnalité et y a découvert deux belles vulnérabilités.

Sur Mac, à partir du moment où un utilisateur a installé l’application Zoom, celle-ci a fait du terminal un serveur web local : c’est par son biais qu’un clic sur un lien ouvre le client Zoom. Premier souci, pointe le chercheur, « ce serveur Web peut faire beaucoup plus que simplement lancer une réunion Zoom. Ce que j’ai découvert, c’est que ce serveur Web peut également réinstaller l’application Zoom si un utilisateur l’a désinstallée ».

Je vous vois

Parmi les différents paramètres envoyés au serveur Web par la page du lien Zoom, Jonathan Leitschuh en a déniché deux de première importance : « action=join » et « confno=[whatever the conference number is] ». A l’aide d’une requête GET exploitant ces deux paramètres, il a pu faire en sorte que son ordinateur rejoigne un appel initié par un autre compte. Concrètement, cette découverte implique qu’un site Web malveillant peut forcer un internaute à rejoindre un appel Zoom.

Rien de très grave a priori, si ce n’est deux choses. La première est que cette vulnérabilité peut avoir pour résultat un déni de service visant le terminal de la victime, en le forçant à boucler sur des appels non valides. La deuxième, cerise sur le gâteau, se trouve dans les réglages d’un appel Zoom. Le créateur d’une vidéoconférence peut en effet définir l’activation par défaut de la caméra et du microphone des participants lorsqu’ils rejoignent l’appel.

« Le serveur Web Zoom du client local s’exécute en arrière-plan. Par conséquent, pour l’exploiter, il n’est même pas nécessaire que l’utilisateur exécute (au sens traditionnel du terme) l’application Zoom pour être vulnérable » explique le chercheur. « Tout ce qu'un site Web doit faire est d'intégrer ce qui précède [la requête GET] à son site Web et tout utilisateur de Zoom sera instantanément connecté et sa vidéo en cours d'exécution ».

Confort vs sécurité

Prévenu il y a plus de trois mois, Zoom ne s’est guère empressé de corriger le tir. Tout juste l’entreprise a-t-elle fait en sorte d’empêcher l’activation par défaut de la caméra. Sur Medium, le délai de non-divulgation de 90 jours étant écoulé, le chercheur livre ses conclusions. « Avoir pour chaque utilisateur de Zoom un serveur Web acceptant les requêtes HTTP GET qui déclenchent du code en dehors du sandbox du navigateur, cela représente une énorme cible dans le dos de Zoom » signale-t-il.

Zoom a réagi de façon assez… inattendue. Concernant le risque de DOS, il reconnaît le problème et signale avoir publié un correctif en mai (qui selon le chercheur ne résout rien) sans toutefois contraindre ses utilisateurs à l’installer « parce qu'il s'agit empiriquement d'une vulnérabilité à faible risque ». Quant au serveur web localhost et son fonctionnement, Zoom écrit qu’il s’agit d’une solution « de contournement à une modification introduite dans Safari 12 qui nécessite qu'un utilisateur confirme qu'il souhaite démarrer le client Zoom avant de rejoindre chaque réunion. Le serveur Web local permet aux utilisateurs d'éviter ce clic supplémentaire avant de rejoindre chaque réunion ». Et de soutenir sa décision, et le fait qu’il n’y apportera aucun changement, au nom de l’expérience utilisateur.

« Nous avons déterminé que les problèmes du DOS et de rejoindre une réunion avec la caméra posaient un risque faible car, dans le cas de la DOS, aucune information d'utilisateur n'était en danger et, dans le cas de la participation à la réunion, les utilisateurs pouvaient choisir leurs réglages » ajoute Zoom. Le chercheur, quant à lui, fournit dans sa publication plusieurs méthodes d’atténuation du problème.


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Sécurité

Cybersécurité de l'industrie

Cybersécurité de l'industrie

Mis à part les OIV, bon nombre d’installations industrielles françaises sont vulnérables aux cyberattaques. Système non mis à jour, absence de briques de sécurité de base et défense...

Le stockage s'unifie

Le stockage s'unifie

Jusqu’à présent, on marquait la différence entre stockage primaire, stockage secondaire et archivage. Les baies et les logiciels étaient spécifiques. Ce n’est plus le cas et les variations...

Ville numérique

Ville numérique

Sa transformation numérique, voilà bientôt trente ans que la commune francilienne la fait. Un processus permanent qui voit intervenir de nombreux acteurs mais poursuit un seul et même but : simplifier la vie de...

Epitech Digital

Epitech Digital

Ils restent les "oiseaux rares" des recrutements IT et les entreprises en cours de digitalisation se les arrachent. Ce sont les profils hybrides, alliant compétences techniques et business, capables de discuter aussi bien avec le DSI que...

Suprématie quantique

Suprématie quantique

Le mystère reste entier. Un article publié sur le site de la NASA fait état de l’avancée majeure obtenue par l’équipe de recherche de Google. Or, le retrait précipité de l’article...

RSS
Afficher tous les dossiers

L'IA AU COEUR DES MÉTIERS : retours d'expérience Cemex, Lamborghini, Decathlon, HSBC - Google Cloud Platform : tout sur la migration ! - Edge Computing, chaînon manquant - Cybersécurité : lutter contre l'ennemi intérieur - Ansible, outil de prédilection des DevOps - Docker, de Montrouge à la roche tarpéienne...

 

VILLE NUMÉRIQUE : la transfo d'Issy-les-Moulineaux - Comment le Stockage s'unifie - Brexit : quelles conséquences pour l'industrie numérique ? - Google a-t-il vraiment atteint la suprématie quantique ? - La cyberprotection des sites industriels en question - PowerShell DSC - Epitech Digital...

 

CYBERSÉCURITÉ : Faut-il externaliser son SOC - Datacenters : des certifications pour y voir plus clair - Organisez vos workflows avec GitHub Actions - Transfo : pour l'agriculture, la rentabilité avant tout ! - Que deviennent les DataLabs ? - Emploi : la transformation numérique bouscule les recrutements des ESN...

 

Afficher tous les derniers numéros
Les entreprises et les organismes publics se focalisent aujourd’hui sur la transformation numérique. En conséquence, les DevOps et l’agilité sont au premier plan des discussions autour des stratégies informatiques. Pour offrir ces deux avantages, les entreprises travaillent de plus en plus avec les fournisseurs de services de cloud public et développent désormais des clouds sur site à partir d’une infrastructure qui répond à trois exigences de base:
1. Agilité sans friction des ressources physiques
2. Systèmes de contrôle optimisant l'utilisation des ressources physiques et offrant un retour sur investissement maximal
3. Intégration des divers composants de l'infrastructure pour un provisionnement et une gestion des ressources automatisés.


Pour fonctionner, votre entreprise doit pouvoir compter sur une solution de sauvegarde efficace, essentielle dans un monde marqué par une croissance exponentielle des données. Vous devez à la fois accélérer vos sauvegardes et pouvoir y accéder plus rapidement pour satisfaire les exigences actuelles de continuité d’activité, disponibilité, protection des données et conformité réglementaire. Dans cette ère de croissance effrénée, les cibles sur bande hors site et autres approches traditionnelles sont simplement dépassées.


L’Intelligence Artificielle promet de révolutionner la perception de la cybersécurité au coeur des entreprises, mais pas uniquement. Ce changement de paradigme engage, en effet, une redéfinition complète des règles du jeu pour les DSI et les RSSI, ainsi que l’ensemble des acteurs de la sécurité.


Lorsque l'on déploie des postes de travail, ils ont généralement tous la même configuration matérielle et logicielle (avec certaines spécificités selon les services). Mais on ne peut pas toujours tout prévoir et il arrive par exemple que de nouveaux programmes doivent être installés ou n’aient pas été prévus. L’accumulation de logiciels « lourds » est susceptible de provoquer des lenteurs significatives sur un PC allant jusqu’à l’extinction nette de l’application. Ce livre blanc explique comment optimiser les performances au travers de 5 conseils rapides à mettre en place.


Ce guide est conçu pour aider les entreprises à évaluer les solutions de sécurité des terminaux. Il peut être utilisé par les membres de l'équipe de réponse aux incidents et des opérations de sécurité travaillant avec des outils de sécurité des points finaux sur une base quotidienne. Il peut également être utilisé par les responsables informatiques, les professionnels de la sécurité, les responsables de la conformité et d’autres personnes pour évaluer leurs performances. les capacités de l’entreprise en matière de cybersécurité, identifier les lacunes dans la sécurité des terminaux et sélectionner les bons produits pour combler ces lacunes.


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Mercredi, un accord commercial préliminaire a été signé à Washington entre les deux premières puissances économiques mondiales. Il constitue une trêve dans la guerre commerciale qu'ils se mènent depuis 2018Le secteur américain des technologies a poussé cette semaine un soupir de soulagement avec l'adoption durement négociée d'une trêve commerciale, mais de nombreuses questions restent en suspens.  [Lire la dépêche...]

L'application TikTok annonce l'installation d'un centre régional en Europe, localisé à DublinL'application TikTok, prisée des adolescents pour ses formats vidéo courts et ludiques, a annoncé vendredi l'installation d'un centre régional en Europe, localisé à Dublin. [Lire la dépêche...]

L'analyse des données personnelles pourrait permettre Nous sommes en 2035. Un candidat à l'immigration veut s'installer en France, mais l'analyse de ses faits et gestes grâce au big data laisse penser aux autorités qu'il ne s'intègrera pas correctement. Sa demande est rejetée. Science-fiction? Pas sûr, pense l'OCDE. [Lire la dépêche...]

Des analystes s'accordent à dire que Téhéran n'a pas renoncé à venger la mort du général Soleimani et fourbit une riposte sur le front numériqueDes cyberattaques plutôt que des missiles: le spectre d'une guerre ouverte entre l'Iran et les Etats-Unis semble se dissiper mais des analystes s'accordent à dire que Téhéran n'a pas renoncé à venger la mort du général Soleimani et fourbit une riposte sur le front numérique.  [Lire la dépêche...]

Le ministre français de l'Economie Bruno Le Maire, à Paris le 7 janvier 2020La France a fait des "propositions" aux Etats-Unis, dont le principe d'une progression "par étape", pour les rallier à l'accord international en cours de négociations à l'OCDE sur la taxation du numérique, a annoncé vendredi le ministre français de l'Economie Bruno Le Maire. [Lire la dépêche...]

Au salon du divertissement électronique de Los Angeles, le 14 juin 2017Les Américains ont dépensé moins en jeux vidéos en 2019 que l'année précédente, dans l'attente du lancement de services de streaming par des géants de l'industrie, a-t-on appris jeudi dans un rapport.  [Lire la dépêche...]

Numéro deux sur le marché des smartphones, champion des équipements télécoms, le fleuron technologique chinois Huawei intrigue autant qu'il inquiète, et ce dans le monde entier, à l'heure où le déploiement de la 5G ravive les interrogations sur la sécurisation des réseaux. [Lire la dépêche...]

Microsoft a promis jeudi que son empreinte carbone serait négative d'ici à 2030, affichant sa volonté de lutter contre le changement climatiqueMicrosoft a promis jeudi que son empreinte carbone serait négative d'ici à 2030, dans un contexte de pression accrue sur les grandes entreprises pour répondre au défi climatique.  [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

FIC

FIC FIC
Ayant pour thème cette année "Replacer l'humain au coeur de la cybersécurité", le Forum International de la Cybersécurité occupe les 28, 29 et 30 janvier 2020 le Grand Palais de Lille. Organisé par la Région Hauts-de-France et Euratechnologies, la Gendarmerie Nationale et CEIS.

RENCONTRES AMRAE

Les 28èmes Rencontres de l'AMRAE (Association française des professionnels de la gestion des risques et des assurances), le congrès annuel de référence des métiers du risque et des assurances, ont lieu du 5 au 7 février 2020 à Deauville (Centre International) sur le thème : "Risque(s) en puissance(s)". Organisées par l'AMRAE.

BIG DATA

Conférences et exposition sur le Big Data les 9 et 10 mars 2020 à Paris, Palais des Congrès de la Porte Maillot. Organisé par Corp Agency.

IT PARTNERS

Événement du "channel" IT, télécoms et audiovisuel, IT Partners a lieu les 11 et 12 mars 2020 à Disneyland Paris (Disney Events Arena-Ventury). Organisé par Reed Expositions.
RSS
Voir tout l'AgendaIT
0123movie